Marie Le Pennec

Rédigé par : Marie Le Pennec

Utilisez le lien Contact pour communiquer avec moi !
Découvrez mon site web : marie-soins-energie.com
et ma page FB: ICI

Le monde que le NEW AGE vous a projeté ne sera pas ainsi... (1 de 4)
Pleine Lune du 12 janvier 2017

par Marie Le Pennec

A chaque fois que l’on sonne à ma porte, depuis un mois, c’est quasiment toujours pour elle !

« Malia » signifie reine en Haïtien. Ou « calme et tranquille ». C’est aussi l’équivalent de Marie. Et c’est bel et bien une reine qui m’a été envoyée du ciel. Petite boule d’à peine trois kilos, haute de 10cm, Malia trône autant dans son panier que dans le quartier au près des petits et des grands. Elle trône dans les bras des uns, sur les genoux des autres, dans la nature avec son beau bout de bois dans la gueule et le sourire jusqu’aux oreilles. Malia se fait même construire des châteaux forts par les enfants qui inventent des scénarios dont elle a toujours le premier rôle.

Malia se pavane et se dandine, sûr de son pouvoir dans toute situation ! Elle aime être au centre, elle aime qu’on la remarque et par dessus tout, elle aime qu’on l’aime.

Malia déesse chienne est venue au monde que pour une seule chose : aimer et être aimée. Son amour pour la vie est sans faille et sans limite. Elle aime qu’on lui donne de l’attention, oui, mais elle aime encore plus accorder son attention aux autres. Elle aime être là, tout simplement, à distribuer son amour à tous ceux qui sont prêts à le recevoir. Lorsque qu’une personne lui témoigne de l’affection, sa reconnaissance n’a pas de limite. Elle dit merci à chaque être qui veut bien une tranche de ce qu’elle est venue donner.

Parfois, elle peut devenir transie d’amour, ses yeux deviennent incommensurablement brillants et émus, sa queue frétille comme un poisson et elle se colle à l’énergie de l’autre, dans une fusion et un abandon absolus.

Malia est une petite chienne, sauvée des eaux. Elle allait finir noyée à deux mois avec sa sœur et ses trois frères. Noyée par la folie des hommes, leur colère. Sauvée in extremis par le cœur d’une femme. Malia ou l’amour inconditionnel saurait naturellement aimer cet homme qui a failli la tuer, au même titre que les autres humains. Elle a l’art de ne pas prendre pour elle les coups que l’on veut lui donner.

Malia a une vie de quartier. C’est moi qui l’ai adoptée mais dans le cœur, c’est l’élu de tous. Elle passe de foyer en foyer toute la journée, se fait câliner, papouiller, promener du matin au soir. Elle fait le lien avec tous mes voisins et grâce à elle, j’ai notamment rencontré une petite nana merveilleuse, qui est officiellement à ce jour, ma première amie de 10 ans et demi !

Avec Malia, plus de frontières. Elle abolit les distances, les écarts et met tout le monde devant le fait qu’on peut s’aimer à tout âge et se respecter dans nos différences, qui que l’on soit.

Malia aime la musique. Surtout les mantras Indiens et leurs instruments. Elle aime la joie, le rire, la tendresse, la nourriture, jouer, « dormir » sur moi lorsque je médite et se promener. Elle aime tout en fait, car sa motivation dans chacun de ses gestes est de découvrir, d’apprendre, encore et encore. Ses expériences, ses essais, ses découvertes perpétuelles sont une mine d’or sans fond, elle ne vit qu’émerveillement, bonheur et plaisir en permanence. Bien sûr elle connaît la déception, la frustration, la peine, la peur, etc. mais elle transcende chaque émotion négative en l’espace de quelques secondes. Cela semble aussi naturel pour elle que respirer.

Grâce à Malia, quand je n’ai pas envie de sortir, je vais respirer la terre et les arbres par tous les temps. Quand je n’ai pas envie de voir d’autres gens, il y a quand même les enfants qui défilent devant ma porte, leurs bouilles d’anges tout sourire, avec la présence des mamans avec lesquelles j’échange des mots tellement sympas que finalement elles s’arrêtent boire un thé et c’est trop chouette. Quand je suis triste, je joue quand même avec Malia et elle redouble de léchouilles et de vibrations pour moi, elle me transmet tout son soutien, toute sa grande présence.

Merci à elle d’être dans ma vie. C’est une enseignante incroyable. C’est aussi mon amie, ma famille. Je suis reconnaissante à l’Univers de pouvoir assister au déroulement entier de sa vie près de moi.

Les animaux ont un immense pouvoir vibratoire sur nous. Leur intention de nous voir heureux, leur amour pour les humains est exceptionnel. Et grâce à eux, nous élevons nos vibrations et nos Coeurs Vibres… Sans eux, serions-nous seulement en vie ?…

Marie

Retrouvez les chroniques de Marie Le Pennec sur la Presse Galactique !

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

Print Friendly, PDF & Email
Le monde que le NEW AGE vous a projeté ne sera pas ainsi... (1 de 4)
Pleine Lune du 12 janvier 2017