ÉCOUTER SA VOIX INTÉRIEURE
COMMENT ÉVITER L’AUTO-SABOTAGE ?
Print Friendly, PDF & Email



Découvrez ce que chaque arbre signifie :

1. L’arbre numéro un est le choix des gens qui ne sont pas actuellement satisfaits de leur vie.

Il y a du bonheur dans ce monde, même si vous ne semblez pas le percevoir. « Je dois trouver le bonheur » est votre devise dans la vie.

Le courage, la curiosité et l’intérêt que vous avez pour les choses nouvelles sont les trois principales caractéristiques des personnes qui choisissent cet arbre.

2. L’arbre numéro deux est le choix des gens qui sont patients et qui ont un but à atteindre.

Toujours en mode d’improvisation, ces personnes sont généralement d’excellents ouvriers qui savent effectuer leurs tâches de manière professionnelle. Elles voient la vie du bon côté, surtout lorsque les choses se passent comme prévu. Ils aiment suivre une logique et n’apprécient pas les surprises.

3. L’arbre numéro trois est le choix des gens créatifs.

Charismatiques et originaux, vous êtes naturellement créatifs, ce qui peut parfois vous faire perdre l’équilibre, mais quoi qu’il arrive, vous conservez votre belle âme. Votre humeur est facilement changeante.

4. À travers chaque saison, vous restez les mêmes personnes.

Vous avez des fortes idées et points de vue, donc les autres ont souvent du mal à vous écarter de vos connaissances et à vous détourner des objectifs que vous vous êtes fixés. Des personnalités fortes représentant un réel défi pour n’importe quel adversaire.

5. L’arbre numéro cinq représente les personnes qui ont de l’empathie pour les autres.

De nature très sensible, vous savez rester humble et faire passer les autres avant vous. Vous essayez toujours d’éviter les conflits, mais quand ceux-ci se présentent, vous n’êtes certainement pas du genre à vous laissez faire!

Trouvé sur: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/

[widgets_on_pages id= »NOELJUL »]

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

ÉCOUTER SA VOIX INTÉRIEURE
COMMENT ÉVITER L’AUTO-SABOTAGE ?