Bertrand Duhaime

Rédigé par : Bertrand Duhaime

Visitez mon site web à cette adresse : http://larchedegloire.com

VIBRALISATION DU JOUR
L'AUTONOMIE, UNE CONSCIENCE QUI SAIT, QUI FAIT ET SURTOUT QUI VIBRE
Print Friendly, PDF & Email



45127757813182292473

C’est avec raison que, dans les deux premières semaines de décembre, vous pouvez avoir eu l’impression autant d’avancer que de reculer, sans trop savoir, bien qu’il n’existe plus de moyen de retourner dans le passé, si les évènements vous porteraient vers l’avant ou vers l’arrière.  Autrement dit, dans votre état de fatigue, de désillusion, parfois de démotivation, vous aviez encore l’impression de vous retrouver dans le tunnel subtil qui mène d’un plan de conscience à un autre, sans trop comprendre si vous gagniez davantage à en compléter la traversée qu’à faire une bonne pause, là où vous vous retrouviez.

Mais voilà qu’à l’approche de la pleine Lune du 17, les énergies ont commencé à bouger autrement, vous donnant une toute autre impression, celle de toujours vous retrouver dans le vieux monde, mais vibrants de cette étrange impression qu’il s’était produit une coupure avec l’ancienne histoire de l’humanité.  Cela s’est particulièrement exprimé dans le fait que, à l’approche de ce que vous avez convenu d’appeler la «Saison des Fêtes», vous n’éprouviez pas l’enthousiasme habituel, même que, à son arrivée, vous avez contraint de changer vos plans ou, si vous avez pu les vivre, vous ne ressentiez en rien la ferveur intime ou la magie extérieure habituelle.

Pour tout dire, à titre de Phare de Lumière, c’est-à-dire de Graine d’étoile incarnée en mission sur Terre, vous vous sentiez tellement seuls, même très entourés ou choyés, que, ne vous reconnaissant plus dans les pratiques traditionnelles, vous n’aviez qu’une envie, celle de vous retirer, de regagner votre domicile, de vous isoler ou, à tout le moins, de couper court aux interactions mondaines qui s’imposent alors généralement, là où vous vous trouviez pour fêter, de manière à pouvoir observer autour de vous ou de vous réfugier au plus profond de votre être.

C’est ainsi que vous avez découvert que le présent mois de décembre n’avait rien de commun avec tous ceux de votre passé, comme si, pour vous, il mettait un point final à quelque chose de difficilement identifiable, mais que vous saviez ne pas pouvoir perdurer.  En clair, vous déteniez la conviction que ce mois marquait une rupture radicale avec le passé et tout ce qu’il comporte.  Peut-être, dans un autre plan, étiez-vous en train de vous élever dans une autre dimension ou, plutôt de prendre davantage conscience que vous avez pénétré de plain-pied dans un autre monde.  Et pourquoi ne serait-ce pas dans le Monde nouveau?

Car vous en avez plus que marre de la pénurie, des limites, de la douleur et de la souffrance, des divisions, des déchirements, des problèmes, des difficultés, des conflits, des défis : vous voulez vivre dans un monde d’Amour et de Paix…  vous aspirez à connaître ce qu’est l’Ère de Grâce, si c’est vrai qu’elle existe…  Et veuillez croire que, dans l’invisible, vous avez reçu beaucoup d’aide, par des dispensations de Lumière successives, non seulement considérables, mais tout à fait exceptionnelles, afin de permettre à ceux qui sont s’y sont préparés d’accéder à cette Réalité édénique dans les meilleurs délais.

Quoi qu’il en soit, vous avez désormais la conviction intime que, à partir de maintenant, du moins pour vous, plus rien ne sera plus jamais pareil, du fait que vous ne pourrez pas échapper à l’impérieuse nécessité que vous ressentez, de tout votre être, de procéder à des changements, de vous dégager de tout ce qui ne vous comble par parfaitement, même des pires boulets, ceux de votre affectivité, pour éliminer tout ce qui vous empêcher de connaître le vrai bonheur.

Car vous parvenez enfin à reconnaître que, sans récupérer votre complète liberté, jusqu’à la pleine souveraineté, vous ne pourrez que continuer à être intimement tiraillé à gauche et à droite, vous empêchant d’accéder à une réalité nouvelle que vous savez occuper de plus en plus de place ou prendre de plus en plus de consistance.  Comme vous parvenez tout aussi bien à reconnaître que vous ne pouvez faire le plein d’une plénitude, d’une perfection et d’un bonheur sans fin, sans vous présenter dans la parfaite nudité et la complète vacuité.

Il est certain que les énergies prodigieuses de la dernière Pleine Lune ont contribué pour beaucoup dans cette maturation intérieure, malgré qu’elles en aient amorti, même abattu plus d’un, qui ont ressenti comme jamais la dureté de l’expérience de l’incarnation sur Terre, la Nature y ayant contribué, et son parallèle bien subtil, la nostalgie du Paradis perdu, exprimée sporadiquement par un certain mal de vivre, de soudaines bouffées d’émotions ou un dégoût particulier pour les réalités conventionnelles.  Mais, en même temps, il se produisait en chacun un plus grand approfondissement de l’Amour, une quête plus intense de la Vérité, un plus grand respect de la Sagesse des âges.

Puis, à l’apogée de la Pleine Lune, l’énergie a complètement tourné, tout a semblé s’alléger, ce que plusieurs ont ressenti comme la disparition d’une épaisse couche de nuages qui planait au-dessus de leur tête ou un grand poids qui disparaissait de leurs épaules.  Le phénomène s’exprimait de façon aussi drastique que s’ils avaient intérieurement effectué un virage à angle droit, à un carrefour,  et que, du coup, ils avaient traversé un nouveau Portail.  Depuis, vous sentez bien qu’il flotte de nouveaux éléments dans l’air ambiant : mais il s’agit de quelque chose de si nouveau, parce que c’est parfaitement inhabituel, donc tout à fait inconnu.

C’est surtout le jour après la Pleine Lune que vous avez ressenti davantage cette sensation de nouveauté, de fraîcheur, de réalité inédite.  Et, presque dans la vie de tous, une immobilisation plus ou moins prolongée s’est imposée, comme pour marquer la rupture entre deux phases et en donner concrètement la démonstration.   De nombreuses pannes d’électricité et d’interruptions d’alimentation en eau se sont manifestées partout dans le monde, notamment en Amérique du Nord, au Canada et aux États-Unis, et en Amérique du Sud, du moins au Pérou.

Heureusement, ceux qui ont su ramener ces évènements dans la perspective sereine que tout continuait de se passer pour le mieux, dans le meilleur des mondes, de manière à achever la dissolution de la vieille réalité pour faire place à la nouvelle, n’ont pas trop souffert de ces aléas.  Même qu’ils ont largement contribué au maintien d’un certain équilibre planétaire, pendant que la majorité d’inconscients commençait à grogner de plus en plus forts.  «Pleurs et grincements de dents», à la fin des temps, ce passage de votre Bible, il commence à vous dire quelque chose, pour vous motiver à faire contrepoids à cette montée des frustrations du populo?

Ces derniers jours vous ont illustré comment les choses vont se dérouler pour quelque temps : en raison des clapotements en tous sens d’énergies nouvelles, si puissantes, irrépressibles, pour imposer le changement et le renouveau, vous allez avoir l’impression de devoir patiner sur une couche de glace gelée assez rugueuse plutôt que de surfer en douce sur un océan d’énergie.  Car vous ne pouvez pas encore vous retrouver partout, comme les nouvelles énergies peuvent le faire.  Pourtant, signe de votre aptitude à un plus grand détachement, vous savez vous montrer constants, garder le cap, maintenir votre but, peu importe ce qui se passe dans le monde extérieur.

À vrai dire, à certains moments, l’impression vous vient que, de votre point de vue, les énergies nouvelles, qui viennent de vous parvenir de diverses sources, en synchronisation avec celles de la Source suprême, ont pris une telle extension et portant si loin et si haut, qu’elles n’ont aucun lien les unes avec les autres.  Mais, à cet égard, votre impression vous trompe, car cela ne résulte que d’une profonde reconfiguration de votre réalité immédiate.

Pour le moment, pour ainsi dire, vous vous exercez à la maîtrise du maintien dans votre infinité pendant que vous vous impliquez à régler de nombreux détails pratiques.  Autrement dit, vous n’effectuez plus d’aller-retour consistant en l’abandon d’un état intime de vastitude, par un rétrécissement ou une compression, pour revenir dans la densité, tel que cela vous permettait, jusqu’à récemment, de retourner à vos activités mondaines, pour vous occuper de vos multiples contingences.  La réalité intérieure fusionne de plus en plus avec la réalité extérieure pour qu’elles ne fassent plus qu’une.  Ainsi, peu importe à quoi vous vous affairez, comme vous avez largement émergé de la densité, vous pouvez conserver votre état d’expansion en tout temps, ce qui s’exprime aussi par votre découverte progressive de votre multidimensionnalité.

En même temps, il vous est démontré qu’il importe que vous vous empressiez d’exécuter ce qui s’impose à vous, sans plus jamais hésiter, osciller ou atermoyer, ce qui reste vrai même pour ce qui vous plaît moins ou vous répugne, si cela se démontre important.  S’il vous faut vous rendre deux fois quelque part ou vous rendre à plusieurs endroits pour dénicher ce dont vous avez vraiment besoin, vous gagnez à vous soumettre sans délai à cette obligation.  Et, à votre grande surprise, vous pourrez réaliser par la suite que, grâce à cette détermination, si vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez, dans la solidarité que vous avez éveillée, quelqu’un d’autre l’aura découvert pour vous.

En ce moment, pour terminer l’année, vous venez d’entrer dans une phase de Pause sacrée, comme cela se produit souvent au passage d’une réalité à une autre ou d’un cycle à un autre.   Vous tireriez sûrement de grands avantages d’en profiter pour établir un bilan de l’année qui s’achève, puisque cela contribue toujours à une plus grande connaissance de vous-mêmes et à vous faire prendre conscience que vous avez progressé plus que vous ne le pensiez.

Mais, cette année, il pourrait s’ajouter cette nouveauté que votre réflexion s’accompagnera de grands accomplissements.  Vous pourriez réaliser que des approximations, des croyances ou des demi-vérités se mettent à affleurer à votre conscience, émergeant de vos profondeurs inconscientes, pour vous permettre d’en prendre bonne note et de décider de ce que vous voulez qu’il en advienne.  Notamment, vous pourriez obtenir la démonstration que vous vous trompiez dans vos jugements par rapport à certaines personnes, des membres de votre entourage ou des connaissances plus distantes, parce qu’elles peuvent enfin se permettre de vous révéler leur vrai visage.

À vrai dire, c’est toujours un peu de cette manière que vous parvenez à démasquer vos illusions et que vous prenez conscience que le fait de les reconnaître contient en lui-même sa récompense puisqu’il vous amène à vous délivrer d’une manière de penser limitée et vous fait gagner en lucidité, en réalisme, en objectivité par rapport à ce qui se passe vraiment en vous et autour de vous.

À l’aube de 2014, la deuxième année de l’Ère nouvelle et un cycle important entre tous, parce qu’il vous apprendra que, en réalité, vous vibrez déjà bien davantage à l’unisson du Monde nouveau que de l’ancien — dont vous ne maintenez l’apparente consistance que par votre imagination, en raison de vos réflexes conditionnés et d’atavismes formés de longue main.  De là, vous comprendrez que les retours sur vous-mêmes, analogues à celui que vous vous imposez généralement au terme d’une année, assurent l’achèvement du nettoyage de votre milieu et de votre purification intérieure et l’ouverture de votre conscience à la Réalité nouvelle telle qu’elle est, plutôt que telle que vous la concevez.

Pour le moment, bien que vous baigniez encore dans l’ambiance des Fêtes, plusieurs d’entre vous se sentent plus solitaires que solidaires.  Il se produit un tel approfondissement dans votre être que vous préférez l’isolement, qui vous permet de vous ouvrir à l’infusion des énergies nouvelles, à la participation aux activités mondaines traditionnelles.  Vous n’avez pas vraiment envie d’aller magasiner (faire du shopping), d’accepter des invitations à des parties de plaisir, de rencontre d’autres gens.  Même que, si vous pouviez vous le permettre, vous vous contenteriez bien de juste vous allonger quelque part dans le plus grand calme et le plus grand abandon.

Il n’y a là rien de bien étrange puisque, depuis le passage du solstice d’hiver (ou de printemps dans l’hémisphère sud), l’énergie continue de changer, prenant une forme étrange, presque inexplicable, qui vous impose de vous détacher de plusieurs commodités habituelles.  Elles véhiculent une plus grande compréhension du Paradigme nouveau de la Terre neuve.  Ce n’est qu’au passage à l’An nouveau que, sur le tard, vous pourriez commencer à recouvrer l’esprit des Fêtes, avec l’envie de vous mêler à d’autres gens pour célébrer, sans pour autant parvenir à vous tirer de votre état nouveau de profonde conscience.

Décidément, le mois de décembre n’aura pas vibré au diapason des mois antérieurs de l’année 2013, du moins des mois les plus rapprochés.  Il vous a fait perdre cette impression de filer à une vitesse vertigineuse sur la Voie rapide de l’Ascension, comme cela se passait depuis le mois de juillet.  Ce n’est pas que vous ayez quitté cette Voie rapide, bien au contraire, cela provient plutôt du fait que, en décembre, vous avez été moins super occupés ou que les circonstances ont ralenti votre rythme extérieur.

Plutôt, vous vivez, en douce, l’expérience de recevoir des infusions d’énergies super puissantes, d’une intensité inconnue jusqu’ici, mais qui, pour le moment, produisent des effets plus intérieurs qu’extérieurs.  Vous ne pouvez parvenir à les intégrer convenablement qu’en ralentissant votre rythme intérieur, ce qui, précisément, vous donne cette envie du farniente, empreinte d’un dédain pour toute activité le moindrement accaparante et de tout milieu bruyant, à part la détente, la lecture ou les arts.  Vous n’avez aucun reproche à vous en faire puisque certains vivent cet état de ralentissement, qui résulte d’un nouveau bond quantique, depuis le début du mois.  Ils ne pouvaient faire autrement puisque, dès qu’un tel état de plongée dans les profondeurs se signale, c’est malgré lui qu’un être est appelé à ralentir dans son élan, sinon, cela lui est imposé.

À vrai dire, dans plusieurs régions, ce phénomène intérieur s’est accompagné d’une manifestation extérieure, alors que le ciel restait plutôt couvert de nuages, que l’air ambiant se chargeait d’une humidité qui brouillait les paysages ou que les arbres se chargeaient d’une glace qui coupait les ondes.  Comme vous aviez un peu l’impression d’avancer dans le brouillard ou dans la mélasse, vous n’aviez qu’une envie, celle de vous allonger ou d’aller dormir.  Cet état s’apparente à l’état de suspension d’animation qui se produit au cours d’un voyage dans l’espace : un être devient superconscient de tout ce qui se passe en lui et autour de lui, mais il peut difficilement bouger.

Souvenez-vous de cette information : le mois de décembre aura représenté pour tous un mois de transition inusité, ce qui explique notre recommandation à notre messager de publier ce bulletin gratuitement, au bénéfice du grand public.  Il n’en est pas ainsi uniquement parce que vous avez gagné en profondeur, mais parce que ce mois vous a permis de vous préparer d’une manière particulière à ce qui va se produire en 2014 et, même, dans les années suivantes.  Entre autre, probablement à votre insu, votre Train express a dû s’immobiliser pour le délestage de certains wagons qui ne servaient plus votre but.

Aussi, soyez assurés que cette intervention ne manquera pas de vous imposer, à plus ou moins brève échéance, de nouveaux adieux ou de nouveaux détachements, dans la nécessité de laisser partir des gens, des manières de vivre, des méthodes d’action, des modes de pensée, des choix de vie, de vieilles habitudes, bref de tout ce qui vous empêche de mettre consciemment un point final à votre ancienne histoire.  Votre résistance à laisser aller ce qui ne vous appartient plus, ne vous sert plus, n’améliore pas le bien commun ou ne facilite pas la révélation du Nouveau Monde, parce que vous placez vos priorités ailleurs, pourrait bientôt se retourner contre vous et vous plonger dans une puissante crise existentielle, si ce n’est à l’évincement de ce monde.

Mais évitez de vous inquiéter, pendant que vous constaterez que certains de vos liens actuels s’affadissent, se refroidissent, se ternissent, s’étiolent, s’effritent, parce qu’ils n’ont plus de raison d’occuper votre attention et votre champ d’énergie, vous tisserez de nouveaux liens avec des êtres bien plus lumineux et intéressants, parce que tellement plus en affinité avec vous et vos choix.  Que voulez-vous, sous l’empire de votre Créateur, qui régit désormais directement votre planète, vous devrez bien, tôt ou tard, vous astreindre à commencer à rédiger votre Histoire nouvelle, tellement plus glorieuse et béatifique.

N’empêche que certaines défections, certains départs, certaines désertions, même de nombreux décès, ne manqueront pas de réveiller quelques blessures psychiques ou de faire monter en vous quelques émotions plus ou moins poignantes, notamment une grande nostalgie sourde.   Car, après tout ce que vous avez vécu, vous ne vous attendiez peut-être pas à devoir contempler de nouveaux ponts qui vous reliaient à l’ancienne vie se consumer pour toujours.  Mais, après avoir accusé le coup, vous vous en remettrez particulièrement bien parce que vous ressentirez une libération considérable.

Mais la présente Pause sacrée, qui se poursuivra encore pour un moment, en ajoute à ces émotions qui peuvent parfois vous envahir, au moment où vous vous en attendez le moins, mais pour des raisons tout à fait inverses, des plus enthousiasmantes.  En effet, vous la soupçonnez remplie de la promesse d’un bonheur immensément plus grand et chargée des justes retours qui vous reviennent de droit, parce qu’ils arrivent à maturité!  Sans comptez que vous ressentez qu’il ne peut plus tarder de beaucoup qu’un évènement considérable, de nature à transformer complètement votre vie, se produise!  Autrement dit, vous savez que des vannes vont bientôt s’ouvrir, vous entraînant en pleine conscience, par ses énergies nouvelles d’une puissance incroyable, directement dans le Monde nouveau.

Dès lors, plus vous vous affranchissez du monde de la densité et de la dualité en effondrement accéléré, moins vous avez besoin de la considération des autres.  C’est ce qui explique que, cette année, vous vous souciez peu du fait qu’on ne vous ait pas fait de cadeaux, qu’on vous en ait fait peu, qu’on n’ait pas requis votre présence.  Vous ressentez que vous avez déjà accédé, dans le moment présent, à ce qui vous tient le plus à cœur et dont vous avez le plus besoin.  Et vous savez tout aussi bien que tout ce qui peut encore apparemment vous manquer, pour ne pas s’être encore manifesté jusque dans la réalité contingente, ne pourra manquer de venir prochainement, soit au moment le plus opportun.

Mais ce manque d’intérêt pour les biens matériels et les témoignages d‘estime qui provient d’un détachement du monde physique, de votre part, de plus en plus évident, s’explique encore par le fait d’une autre prise de conscience, de nature à vous combler bien davantage : celle d’avoir mieux compris que la vie elle-même représente un présent magnifique, inestimable, avec tout ce qu’elle inclut déjà.  À ce point de votre élévation, vous tenez bien davantage à approfondir l’Amour pur, à pénétrer plus avant dans la Vérité et à exprimer plus de Sagesse qu’à toute autre chose, parce que vous ressentez enfin qu’il s’agit des plus grands attributs de la Vie divine.  C’est ce qui exprime cette envie plus forte que jamais de témoigner à tout bout de champ, même sans raison apparente, votre sincère et profonde gratitude, ou de mieux collaborer au bien commun.

Maîtres incarnés, Anges de la Terre, profitez bien de la présente Pause sacrée puisque, bientôt, en 2014, sans être prévenus, vous allez participer au Parcours divin le plus extraordinaire de toute votre existence.  Mystère et boule de gomme pour les êtres qui, remplis de l’esprit d’enfance, croissent dans la compréhension de l’intriguant Grand Jeu amoureux de la Vie, parce qu’il est rempli d’énigmes heureuses qui gardent l’expérience intéressante.

 

© 2013 Bertrand Duhaime (Douraganandâ).  Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde.  Dans certains cas, ce document a pu être emprunté, avec la permission expresse de l’auteur, au site www.lavoie-voixdessages.com.

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

VIBRALISATION DU JOUR
L'AUTONOMIE, UNE CONSCIENCE QUI SAIT, QUI FAIT ET SURTOUT QUI VIBRE