LES ÉNERGIES DU MOIS D'AOÛT
LETTRE OUVERTE À NOS AMIS DES ÉTOILES

« Vous communiquez tous, vous les lumières, ABSOLUMENT TOUS avec vos guides. »

lulumineusepar Lulumineuse
Quel vaste sujet de parler de communication avec les guides !Pourtant j’ai décidé aujourd’hui de vous donner une vraie méthode, en fait… non pas une méthode.. UNE REVELATION  !
Oui une révélation parce que la méthode, en réalité vous l’avez tous !

 

Vous communiquez tous, vous les lumières, ABSOLUMENT TOUS avec vos guides.
Bon alors c’est quoi cette révélation ??
Un coup de baguette magique ? PRESQUE !Une seule chose.
Une seule chose différencie celui qui communique consciemment et donc entend ses guides d’une personne qui envois des appels mais ne dit rien recevoir.
Une seule chose différencie une personne qui créer sa vie de celui qui la subie.
Une seule et unique chose différencie un être qui parle CONSCIEMMENT A SON SOI-PROFOND, porte de  TOUS LES PLANS, SA MULTIDIMENTIONNALITE, SES GUIDES, SES ANGES, SES INTERVENANTS, LES CELESTES…
UNE SEULE ET UNIQUE CHOSE
LA DIFERENCE CONSCIENTE ENTRE L’ IDEE ET LA PENSEE
Pour simplifier au maximum voici un petit dessin qui peut simplement heu…. changer toute votre vie :)
Je tiens par avance à remercier mon guide fabuleux qui m’enseigne chaque jour avec la plus grande des sagesses et pour qui je voue une gratitude éternelle.
Ce dessin représente vraiment le téléphone quotidien qui nous permet à chaque instant de nous entretenir en pleine conscience :)
Le voici le voilou !
123456
Alors ? C’est tout Lulu ? C’est vraiment tout ? Une ampoule et un nuage !
ET BIEN OUI !
L’humain endormie ou partiellement conscient va avoir tendance naturellement à s’attribuer toutes les idées, les soumettre à ses pensées et en faire une équation !
HORS il y a UNE ÉNORME DIFFÉRENCE entre les idées et les pensées !
Pour cela : TADAAAAAAA ! Voici la légende du dessin ci-dessus :
legende.pensees.idees
La différence fondamentale (et croyez-moi quand je vous dis que je pèse mes mots) se tient dans la différence du DESTINATEUR !Rappel  du dico ^^ : 

destinateur, trice :

Celui, celle qui destine une chose à telle personne, à tel but, par opposition à destinataire.

ÉTYMOLOGIE :

Destiner. (ce n’est pas moi qui le dit ! ^^)

Bien que pour l’idée où la pensée le DESTINATAIRE reste vous, le DESTINATEUR lui est bien DIFFÉRENT!

Comment cela se traduit au quotidien ?
Pour cela je vais vous raconter une anecdote (parmi 1millions :)) d’une des lumières que je suis dans son développement. Elle me racontait ainsi :
« Lulu j’ai demandé hein, j’ai demandé pour soigner x mais je n’ai rien entendu, je n’ai pas eu de réponse ou je n’entend pas. Alors j’ai eu l’ idée d’appeler Raphaël et j’ai procédé ainsi … »Heuuuuuu… comment peut on dire  » j’ai EU une idée » si ensuite nous nous l’attribuons ? Pourquoi ne dit-on pas :  » je viens de fabriquer une idée » ?

PARCE QUE NOTRE INCONSCIENT SAIS QUE C’EST QUELQUE CHOSE QUE L’ON A REÇU !

Toute, absolument toute notre journée est bercée d’idées :Dans les choses les plus banales du quotidien, les idées sont semées et deviennent des réalisations.. ou non !
Prenons un exemple que j’ai pour habitude de prendre 🙂 Vous êtes tranquillement en train de lire un livre, assise sur votre bon petit canapé avec une couette sur les genoux, tâchée depuis 10 ans mais haaaaaaa qu’est ce qu’elle est douce ! (oh ça va, pas de secret entre nous ^^)SOUDAIN ! PAF ! 

VOUS AVEZ UNE IDÉE 

La terre est en train de basculer à 30° Nord Nord Est ? Les canards ont réellement 3 pattes mais la 4e est un hologramme et personne ne l’a encore remarqué ? 

NON NON… bien plus simple que ça…

LA MAINTENANT, VOUS AVEZ ENVIE DE VOUS PRÉPARER UNE BONNE TASSE DE THÉ  (bio^^)

Wahhhh l’idée de l’espace!

Et bien oui, ce n’est pas une idée qui paraît changer comme ça la phase du monde et pourtant… elle pourrait bien changer votre vie.Alors vous êtes assise et vous vient cette idée : (ou assis hein les gars ^^ )

LA PREMIÈRE CHOSE QUI SE PASSE dans notre tête est la soumission de l’idée reçue à nos pensées.

ET là, deux cas de figure :

CAS 1 :J’ai eu l’idée de me faire un thé..
Ouai… je suis bien sous la couette…
En plus je ne sais même pas s’il reste celui que j’aime…
Oh et puis j’ai vraiment la flemme de me lever donc ça sera peut-être pour plus tard :) CAS 2 :

Youhou bonne idée, je me lève de suite pour le préparer :)
En plus, ça va me dégourdir les jambes.

Ces deux cas sont très banals (oui j’ai vérifié on peut dire banalS ^^), et ce genre de situation se présente à nous quotidiennement et de manière totalement inaperçue quand on n’ a pas pris pleinement conscience de la réalité duDESTINATEUR qui se cache derrière.

Nous avons des idées en permanence, et c’est là que nous retrouvons ce cher ami, LE LIBRE ARBITRE, qui nous permet de répondre favorablement ou non à la proposition de notre guide.

(où celui qui parle à travers la porte de notre moi-profond à l’intérieur 😉  )

Alors de jour en jour, d’heure en heure, de seconde en seconde nous soumettons en permanence la plus part de leurs conseils au peigne fin de notre mental qui va décider si oui où non nous allons répondre à la direction que notre moi-profond nous propose.

Oui oui, chaque minute nous passons notre temps à confronter notre moi-profond et notre personnalité jusqu’à un beau jour où j’entends au téléphone :  » Lulu ! Je n’entend pas.. » « Lulu c’est dure pour moi.. »  » Lulu es-tu sûr que c’est moi qui est choisi cette vie ?  » « Lulu ais-je mérité ça ? « 

OUI OUI OUI et re OUI. Car souvenez-vous de cette fameuse tasse de thé que vous avez refusé de créer dans le CAS 1. 
Votre guide vous avait soufflé par l’idée qu’il a semé d’aller dans la cuisine, pour vous préparer votre thé. De là vous auriez pu regarder l’heure et vous auriez compté qu’il vous restait une heure de libre avant de chercher loulou à l’école ou de chercher votre maman à la gare. Vous auriez peut-être posé le livre et destiné cette heure à une autre activité .. et ainsi de suite.

En réalité, toute votre journée aurait été affectée, peut-être pas dans les grandes lignes, mais dans ses moindres détails !

Savez-vous exactement ce que vous allez faire dans 5 minutes précisément ? Quelle position, quelle pensée, quelle action ? 

NON. 

Les guides, eux, notre moi-profond et tous les plans à l’intérieur de vous le savent. Et c’est pour cela que quotidiennement ils vous soufflent de petites pistes qui deviendrons les grandes réalisations de demain.

OUI VOUS ÊTES  LIBRE de l’aide que l’on vous porte.

Vous êtes libre de décider, de choisir entre l’idée ou la pensées , mais une chose est fondamentale :

SANS l’idée, le thé n’aurait jamais été créé.

TOUTE CRÉATION VIENT D’ UNE IDEE.

L’ IDEE est le principe du féminin sacré, 
LA CREATION celui du masculin sacré.

Souvenons-nous … « LE père créateur »  « l’intuition féminine »  Combien de fois avons-nous entendu cela ? 

L’un ne va pas sans l’autre et en nous réside les deux :)

Si nous prenons pleinement conscience du destinateur, nous prenons pleinement conscience du libre choix de fusionner l’idée en la création.
Dès notre plus jeune âge nous faisons fonctionner ce principe naturellement :Petit, vous preniez des crayons et une feuille blanche et vient en vous l’idée d’y dessiner une jolie maison.Le dessin est la création de votre idée :) En d’autres termes :

Vous avez réussi le plus naturellement du monde à transmuter la haute vibration de l’idée en la matière.
Vous avez rendu le non-manifesté en manifesté.
Vous avez rendu ce qui existe déjà en la très haute vibration et très faible densité de l’idée,
un dessin en la matière densifiée.

VOUS AVEZ DENSIFIEZ LA VIBRATION DE L’ IDÉE EN VOTRE PLAN DE FRÉQUENCE :)

Grâce à la fusion de ses deux principes, grâce au choix de vous écouter, vous, le vrai vous, le moi-profond.

Toute personne qui reprend conscience que l’idée ne vient pas de son individualité redevient consciemment l’ être multidimensionnel qu’il est en réalité,
 l’être RESPONSABLE de sa vie à travers ses CHOIX
Le choix de suivre l’idée, ou ses pensées.
Le  choix de combiner les deux, de les faire travailler ensemble où de les confronter.
 Celui de suivre son moi-profond, ou sa personnalité.
LA CONFIANCE, LE COURAGE ET LA FOI : Avoir foi en soi, avoir foi en l’idée :
Au fils du temps et de mes apprentissages, j’ai vraiment du me faire un super sac-à-dos en emmenant ces 3 principaux ingrédients.Ben oui dans les débuts quand on a une idée, les pensées se font un malin plaisir à immiscer des doutes !Lorsque je communique avec mon guide où d’autres loulous sur des plans de consciences, j’écoute absolument toutes mes idées et JAMAIS mes pensées.

Je ne leur barre pas pour autant la route, JE LEUR DONNE SIMPLEMENT MOIS DE POIDS pour qu’elles me laissent librement ECOUTER LES IDEES qui viennent germer naturellement.Savoir qui me parle ? Facile, je pose la question (j’émets l’intention) et j’écoute l’idée :)

Bon là je simplifie, car je vous vois venir : « ouai mais lulu , et si c’est quelqu’un qui se fait passer pour ?  » 

Eh bien il serait vite démasqué le loulou, car j’ai bien pour habitude d’intégrer tout le plan avec lequel je parle, c’est à dire que je me sers de mon écran mental pour regarder mon interlocuteur :) Ou je fais une projection astrale. Je ferais un article sur l’écran mental tiens.

Tout simplement je me sers de mon moi-profond , je m’écoute !

Plus on s’écoute, plus les idées sont claires et le destinateur aussi. Tout cela vient au fur et à mesure en s’éloignant des doutes, des craintes et de la peur de se gourer !

D’ailleurs, si l’on sais ce que l’on sème, on a foi et confiance en ce que l’on va récolter. 

Si par ailleurs on plante des graines de doutes à foison, on récoltera des doutes en quantité :)
Si on plante des graine de peur on récolte la peur… et blablabla on pourrait en écrire une infiité :)

Alors au début, si vous avez une idée biscornue ne vous affolez pas ! 

Ne tentez pas de vous engouffrer dans une vaste bibliothèque avec les lunettes de Sherlock holmes à la recherche d’indices. 

SIM-PLI-CI-TE .

Rappelez-vous que ce sont les plus petites idées qui créent les grands changements.

Elles s’emboitent entre elles et deviennent de véritables réalisations qui changeront en effet la phase du monde, mais posez-vous la question : dans quelle intention ? L’ idée vous ressemble, elle est sur-mesure avec ce à quoi aspire votre moi-profond (oui oui même l’idée d’ une tasse de thé, ou de passer le balai !)L’idée a créé et continue éternellement à créer en tout genres, des variétés sublimes de fleures, des inventions qui ont changées le quotidien de millions de personnes, mais elle a aussi créé le fusil par exemple.

                                 L’idée on pourrait l’imager par un petit bout du Tout, relayé par un messager et atterrissant dans notre caboche par attraction de notre moi-profond.

Et comme dans le tout, il y a tout, les intentions profondes sont multiples et variées !Comment reconnaitre l’idée ? L’idée, elle est toujours parfaite et immédiate dans sa forme. 

Souvent on la reconnait car elle vient AVANT la pensée, vous savez quand après coup vous vous dites « haaaaa j’ aurais du m’écouter ! »

Elle est aussi celle qui reste et « qu’on ne sait pas pourquoi on a ça en tête » 

Elle peut prendre la forme de toute communication à l’intérieur  : Image, chanson dans la tête ou comme une pensée non formulée telle une impulsion compact et sur-mesure.

Elle peut aussi prendre la forme de toute communications à l’extérieur, et c’est souvent le cas lorsque vos guides chéris tiennent absolument à vous faire passer un message à l’intérieur sans succès : les suites de chiffres, les signes en tout genres :)

Les pensées je les distingues par leur corps plus dense. 
Déjà, j’entends ma voix dans ma tête. Pour les idées non. 
Les pensées ont tendance à stagner et à tourner en boucle. Elles forment parfois carrément un brouillards :)

Elle sont souvent à me marteler ce que j’ai à faire dans la journée : sortir le linge de la machine, sortir le linge de la machine, sortir le linge de la machine…

Les pensées elles sont souvent plongées dans l’illusion de la linéarité du temps, de sorte qu’elles sont toujours dans un train déjà passé  » rahhh hier il m’a dit ça, quand j’y repense, et puis j’ai fait si , et puis ça et puis .. » ou dans un train qu’on attend toujours « mardi il faut absolument que je vois pour régler ce truc » ou « plus tard j’aimerais.. »

Elles ne sont généralement pas au présent et quand c’est le cas, on a l’impression d’être niais, un peu comme Homer Simpson : « elle est belle cette voiture bleue 🙂 » 

Quand on est enfant, en est en permanence dans le présent. 

En grandissant on fait progressivement une espèce de pirouette improbable qui nous fait quitter le train du présent et rentrer dans un train magique tel un « convecteur temporel de doc Brown » qui va dans le passé et le futur en même temps et le tout au présent!!!!

Et après ce sont ceux qui écoutent les guides qui sont barges ? ^^
Je trouve que nous sommes tous complètement siffoné ! ^^

Nous avons tous des idées et des pensées, notre fraternité et notre individualité, l’esprit et le mental, le manifesté et le non manifesté. 

L’univers est mental
L’esprit est tout
ou encore : « L’Univers est Mental ; il est contenu dans l’âme DU TOUT. »
Petite équation :
L’univers est mental = pensées
L’esprit est tout = idées
= si je fusionne mes idées à mes pensées, j’harmonise mon mental à mon esprit
=
CQFD
Ca à l’air simple comme cela mais voilà l’équation de 99% des humains
idéés = moi
pensées = pareil que les idées, moi
= je suis en permanence dans mon individualité en m’attribuant systématiquement tout ce qui me passe par la tête comme venant de ma personne physique, mon seul référant.
*****
Mais que veut dire « surveiller nos pensées  » ?Beaucoup le savent mais bien souvent j’entends « ha je ne le fais pas toujours.. c’est vrai »Surveiller ses pensées c’est justement veillez au poids qu’on leur donne.

Une fois que l’on prend conscience de notre responsabilité à concrétiser l’idée ou non, nous intégrons aussi le fort pouvoir de décision que nous portons en nous.

Si l’idée me vient et que tout de suite je lui attribue des pensées négatives, je vais naturellement l’annuler et créer un contre mouvement inconscient :)

Idée : appelle Julie
pensées : ha oui il faut que j’appelle Julie c’est vrai!
pensées : arf ça va mettre des heures encore 
pensées : ooo et puis je l’appellerais à un autre moment

Voilà comment mes pensées on créé l’un des mouvements (ou non mouvement ^^) de ma journée. 

Je viens de créer inconsciemment un contre mouvement, c’est-à-dire à l’encontre de ce que me dit mon moi-profond, et ce contre mouvement va se présenter naturellement à moi par la loi d’attraction.

Vous avez remarqué ces personnes à qui il arrive que des ennuis ?

Il leur arrive toujours des histoires abracadabrantesques et on se demande bien comment ils font pour se retrouver en permanence dans des situations pareilles..

Et bien, en les observant, j’ai remarqué qu’ils contre produisent presque chacune de leurs idées !

Leurs pensées sont si fortes qu’elles prédominent presque toujours sur l’idée initiale !

Je l’ai vu de mes yeux avec un ami a qui les guides envoyaient des tonnes de signes pour lui suggérer de ne pas se rendre là où il voulait absolument aller.

En une journée il a eu des gros soucis pour réserver son billet d’avion, il a glissé en voiture à 180° dans un rond point et il s’est blessé à la jambe au foot.

Ensuite il me raconte tout cela éberlué et me dis : « tu te rends comptes ! » Je lui ai demandé si lui se rendait compte qu’on lui suggèrerait peut être de ne pas y aller ? :) Il m’a alors répondu que même si l’avion se prenait un éclair et qu’il devait continuer à la nage il irait.

J’ai compris qu’il n’avait pas conscience que c’est avec son moi-profond qu’il se battait.

L’individualité VS la fraternité en lui.
Le moi-profond VS la personne physique

Sa personnalité avait pris une décision. Son moi-profond demandait l’inverse.

Il y est allé, et a récolté ce qu’il a semé.

En s’ écoutant il aurait pu éviter d’apprendre par la douleur mais l’enseignement à été donné.Rappelons nous ces paroles : « Ce que l’homme ne veut pas apprendre par la sagesse, il l’apprendra par la souffrance. »

Melkisedech

***Voili voulu mes loulous, soyons conscient de Qui nous parlent en chaque instant, de notre libre choix d’écouter où non, de créer ou de ne pas créer, reprenons conscience de notre pleine responsabilités à travers tous les actes, toutes les idées et toutes les pensées de notre vie, au quotidien :) Aujourd’hui mes idées sont tellement claires que c’est comme d’avoir un téléphone céleste intégrer en mon corps.

Mais ce téléphone, il a toujours été là, il EST là, en vous, attendant simplement d’être reconnu pour ce qu’il est :)
Sagement installé en votre sanctuaire à attendre que vous décrochez :)
Lulumineuse qui vous @ime et qui vous dit : « Allo ? il y a quelqu’un au bout du fil ? « 
Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

CE QUE MON EGO M'A FAIT CROIRE - Ce eBook est disponible ici

Print Friendly
LES ÉNERGIES DU MOIS D'AOÛT
LETTRE OUVERTE À NOS AMIS DES ÉTOILES