Emeline

Rédigé par : Emeline

Mon site web: http://www.lebonheurenlumiere.com/
Ma page FB: C'est ici
Utilisez le lien "Contact" ci-dessous pour communiquer avec moi !

CE N'EST PAS NOUS QUI PENSONS NI QUI CHOISISSONS
TIRAGE INSPIRÉ DES ÉNERGIES D'AVRIL 2017



par Emeline

Dans ce monde dualité, nous avons appris à parfaire notre lumière dans l’ombre. A ce reconnaitre en face d’un miroir opposé. Une conscience ne se limite pas et l’incarnation dans la matière donne la sensation de cette limitation. Pour découvrir cette limite du corps nous avons besoin de nous “cogner “ à qui nous sommes.

Telle une bougie, l’être humain constate son rayonnement dans l’ombre et identifie son amplitude. Cette expérience provoque la sensation d’être utile, d’être et de faire quelque chose. Que la vie et la mort sont très liées à tel point que la sensation de vivre est accentuée par la souffrance. Douleur valeur. Notre auto sabotage a des allures morbides.

Aujourd’hui l’image qui est donné est que nous pouvons continuer à vivre dans les catacombes en sachant que des escaliers existent avec des puits de lumière donnant sur l’extérieur. Nous sommes dans les escaliers à faire des aller et retour.

Cette lumière visible fait peur car une fois confondu dans celle ci, nous avons peur de perdre notre identité, de ne plus exister “la vie devient la mort”, car nous étions vivant dans la mort.

La dualité nous dit que l’on devient invisible, alors que la vie nous dit que nous décuplons notre force et que nous nous sentons vivant à travers tout.

La belle bougie décide de monter l’escalier sachant que l’ombre joue son rôle d’appuyer sur les peurs. L’ombre n’est visible également que si la lumière est la pour la faire exister. Sans son opposé elle n’est plus. Donc en bonne vieille copine, elle utilise ses dernières cartes pour nous faire reculer.

Cette bougie, si elle décide d’aller vers la lumière (comme un bébé qui née ou une décorporation, la mort du corps physique), elle découvre la vie. Une fois en haut cette belle bougie ne se sent plus apeurée de ne pas constater les limites de son rayonnement car tout devient exponentielle, facile. Tout est nourrissant, il n’y a plus de “je prends tu perds” ou vice vers ça. Son miroir devient lumière, elle doit accepter qu’elle la nourrit également et que ce n’est pas elle qui se fait illuminer par les autres. Elle doit accepter le cadeau de la facilité car elle n’aura plus à se battre contre l’eau.

<3

gros bisous

Emeline

Retrouvez les chroniques de Emeline sur la Presse Galactique
[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

Print Friendly, PDF & Email
CE N'EST PAS NOUS QUI PENSONS NI QUI CHOISISSONS
TIRAGE INSPIRÉ DES ÉNERGIES D'AVRIL 2017