Caroline Faget

Rédigé par : Caroline Faget

Bienvenue sur mon blog http://www.carolinefaget.fr/
et ma page Facebook
Utilisez le lien "Contact" pour communiquer avec moi !

COMMENT POUVEZ-VOUS ARRIVER À RETROUVER VOTRE ÉTERNITÉ ?
PRÉVISION ÉNERGÉTIQUE FÉVRIER 2017



par Caroline Faget

Lorsque nous sommes alignés sur notre féminin sacré, nous inspirons le divin. Lorsque nous sommes alignés sur notre masculin sacré, nous expirons le divin.

Après avoir été à l’écoute de l’inspiration de Dieu, nous sommes prêts à passer à l’action juste. Après avoir inspiré, nous pouvons expirer. (Lire l’article « S’ouvrir au féminin sacré pour entendre Dieu »)

La connexion au masculin rend manifeste ce qui était latent en nous. Il met en forme le sans-forme, il fait naître dans la matière l’idée, le projet, le rêve. Il rend tangible ce qui était intangible. Lorsque nous sommes connectés à notre masculin sacré, nous laissons l’autorité Suprême prendre la gouvernance de notre vie. Nous sommes alors le mouvement divin en action.

Lorsque j’ai commencé à écrire sur ce thème, plusieurs grands personnages de ce monde sont venus à mon esprit. Christophe Colomb, Martin Luther King, sœur Emmanuelle, Jésus, Gandhi, mère Theresa et bien d’autres… Qui mieux que ces prestigieuses personnalités pour illustrer le masculin sacré ?

Il m’est apparu que chacun d’eux s’est effacé pour suivre l’appel de son âme et mettre sa vie au service d’une cause plus grande. Tous ont  incarné le changement qu’ils souhaitaient voir en ce monde. Ils sont des guides, des pionniers, des enseignants, des révolutionnaires. Ils ont d’abord été réceptifs à l’appel de leur cœur et ils ne se sont pas contentés d’être dans la théorie. Ils ont tout simplement agi pour incarner leurs idées, leurs valeurs, leur vision du monde. Ils ne sont pas restés les bras croisés en attendant que le monde change. Ils sont, au contraire, passés à l’action afin de nous montrer une nouvelle voie et afin de nous révéler qu’un autre monde était possible.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Gandhi

Martin Luther King a organisé et dirigé de nombreuses actions telles que le boycott des bus à Montgomery pour défendre le droit de vote, la déségrégation raciale et l’emploi des minorités ethniques. Il a prononcé un discours célèbre le 28 août 1963 à Washington durant la marche pour l’emploi et la liberté « I have a dream ». Il a aussi lutté contre la guerre du Viet Nam et la pauvreté.


Christophe Colomb
a découvert une nouvelle route pour se rendre dans les Indes. Il a transformé la vision du monde en démontrant que la terre était ronde et qu’il était possible de rejoindre les Indes par l’ouest.

Après avoir reçu l’appel de consacrer sa vie aux pauvres des bidonvilles, mère Theresa s’installe dans un bidonville à Taltola et crée la fondation des Missionnaires de la Charité. Durant plus de quarante ans, la vie de mère Theresa a été consacrée aux pauvres, aux malades, aux laissés pour compte et aux mourants.

Gandhi, surnommé Mahatma « la grande âme », s’est érigé toute sa vie en défenseur des droits des indiens face au colonialisme britannique et a organisé une désobéissance passive et collective pour lutter contre les discriminations. Il forge une doctrine fondée sur la non-violence, la maîtrise de soi et le respect de la vérité. Il a ainsi contribué à l’indépendance de l’Inde en 1947.

En 1971, à l’âge de la retraite, sœur Emmanuelle décide de partager la vie des plus démunis et s’installe dans l’un des bidonvilles les plus pauvres du Caire en Egypte où vivent des chiffonniers. Elle ne cesse alors de mobiliser les pouvoirs pour récolter des dons. Ainsi, elle permet de raccorder le bidonville à l’eau et à l’électricité et poursuit la construction de nombreuses habitations. En 1980, elle fonde l’ONG Asmae. A son retour en France en 1993, à l’âge de 85 ans, elle continue de se battre pour plus de solidarité. Elle écrit des livres, rencontre des jeunes dans les lycées, vient en aide aux SDF et donne des conférences.


Jésus
est devenu le maître spirituel que nous connaissons tous en enseignant les paroles de Dieu. Il a été crucifié et son enseignement demeure toujours d’actualité plus de 2000 ans après sa mort.
Message de Jésus

Les épreuves

Vous vous direz sans doute que tous ont été des sortes de surhommes dotés de capacités bien supérieures à la normale et qui, par conséquent, n’ont pas ressenti le poids des épreuves ? Nous les considérons comme des sortes de saints illuminés. Sans doute oublions-nous les épreuves par lesquelles ils sont passés ? Ce qui nous donne, certainement, de bonnes excuses pour ne pas agir nous-mêmes…

Le rayonnement et le sourire de Mère Theresa laissaient croire que sa vie spirituelle baignait dans les eaux tranquilles de sa foi inébranlable. Or, Mère Theresa a connu « la nuit de la foi »

Voici ce qu’elle dit dans des lettres découvertes après sa mort :

« J’éprouve que Dieu n’est pas Dieu, qu’il n’existe pas vraiment. C’est en moi de terribles ténèbres. Comme si tout était mort, en moi, car tout est glacial. » En 1958 elle avoue : « Tout le temps à sourire. Les Sœurs et les gens pensent que ma foi, mon espérance, mon amour me comblent en profondeur, et que l’intimité avec Dieu et l’union avec Sa volonté imprègnent mon cœur. Si seulement ils pouvaient savoir. »

« Où est ma foi- tout au fond de moi, où il n’y a rien d’autre que le vide et l’obscurité- mon Dieu- que cette souffrance inconnue est douloureuse- je n’ai pas la foi. » confie t’elle dans une lettre, non datée, adressée à Jésus.

Le père de sœur Emmanuelle se noie sous ses yeux lorsqu’elle a six ans. « J’ai beaucoup pleuré ensuite. Longtemps. » Elle aussi a remis en question sa foi. « Je continuais à prier : tu ne m’aides pas, Seigneur ! Aie pitié de moi ! J’étais déchirée entre mon cœur, toujours attaché à la foi, et mon esprit qui en réclamait des preuves. »
Des drames et des événements l’ont fait chanceler. D’atroces images de bébés morts du tétanos dans le bidonville du Caire. L’assassinat par un tueur à gages, au Liban, d’une petite fille Leïla aux yeux noirs dont elle venait de s’occuper. « J’étais révoltée. Seigneur, où étais-tu cette nuit-là ? »

Jésus sur la croix aurait prononcé ces paroles « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Peu après son discours à Montgomery en 1956, la maison de Martin Luther King est plastiquée et son église est dynamitée. Après de nombreuses menaces de mort, des agressions physiques et des emprisonnements, Martin Luther King est assassiné le 4 avril 1968.

Après avoir mis sa vie au service de la lutte non-violente, après des emprisonnements et des grèves de la faim, Gandhi meurt assassiné le 30 janvier 1948.

Christophe Colomb était considéré comme un fou avec son rêve de rejoindre les Indes par l’Ouest. Il a dû parcourir une grande partie de l’Europe pour récolter les fonds nécessaires à son projet visionnaire. Imaginez la foi et le courage dont il a dû faire preuve pour voyager sur les chemins difficiles des pays de l’époque et aller frapper directement aux Cours européennes.

L’action sacrée reçoit la récompense suprême

Malgré les épreuves, les renoncements et les sacrifices, les actions alignées sur l’ordre divin semblent apporter à leurs messagers des grâces au-delà de tout ce qu’il est possible d’imaginer. Une sorte de récompense suprême qui défie le temps et l’espace. Une reconnaissance de la part de l’humanité toute entière sur la terre comme au ciel, une jouissance de la vie, une force et une foi au-delà de tout. Une « vie, qui même vaincue provisoirement, reste toujours plus forte que la mort » Martin Luther King

Voici ce que dit sœur Emmanuelle à la fin de sa vie:
« Ce qui m’a étonnée, ce fut de me retrouver ainsi, la soixantaine passée, dans un monde que j’avais ignoré, dont je ne parlais pas très bien la langue, plongée dans cette misère matérielle, et d’éprouver malgré tout un sentiment de joie comme je n’en avais jamais connu. J’avais atteint mon but ». « J’ai pensé à vivre d’amour, et je crois en effet que l’amour est éternel. Plus fort que la mort. La mort attaque tout ce qui est matériel. Mais tout ce qui est don, ce qui est gratuit, ne peut pas mourir. »

Mère Theresa goûta une union intense avec le Seigneur, accompagnée de visions. D’ailleurs, des années plus tard, elle se remémorerait cette période en confiant : « Il y avait tant d’union d’amour, de foi, de confiance, de prière, de sacrifice ; ce fut comme si Notre Seigneur Se donnait littéralement à moi, pleinement. »
Mère Theresa a été canonisée à Rome le 4 septembre 2016 et est désormais fêtée tous les 5 septembre sous le nom de sainte Thérèse de Calcutta.

Avec sa découverte du Nouveau monde, Christophe Colomb a littéralement transformé la face du monde. En l’espace de quelques décennies, c’est tout l’univers que côtoyaient les Européens depuis de nombreux siècles qui a basculé.

Devenu une icône de la non-violence, Gandhi a offert un modèle à tous les peuples qui vivent dans l’oppression, bien au-delà de l’Inde.

La vie de Jésus, ses paroles, sa mort et sa résurrection ont apporté une nouvelle vision de Dieu et du monde.

Le 10 décembre 1964, Martin Luther King reçoit le prix Nobel de la paix. Voici un extrait de son discours :

« Aujourd’hui, dans la nuit du monde et dans l’espérance de la Bonne Nouvelle, j’affirme avec audace ma foi en l’avenir de l’humanité.
Je refuse de croire que les circonstances actuelles rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure.
Je refuse de croire que l’être humain n’est qu’un fétu de paille ballotté par le courant de la vie, sans avoir la possibilité d’influencer en quoi que ce soit le cours des événements.
Je crois que la vérité et l’amour sans condition auront le dernier mot effectivement. La vie, même vaincue provisoirement, demeure toujours plus forte que la mort. Je crois également qu’un jour toute l’humanité reconnaîtra en Dieu la source de son amour. Je crois que la bonté salvatrice et pacifique deviendra un jour la loi. Le loup et l’agneau pourront se reposer ensemble, chaque homme pourra s’asseoir sous son figuier, dans sa vigne, et personne n’aura plus raison d’avoir peur. Je crois fermement que nous l’emporterons. Amen. » Martin Luther King, Oslo, 10 décembre 1964

S’aligner sur l’action divine

Lorsque nous agissons pour une action juste et alignée sur notre masculin sacré, nous sommes transcendés, prêts à nous sacrifier pour la cause que nous défendons et qui nous dépasse. Malgré les épreuves et les difficultés, nous nous sentons soutenus et nous poursuivons coûte que coûte jusqu’à ce que notre voix soit entendue, que notre rêve aboutisse et que notre vision se réalise. (Lire l’article « S’aligner sur l’ordre divin »)

Le masculin sacré, c’est l’action sacrée, celle qui naît dans notre cœur sous forme d’idées, de guidances, et d’intuition. Chaque jour nous recevons ainsi de nombreuses idées. Mais qu’en faisons-nous ? Au lieu de les laisser nous guider naturellement, nous les passons par le filtre de notre mental qui se charge de les décortiquer, de les analyser et qui rend son verdict implacable : « Ce n’est pas possible. C’est trop compliqué, c’est dangereux, c’est ridicule, c’est de la folie. A quoi bon ? Il vaut mieux rester dans ce que nous connaissons plutôt que de s’engager dans une voie qui ne nous donne aucune garantie… »

Chaque jour est une occasion pour transformer ce qui nous révolte ou qui nous semble injuste. Mais le plus souvent, nous gaspillons notre énergie dans les critiques, le jugement, le mépris et la colère. Au lieu de gâcher cette énergie, pourquoi ne pas l’utiliser à construire un monde meilleur ?

Nous avons tous la possibilité d’agir à notre niveau. Faisons confiance à nos intuitions pour transformer notre vie et apporter un mieux dans celle des autres. Certains ricaneront et diront que c’est une goutte d’eau dans l’océan. Ce à quoi mère Theresa rétorquerait : « Nous réalisons que ce que nous accomplissons n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l’océan, elle manquerait. » La goutte d’eau de chacun peut faire un grand océan.

La folie de Christophe Colomb, le courage de Martin Luther King, le cœur de mère Teresa, la foi de sœur Emmanuelle, les enseignements de Jésus et la non-violence de Gandhi ne manqueraient-ils pas à notre monde si chacun d’eux n’avait eu le courage d’agir selon sa guidance divine? Leur goutte d’eau ne manquerait-elle pas dans l’océan de l’humanité ?

Et toi, quelle goutte d’eau souhaites-tu apporter à l’océan de ce monde?

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

Print Friendly, PDF & Email
COMMENT POUVEZ-VOUS ARRIVER À RETROUVER VOTRE ÉTERNITÉ ?
PRÉVISION ÉNERGÉTIQUE FÉVRIER 2017