LE TOUR DU MONDE EN 4 MINUTES avec David Maman
PENSÉE DU JOUR

amida-compressor

« Le moment où vous comprenez l’importance de vous aimer vous-même, vous arrêtez de blesser les autres » THICH NHAT HANH

par Frederic Deconinck

Plus d’un mois depuis la dernière note, c’est comme ça ! j’ai décidé d’écrire uniquement quand je me sens en connexion, inspiré… 🙂

 

Quand je regarde en arrière et que je me vois il y a 20 ans d’ici, je m’émerveille de mon parcours. Bien sûr j’ai fait des erreurs, heureusement ! L’erreur n’a qu’un but, celui d’intégrer ce qui nous convient ou pas. L’erreur est une expérience, rien de plus, elle n’est ni bonne, ni mauvaise. Elle est !

J’en reviens à mon parcours, il y a 20 ans, j’étais dans un état de conscience « endormi », dans des croyances encore que les choses se produisent un peu au hasard, j’étais une belle grosse « victime ». Souvent à me plaindre des coups du sort. Pourquoi le monde s’acharne-t-il sur moi ? je n’ai je pas droit au bonheur ?!?

Donc, mon véritable parcours dans la spiritualité a commencé lorsque j’avais 30 ans, une vie des plus classiques, en ménage, dans une relation de couple basée sur les projections, les attentes sur l’autre, croire que l’autre est mon sauveur extérieur et au fur à mesure que le temps passe, le miroir de l’autre me renvoie de plus en plus à ce que je n’aime pas chez moi, ne comprenant pas évidemment que je suis dans ce jeu des miroirs, où j’ai tant à apprendre…
Ne comprenant pas qu’à chaque fois que je définis ma compagne par des reproches où je lui dis des « tu n’es pas assez ceci, ou tu es trop cela », je parle de moi, je ne veux (ou ne peux) comprendre et voir que l’autre n’est là que pour m’apprendre à m’aimer moi, que chaque chose que j’aime chez elle est  quelque chose que j’aime chez moi mais que je ne vois ou reconnais en moi, et de la même façon ce que je n’aime pas chez elle est le reflet de ce que je n’aime pas chez moi que je ne veux (ou ne peux) voir ou comprendre.

Encore coincé dans ce fichu critère de perfection inculqué par l’éducation, avec de grosses notions de dualité évidemment :  » je dois être « parfait » pour qu’on m’aime, que Dieu m’aime etc. Je DOIS faire en sorte d’être aimé par les autres, chaque fois que l’on me reproche quelque chose, je me juge, je n’ai pas bien agi, je ne vais plus être aimé, pire, je ne suis pas digne d’être aimé, je DOIS tout faire pour satisfaire le besoin des autres au détriment de mes propres besoins sinon je suis un égoïste, et aussi,  après tout ce que les autres ont fait pour moi…

Chaque fois qu’on me reprochait quelque chose, je ne comprenais pas, à l’époque, que la personne me faisant ces reproches, était elle aussi dans l’inconscience de l’effet miroir, et évidemment à chaque fois je prenais les choses de manière personnelle, ne comprenant pas qu’elle faisait une projection des choses qu’elle n’aimait pas en elle sur moi.

J’ai fait la même chose, c’est tellement plus facile de dire que l’autre est responsable de notre malheur. Prenant les choses de manière personnelle, je retournais dans ma culpabilité de ne pas être « parfait ». Le parfait gentil garçon serviable, aimable, dévoué, attentionné etc.

Des évènements se présentent dans ma vie à cette époque qui me font aller dans mon intériorité, mon niveau de conscience s’élève mais je suis incapable de comprendre ce qui se passe, du coup, le choc de la prise de conscience s’avère être complètement à l’opposé de mes croyances de l’époque. Première prise de conscience d’éveil, rien n’arrive par hasard, je suis co-créateur de tout ce qui se passe dans ma vie ! Panique à bord évidemment, je tombe dans une espèce de dépression et fait tout pour enfouir tous ces évènements bien au fond de moi et les oublier.

3 Ans plus tard, tout ce que j’avais vécu remonte à la surface (premières initiations Reiki), n’ayant toujours pas compris comment ça fonctionnait, la culpabilité me rattrape, me revoit à ce que je suis, pense, fait, le schisme entre ce que d’un côté, mon niveau de conscience appréhende et de l’autre côté la culpabilité, mes propres auto-jugements me conduisent à une profonde dépression pour plusieurs mois. Je deviens un véritable zombie, complètement immergé dans la peur. Il me faudra plusieurs années avant de revenir dans une vision plus positive de la vie.

Ce n’est que vers 2005 que je reviens au Reiki par le biais d’une personne, devenue une amie et les merveilleux enseignements de Don Alexander.
Au fil des ans, j’entre dans la conscience que c’est moi le responsable de l’enfer mental dans lequel je m’étais enfoncé. Oooh ! Comme je comprends maintenant comment quelqu’un peut devenir bipolaire, schizophrène etc. je suis passé par des périodes comme celle-là. Mon ex-compagne il y a 20 ans pourrait vous raconter mes comportements de « prédicateur illuminé » durant ma période « sombre ».

Aujourd’hui, lorsque je regarde en arrière, c’est avec amour pour moi, j’ai fait ce travail de pardon envers moi-même, évacué les culpabilités. J’ai compris que tous les évènements de ma vie se sont déroulés exactement comme il se devait. Lorsqu’un évènement de ma vie passée remonte encore parfois aujourd’hui à la surface et que je sens poindre le jugement sur moi d’avoir agi de telle manière alors que j’aurais « DÛ » agir autrement, un vent de fraicheur et de douceur m’envahit, je sens une partie de moi débordante d’amour, cette partie de moi est telle la maman qui aime son enfant inconditionnellement et qui vient réconforter la partie de moi qui reste dans la peur, les doutes, les jugements.

Cet amour me susurre tendrement : « Tu sais, tu n’aurais pas pu agir autrement car tu n’avais pas le niveau de compréhension, les outils, la conscience nécessaire pour agir autrement. Toutes ces expériences par lesquelles tu es passé te permettent aujourd’hui de pouvoir voir la vie véritablement sacrée, car elle l’est. Tout n’est qu’expérience, et toutes tes expériences passées, la compréhension que tu en as aujourd’hui, te permettent de comprendre que rien n’est jamais figé, que tu es co-créateur de tout ce qui survient dans ta vie, confortable ou non, tu en es responsable de par tes pensées, celles que tu entretiens, les émotions qui en découlent. Sois fier du parcours que tu as accompli, fier d’avoir un jour décidé de prendre ta vie en mains, laissant de côté, enfin !, le triangle dramatique des « sauveur/persécuteur/victime« .

J’aurai toujours à travailler sur moi, toujours car, comme le dit si bien cette maxime : « l’important n’est pas la fin du chemin mais le chemin en lui-même ». Je suis de plus en plus habité par la Foi, la Foi est bien au delà de la croyance, de l’ordre de la certitude, car lorsqu’on apprend à s’aimer réellement, et « quand on veut une chose, tout l’Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve » 😉 à Paulo.

Cette phrase d’introduction de la note de THICH NHAT HANH, me parait d’une absolue clarté, en apprenant à m’aimer moi-même, mon niveau de conscience s’est déplacé de l’avant plan ( la vie de tous les jours en mode dualité (identification à ses propres pensées, ses propres jugements) ) vers l’arrière plan (la conscience divine qui sait que tout est toujours parfait, adéquat et à sa place, l’observateur silencieux qui ne juge pas). Dans cet arrière plan, la compréhension que nous sommes tous inter-reliés, nous sommes tous inter-connectés, nous sommes tous un « AVATAR » de Dieu, et ce que je me fais, je le fais à l’autre, et de la même manière, ce que je fais à l’autre je me le fais, car énergétiquement tout ce que j’émets m’est renvoyé par l’Univers. Consciemment, je ne cherche plus à blesser l’autre, car je sais que ça me reviendra. Il y aura encore autour de moi des personnes qui se sentiront blessées par mes propos, je sais actuellement que je ne dois en aucun cas m’en faire à cet égard, c’est normal, chacun a sa, ses blessures propres, ça leur appartient. Involontairement je les mettrai face à ce qu’ils ont encore à travailler. S’ils m’en sont rancuniers, c’est leurs choix. Actuellement, avec qui je suis devenu, je leur laisse le libre arbitre, le libre choix, je sais combien c’est ajusté, 🙂 je connais, en toute humilité.

Je suis aujourd’hui en gratitude pour mes parents, ces deux dernières années j’ai particulièrement travaillé ces blessures, propre à mon enfant. Plus d’une fois j’ai eu des dialogues intérieurs avec mes parents.Je me sens maintenant en paix avec ces blessures, j’ai pu prendre mes parents dans mes bras et sentir une énergie d’amour m’envahir, les sentant eux aussi en paix.

Dès mai, je m’offre une année sabbatique afin de me lancer dans la grande aventure, aller vers ce qui me passionne,  à temps plein, transmettre ma compréhension du chemin du Reiki et du Tantra à qui veut l’entendre. J’ai décidé une fois de plus de faire confiance à mon ressenti, mes pétillements de joie, cette intuition qui m’encourage à me lancer, faire fi des vieux conditionnements encore présents, ces peurs de ne pas avoir assez de rentrées financières, ne pas avoir assez de personnes intéressées. (séances ou des formations)…

CONFIANCE…
Confiance en moi,confiance en la vie pour le Faire, et la Foi, celle-là-même dont je parlais plus haut.
Et puis quel bonheur de savoir qu’à mes côtés se trouve mon plus beau miroir, Dany qui se lance tout autant dans cette grande aventure avec moi.

Alea jacta est ! 🙂 La Joie d’être en amour pour soi et savoir que tout est expérience.

Peu importe le résultat, l’important c’est oser, et ça dans tous les cas, je suis gagnant !

Frederic & Dany

Notre Site Web: http://freddeconinck.weebly.com

Notre Blog : http://reikifudomyo.canalblog.com

 


SE FAIRE CONNAÎTRE

SE FAIRE CONNAÎTRE

La Presse Galactique est heureuse de rendre son réseau disponible à tous ceux et celles qui désirent faire connaître leurs aptitudes, leurs dons, leurs réalisations et leurs projets. Le nouveau monde n’est pas quelque chose qui doit venir un jour; le nouveau monde c’est nous qui nous exprimons à travers notre vraie nature, en toute simplicité et authenticité. Voilà enfin une tribune libre pour nous propulser et mettre en action aujourd’hui le service que nous sommes venu rendre sur cette planète.

Pas besoin d’avoir un titre, une maîtrise ou d’être habile en écriture, on va vous aider avec ça, le plus important est d’être authentique et vrai dans ce que vous désirez faire connaître.

CLIQUEZ ICI POUR PLUS D’INFOS SUR LE PROGRAMME SE FAIRE CONNAÎTRE

OU POUR LIRE LES ARTICLES DÉJÀ PUBLIÉS !

Print Friendly
LE TOUR DU MONDE EN 4 MINUTES avec David Maman
PENSÉE DU JOUR