INFLUENCE DES PARTICULES SOLAIRES SUR NOS CHAKRAS
TOUJOURS AVOIR CONFIANCE EN SOI
Print Friendly, PDF & Email



 

Les enfants que vous avez aujourd’hui ont été autrefois dans votre passé, un rêve, une idée, une pensée. Aujourd’hui vous ne leur avez donné que le vêtement. Il faut longuement penser à cette parole du Maître. Les enfants tournaient dans votre tête avant leur naissance; ils étaient une pensée à laquelle nous avons donné la possibilité de réalisation. Un jour, toutes les pensées, tous les sentiments seront vêtus et nous les verrons autour de nous. Nous nous trouverons entourés d’enfants qui seront d’anciennes pensées.

D’après ces enfants, nous verrons comment nous avons pensé. S’ils sont beaux et harmonieux, c’est que nous pensions ainsi ; s’ils sont le contraire il en sera encore de même.

C’est pourquoi le Maître a dit: « Vous comprendrez la vérité par vos enfants« . On ne sait en effet ce qu’on représentait dans le passé, mais les enfants nous disent par leur présence : « Observez et étudiez-nous. Nous venons vous dire en vérité ce que vous étiez« . Du père Sagesse et de la mère Amour, naît l’enfant Vérité.

Si nous voulons connaître ce qu’est essentiellement un être, il faut observer ses enfants. Vous me répondez que vous n’êtes pas mariés et que vous n’avez pas d’enfants. Vos enfants ce sont vos actions. Chaque jour vous en mettez au monde. Christ a dit que c’est d’après les fruits que vous connaîtrez l’homme. Si nos fruits sont âpres, amers, acides, cela prouve qu’à l’intérieur de nous, notre mère le cœur et notre père l’intellect ne sont pas extraordinaires. L’action est un enfant qui peut être divin si le père et la mère l’ont conçu comme il faut, mais qui est fatalement ordinaire en cas contraire. Chaque jour le père et la mère au-dedans de nous, doivent mettre au monde des enfants, c’est-à-dire des actions.

D’où provient la connaissance de la physionomie, de la phrénologie, de la chiromancie?

Nous constations dans ces domaines les mêmes faits : ces sciences sont des enfants géométriquement et sculpturalement parlants.

Que signifient le nez, la bouche, les mains de l’enfant ?

Si les doigts de l’enfant sont mal formés, cela parle pour nous. Pourtant nous avons des enfants inscrits sur la figure. On mange, on boit par eux, avec eux. Par nous, nous verrons comment le cœur et l’intellect ont travaillé. La volonté a participé à leur construction. L’intellect a travaillé sur le nez, l’amour sur la bouche, la vérité sur le front, la volonté sur le menton.

Quand on parle d’enfants on doit les retrouver partout, dans les actions, dans la nature, dans les fruits, dans les membres. Où se trouve le père ? Il est invisible. La mère est la matière qui a servi à former l’enfant. Nous n’avons que des enfants ; ils sont en nombre incalculable. Toutes les cellules en sont au-dedans. Leur mère est la grand-mère qui les réunit toutes ensemble. Le père vient de temps en temps leur apporter des forces. Si le père physique suit les lois du père intérieur, il sort, il vit, il travaille, il revient, il apporte des cadeaux. La mère reste à la maison, arrange les choses à l’intérieur.

Toutes les cellules de notre corps physique représentent les enfants d’une famille nombreuse. S’ils ne travaillent pas comme il faut, ils sont des serviteurs ; s’ils travaillent bien, ils sont des fils et des filles. Vous savez que dans le passé, chaque famille avait de nombreux enfants. On pensait alors que plus la famille était grande, plus elle était bénie. Le père s’en réjouissait car il avait ainsi de nombreux ouvriers. Aujourd’hui, tout a changé.

Dieu a donné l’ordre :

« Croissez et multipliez et peuplez la terre» ; cette règle est sacrée et doit être suivie. Les familles qui ne possédaient pas d’enfants étaient jadis considérées comme une malédiction, une honte.

A cette époque on priait le ciel de nous donner un enfant. Nos cellules sont nos enfants et si elles ne travaillent pas bien nous comprendrons la vérité. Nous observerons les enfants, nous remarquerons que les cellules de tel organe ne fonctionnent pas bien et nous demanderons pourquoi. Parce que le père et la mère de ces cellules sont coupables. L’intellect et le cœur ne veulent pas s’accorder, ils luttent entre eux et ne cessent de discuter ce qui perturbe les enfants en dedans. En conséquence de leur attitude, les cellules souffrent. Voilà pourquoi les enfants tombent malades ou connaissent des accidents dans les familles où les parents sont cruels et se querellent.

Les conséquences se propagent encore plus loin. Si le père et la mère ne se comportent pas bien, ils verront que leurs neveux et nièces et même leurs amis proches seront contaminés. Les parents qui suivent la mauvaise voie, verront tous ceux qui les entourent commencer à faire des bêtises. Un affaiblissement se manifeste tout d’abord en eux et ensuite ils commencent à agir mal. Si vous voulez que vos parents agissent bien, il ne faut pas diminuer en eux la vitesse de votre évolution sans cela d’autres êtres souffriront à cause de vous. C’est ainsi que nous sommes tous liés les uns aux autres.

Observez cette loi et vous constaterez des faits extraordinaires. Observez la répercussion de vos agissements sur vos amis et vous saurez alors ce que vous faites. Nous pouvons faire évoluer tous les êtres autour de nous si nous travaillons parfaitement. Notre lumière et notre amour se propagent dans le monde entier, et celui-ci peut se transformer à cause de nous. Certains aussi tomberont à cause de nos reculs, de nos défaillances, de notre matérialisme.

Que veut dire « être Initié » ? C’est avoir la conscience d’une responsabilité complète dans la vie. Celui qui ne sent pas cette responsabilité, qui ne perçoit pas que nous sommes une grande chaîne dont les chaînons sont liés, qui ne fait pas attention que d’autres (devant ou derrière lui) subissent les répercussions de ses actes, celui-là n’est pas un Initié. Voilà la véritable philosophie. Elle consiste à avoir une conscience de plus en plus élargie en ce qui concerne nos enfants, nos cellules.

Chaque cellule est un petit être qui vient travailler dans notre champ, dans notre usine. Si nous ne faisons pas attention à nos pensées, nous pouvons le détruire par les vibrations qui se propagent en nous. Suivant notre attitude, nous pouvons démolir les cellules ou les vivifier. La première chose à faire est de se guérir; de sentir que le bonheur c’est de sentir cette loi de la responsabilité. Nous ne sommes pas seulement responsables envers les êtres extérieurs mais aussi envers nos cellules, et tout d’abord envers elles. Les courants qui sortent de nous, nous traversent premièrement et ensuite ils atteignent les autres.

C’est pourquoi celui qui veut être bon sera le premier à profiter de sa bonté.

Source : http://herosdelaterre.blogspot.ca/

 

[widgets_on_pages id= »NOELJUL »]

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

INFLUENCE DES PARTICULES SOLAIRES SUR NOS CHAKRAS
TOUJOURS AVOIR CONFIANCE EN SOI