L'AMOUR DE SOI EST "LA" CLÉ TANT RECHERCHÉE
COMMENT AGIR AVEC LA PEUR ?
Print Friendly, PDF & Email



par Gabrielle Blocker

Notre rôle en tant qu’artisans de Lumière c’est d’ancrer la Lumière sur cette planète, mais il n’est pas toujours facile de rester aligné et au service quand il y a tellement de drames qui se déroulent dans le monde et par ces temps quelque peu chaotiques et instables.

En fait, il s’agit de trouver un équilibre entre rester conscient de ce qui se passe dans le monde et de rester centrés dans notre réalité intérieure, notre paix intérieure. C’est la voie du milieu, qui est probablement l’un des enseignements spirituels les plus importants du Bouddha. Mais nous sommes venus ici sur terre pour expérimenter la dualité et le contraste, la Lumière et l’Ombre, le Yin et le Yang. Lorsque nous allons vers un extrême, lorsque nous regardons la télévision, les réseaux sociaux, lisons des articles nous sommes happés dans le drame. Lorsque nous nous concentrons uniquement sur notre paix intérieure et notre monde intérieur, nous nous isolons du reste du monde. Lorsque nous nous concentrons trop sur le négatif, sur l’Ombre, notre réalité en devient imprégnée. Mais quand nous nous refermons sur nous-mêmes et vivons comme un ermite sur une montagne, en évitant le contact avec ce qui se passe avec le monde, nous vivons dans un état de déni.

Lorsque nous nous concentrons trop sur la télévision, les flux de nouvelles des réseaux sociaux, nous sommes entraînés dans une sorte de réalité, la réalité qui nous est présentée à la télévision ou sur Internet. Ces réalités ont leurs propres bulles de réalités et elles sont virtuelles et souvent biaisées. Lorsque nous regardons autour de nous dans l’ici et maintenant, nous avons une réalité beaucoup plus tangible, nous sommes présents dans notre réalité et non pas dans une réalité qui nous est proposée, voire parfois imposée.

On peut faire une analogie avec la photographie: si il n’y a que de la lumière sur une photo, qu’elle est sur-exposée, on ne voit rien. Pareil s’il n’y a que de l’ombre, et qu’elle est sous-exposée, on ne perçoit rien. Ce qui nous permet de percevoir ce qu’il y a sur la photo, c’est le contraste entre la lumière et l’ombre. Et bien la réalité sur terre est similaire, c’est à travers le contraste entre la Lumière et l’Ombre, que nous pouvons avoir une vue d’ensemble sur ce qui s’y déroule.

Il y a une ligne mince entre ces deux sortes de réalités, notre réalité intérieure et les réalités présentées dans les médias par exemple. Nous passons souvent de l’une à l’autre et l’astuce consiste à trouver un équilibre entre les deux, comme un funambule. Nous devons également avoir conscience que la vie est une pièce de théâtre, que nous jouons un personnage. De fait, nous ne devons pas prendre la vie trop au sérieux et le rire est certainement un excellent moyen de transmuter les choses négatives. Nous allons tous mourir un jour, et même la mort n’est pas vraiment la mort car on transite vers une autre forme.

Donc, en étant conscient de cela, nous pouvons regarder le monde avec compassion pour ceux qui souffrent et rire de certains drames qui s’y déroulent, en particulier de la politique. La politique est comme une pièce de théâtre dans la pièce de théâtre. Parfois, nous sommes également rattrapés par cette réalité, car beaucoup d’entre nous sont empathes et ressentons les énergies et les émotions collectives surtout lors d’évènements importants comme le jour des élections par exemple, ou lors d’évènements importants comme les attentats terroristes.

D’un autre côté, certains d’entre nous ont même des difficultés à regarder les choses négatives qui se passent dans le monde. Il est vrai que nous ne devons pas nous attarder sur ces choses au risque de leur donner trop d’importance et de les voir grandir. Mais nous ne devons pas les nier non plus. La résistance que nous ressentons à l’égard des sujets ou des événements basés sur la peur, en pensant que nous devons nous en éloigner ou nous élever au-dessus, est parfois un mécanisme de défense ou une stratégie d’évitement. Cette résistance face aux sujets dits « négatifs » est très présente dans les milieux spirituels ou New Age. C’est un peu comme parler de sexe dans une famille religieuse: c’est tabou, c’est mal! Mais la résistance c’est de la peur et quand nous craignons de nourrir la peur en la regardant ou de rester bloqués dans la peur, nous sommes justement dans la peur!

L’attitude que l’on peut adopter c’est plutôt d’accueillir le négatif, l’intégrer et puis envoyer de l’amour et une bénédiction. Parce qu’être dans un état de résistance par rapport au négatif, ne pas vouloir le voir et envoyer de l’amour en même temps, émet deux énergies opposées : la peur et l’amour. Cela ne peut pas fonctionner. Cela ne veut pas dire qu’il faille se forcer à regarder des images violentes ou des horreurs, cela veut simplement dire l’accueillir dans son cœur : « Ok c’est là, cela existe et je suis là pour aider à le transmuter. » Et ensuite on peut envoyer de l’amour et une bénédiction.

En tant que travailleurs de la lumière, nous sommes parfois agacés par les gens qui ne veulent pas se réveiller, les gens qui continuent à croire ce qu’on leur a dit de croire toute leur vie. L’éveil n’est pas un processus facile et c’est certainement un processus qui exige de l’humilité. L’ego doit pouvoir admettre qu’il a été manipulé, qu’on lui a menti et qu’il a été trompé. C’est pourquoi même les personnes intelligentes et cultivées peuvent être encore éprouver de la résistance à l’admettre. L’ego est tellement identifié à ce qu’il croit être la vérité, que remettre cela en question est associé à la mort.

 En tant qu’artisans de la lumière, nous pouvons parfois ressentir un complexe de supériorité parce que parfois nous sentons que nous avons 10, 20, 30 ans d’avance par rapport à la majorité des gens. Mais nous ne sommes ni supérieurs ni inférieurs à quoi que ce soit, ni qui que ce soit, cela n’existe pas dans l’Univers. Puisque nous sommes UN, nous sommes tous égaux. Nous ne sommes que des graines de lumière dans le champ de la conscience de la réalité terrestre. Chaque âme a son propre chemin d’expansion et d’évolution et il faut respecter nos différences.

Je vais partager avec vous un petit exercice qui peut être utilisé pour nous aligner à notre source, lorsque nous nous sentons plus alignés ou trop happés par d’autres bulles de réalités que je viens de mentionner.

La porte d’entrée vers l’Esprit c’est le souffle. La spiritualité vient du mot latin spiritus qui signifie souffle. C’est par le souffle que nous prenons l’énergie de la force vitale, le prana, le chi. C’est par le souffle que nous nous alignons avec l’Esprit et donc avec notre Source.

Alors, sur une inspiration profonde, imaginez prendre toute la paix et tout l’amour de la Source (on peut par exemple imaginer un canal de lumière qui rentre par le chakra coronal ou par le coeur). A l’expire nous expirons tout le stress, la peur, la colère, la tristesse et la rendons à l’Univers pour être transmuté … Quand nous sentons que nous avons assez libéré de choses, nous inspirons de nouveau profondément cet amour et cette paix, sur l’expiration, nous le répandons cette fois dans notre aura et champ magnétique. Lorsque nous sentons que nous l’avons suffisamment répandu dans notre aura (on la sent plus élargie et plus lumineuse), nous répandons cette énergie à notre maison, puis nous l’étendons à notre ville, à notre région, à notre pays, à notre continent et enfin à la planète toute entière.

Sat Nam

Source: http://www.gabrielleblocker.com/

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

L'AMOUR DE SOI EST "LA" CLÉ TANT RECHERCHÉE
COMMENT AGIR AVEC LA PEUR ?