PARFOIS, LA MEILLEURE AIDE CONSISTE À LAISSER FAIRE
Commencez votre journée avec gratitude et changez le cours de votre vie !
Print Friendly, PDF & Email




par John Smallman

L’amour n’abandonne pas les gens ! Il n’y a que l’amour, comme vous le savez bien, même si vous choisissez de ne pas vouloir le reconnaître. L’abandonner, c’est de prétendre que vous n’êtes pas vivant, c’est fermer les yeux pour aller dormir, refuser de reconnaître la Réalité. C’est ce que l’humanité a fait depuis pas mal de temps en se chargeant elle-même d’un jugement extrêmement négatif, alors qu’elle participait à des jeux dans l’illusion qu’elle avait construits pour faire l’expérience de la séparation. L’expérience de la séparation ne pouvait être que momentanée, et en vérité, cet état irréel était à peine apparu que déjà terminé, mais l’instant d’après on l’imaginait à nouveau. Cependant l’humanité, c’est-à-dire vous-même, a été captivée et fascinée par elle, demeurant libre de jouer avec elle et de provoquer un chaos et une confusion qui étaient totalement en désaccord avec la Réalité, totalement différente de tout ce que vous aviez jamais rencontré, quelque chose d’étrange, d’excitant et de stimulant.

Mais hélas, vous vous êtes perdu dans le rêve que vous avez créé et vous ne parveniez pas à trouver votre chemin de retour à la maison. C’était un peu comme entrer dans une scène d’Halloween ou un film de même genre et se retrouver dans une obscurité presque complète, enveloppée de toiles d’araignées accrochées, tandis que des objets volants étranges frôlaient votre visage et vous tiraient les cheveux. Au début c’était amusant, mais effrayant ! Et puis, c’est devenu de plus en plus réel, et vous étiez terrifié, vous avez paniqué et commencé à attaquer tout ce qui était à portée de main.

Et c’est de ce rêve lugubre et malheureux que vous êtes en train de vous réveiller. Tandis que vous le faites, les traces du rêve, ou plus réaliste, le cauchemar, traversent votre conscience comme des sons et des images étranges et inquiétantes. Ne vous attardez pas sur eux, ce sont simplement des distractions égoïques indésirables, des distractions de votre processus d’éveil, laissez-les partir. Vous pourriez penser à eux comme étant vos problèmes majeurs : les problèmes de douleur et de souffrance du passé enterrés profondément dans votre psyché, non reconnus ou refusés parce qu’ils sont si douloureux – ils se manifestent à votre conscience afin que vous puissiez les libérer et vous libérer vous-mêmes du négatif, des énergies dont ils se nourrissent.

Actuellement tout le monde à affaire dans le cadre du processus d’éveil avec ces choses anciennes et enterrées. Garder une prise sur les colères, l’amertume, les haines et les ressentiments qu’ils représentent, vous retient dans le cauchemar au lieu de permettre de le résoudre. Il n’est pas nécessaire de les résorber, en fait, ils ne peuvent pas être résolus, il suffit de les reconnaître, de pardonner ceux que vous croyez les avoir causés, vous pardonner vous-mêmes, et les laisser partir. Ils ne resteront avec vous que si vous continuez à vous attarder sur eux – vous les maintenez en y pensant et vous distribuez alors le blâme vers ceux que vous croyez responsable de votre douleur – alors que toutes ces choses sont apparues pour être libérées et dissipées.

Les laisser aller vous apportera un énorme sentiment de soulagement, un peu comme lorsqu’une voiture de police, déboule lumières allumées et sirènes à fond, derrière vous sur l’autoroute. . . et passe rapidement pour attraper un autre contrevenant. Et ce sentiment de soulagement durera parce que vous ne supporterez plus le fardeau, le poids de ces anciens bagages. Les bagages dont vous n’avez jamais eu besoin, mais avec lesquels vous aviez choisi de vous alourdir.

Vous êtes tous les enfants bien-aimés de Dieu, et vous êtes tous en train de vous réveiller du cauchemar de la séparation et de l’irréalité qui se présente à chacun d’entre vous de manière tout à fait différente et indépendante, car il tente de montrer à chacun d’entre vous que vous êtes seul et isolé.

Si ce que vous rencontrez semble différent de ce que tout le monde connaît, ce qui semble certainement être le cas, évidemment votre expérience est beaucoup plus intense et douloureuse que celle de toute autre personne, il ne reste dès lors aucun doute dans votre esprit comme quoi vous êtes un être séparé. Les êtres séparés doivent se lever chaque matin et s’occuper d’eux-mêmes – s’occuper du n ° 1 – parce que personne d’autre ne pourra le faire, même vos partenaires les plus chers. Vous êtes seul, et la mort vous le prouve sans aucun doute, car, à la fin, tout le monde meurt, il n’y a pas de retour. Et personne n’est revenu pour en faire rapport. Il n’est donc pas étonnant, vu cet état des choses que, collectivement, vous ayez choisi de vous réveiller.

La bonne nouvelle est que vous disposez de ressources illimitées pour vous aider dans votre processus d’éveil – une aide à très grande échelle – parce que nous sommes tous dans les domaines spirituels en train de veiller sur vous à chaque instant pour répondre à vos appels à l’aide et vous offrir des conseils. Tous ceux que vous rencontrez et avec qui vous interagissez de quelque manière que ce soit dans votre vie quotidienne, sont sur votre chemin en ce moment, et ils vous aideront si vous êtes ouvert à l’Amour qui vous entoure en permanence. En termes humains, cela peut ne pas sembler utile dans le moment même où cela se produit, mais si vous y réfléchissez honnêtement, vous pourrez voir qu’il y avait une leçon à apprendre à vous pousser un peu plus loin le long de votre chemin du retour vers le foyer.

Vous êtes aidé à chaque instant si vous choisissez d’être ouvert. Mais souvent, vous avez des idées préconçues sur la façon dont l’aide devrait apparaître et du coup, vous ne voyez pas celle qui existe, parce que vous essayez de contrôler la vie au lieu de l’accepter telle qu’elle se produit. La vie coule toujours à son rythme propre, il suffit de l’accepter au lieu d’essayer de la changer. «flotter avec le courant» est une approche très sage et éclairée à suivre pour les humains, et quand ils le font et qu’ils acceptent ce qui vient, ils trouvent que le courant est beaucoup moins turbulent que lorsqu’ils essaient de le diriger, car il y a moins de conflit : c’est le conflit qui cause les turbulences.

Dieu est avec vous partout, en tout instant, et Lui, la Source, Mère / Père / Dieu, ne veut pour vous la joie. Lorsque vous abandonnez votre volonté à l’Éternel – en vérité, votre volonté est alignée sur la Sienne parce que vous êtes un avec Lui – et que vous acceptez ce qui se arrive, vous traiterez beaucoup plus facilement et efficacement avec n’importe quels problèmes et n’importe quelle question qui surgissent dans vos vies quotidiennes d’être humain. Vous êtes toujours là où vous êtes censé être, parce que vous avez conçu un chemin à suivre, avec l’aide divine, avant de vous incarner comme humain. Croire que vous êtes en  apparence en dehors de votre chemin ou que vous en divergez, ne sont que les résultats de vos tentatives de diriger la vie dans la direction que vous pensez égoïquement qu’elle devrait aller.

Lorsque vous arrêtez de tenter de diriger ou de contrôler le flux de la vie, au lieu de l’autoriser, vous trouvez qu’il est bien plus facile de traiter tout ce qui vous concerne, car vous avez beaucoup plus d’énergie, cette énergie que vous auriez dépensé auparavant pour changer ce qui ne peut pas être changé, et dans ce processus vous vous épuisez physiquement et émotionnellement. Tenter de contrôler le flux de la vie, même si vous pensez que c’est la «votre», ne peut jamais fonctionner, parce que vous demeurez presque complétement inconscient d’une multitude d’influences qui travaillent en elle. Il n’y a qu’une seule vie! Et c’est Dieu, Source, Mère / Père / Dieu, dont chaque entité consciente est une partie inséparable et essentielle.

Donc, détendez-vous, permettez à la vie de couler – vous ne pouvez pas l’arrêter ou changer sa direction – et réjouissez-vous de ce qui arrive. Vous pouvez choisir de l’apprécier ou bien vous pouvez choisir de vous en vouloir. C’est toujours votre choix, et vous avez tous connu la grande différence dans les sentiments personnels et les réponses émotionnelles qui se produisent lorsque vous choisissez de rechercher une faute dans ce qui se arrrive ou bien d’accepter et de jouir du moment présent tel qu’il se présente.

Vous ne pouvez pas contrôler le flux de vie, mais vous pouvez contrôler vos choix et vos réponses ! Et ces choix affectent directement la façon dont vous vous sentez dans le moment présent. Vous êtes tous des êtres très puissants, des enfants divins, alors utilisez votre pouvoir pour vous apporter la paix et la joie. Lorsque vous le faites, vous affectez directement tout ceux avec qui vous interagissez dans ce moment présent. Vous avez tous été conscient des moments où vos humeurs affectent les autres dans votre voisinage. Alors choisissez la joie et voyez là influencer très positivement tous ceux qui vous entourent!

Avec tant d’amour, Saul.

Source: https://johnsmallman.wordpress.com/

Traduction Serge Carfantan

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

PARFOIS, LA MEILLEURE AIDE CONSISTE À LAISSER FAIRE
Commencez votre journée avec gratitude et changez le cours de votre vie !