La conscience que quelque chose de grand va bientôt se produire est parvenu à la conscience de presque tout le monde sur Terre
PENSÉE DU JOUR

par Sarah Boucault

S’aimer est le point de départ de tout bien-être émotionnel, mais c’est aussi ce qui permet d’être à l’aise avec les autres et que les autres le soient avec nous. Il est impossible d’aimer véritablement quelqu’un si nous ne sommes pas passé-e-s par un processus d’acceptation et que nous abandonnons l’habitude de dissocier de notre vie les parties qui ne nous plaisent pas. Sachez que si vous ne vous aimez pas, personne ne le fera pour vous.

L’estime de soi est la capacité des êtres humains à s’estimer et à s’aimer malgré tout leurs défauts et les fautes commises.

Une personne qui a une estime d’elle-même bonne et saine sait qu’elle est bien plus que ses défauts, tout comme toutes les autres personnes. De plus, elle est consciente que nous sommes en changement constant et que le verbe être» revêt de multiples définitions, selon les moments et les contextes. Nous pouvons, par exemple, dire que quelqu’un a mal agi mais nous ne pouvons pas en conclure que cette personne est mauvaise.

Aller par le monde en collant des étiquettes est une attitude dangereuse et erronée. Pensez que la personne que vous considérez comme sincère ment et que la personne que vous considérez comme menteuse dit aussi la vérité. La vie d’une personne a suffisamment de jours et d’états pour toucher les deux extrêmes de toutes les attitudes.

Si nous utilisons ce système d’étiquetage avec les autres, il est probable que nous l’utilisions avec nous-même. Ainsi, nous sommes très dur-e-s avec nous-même quand nous n’agissons pas dans la direction que nous souhaitons. Une sévérité qui nous installe dans un état de tristesse. Quand cela vous arrive, pensez que si vous ne vous aimez pas, personne ne le fera pour vous.

Le problème intervient lorsque nous essayons de combler le manque d’amour propre avec l’amour des autres. Quand, à cause des auto-reproches, nous ne sommes plus capables de voir nos bons côtés et que nous ne réagissons que lorsque les autres nous les signalent. Ainsi, le problème s’enkyste quand le fait d’être content-e ou non d’un résultat dépend de la reconnaissance que nous obtenons des autres. Une reconnaissance qui arrive difficilement car si vous ne vous aimez pas, personne ne le fera pour vous.

 

Le manque d’amour envers soi-même et les relations

Pourquoi le manque d’amour propre fait que personne ne nous aime ? C’est une bonne question. Eh bien, la réponse est complexe. Quand une personne ne s’aime pas elle-même ou ne se met pas correctement en valeur, elle a tendance à traiter les personnes de son entourage avec la même attitude.

Nous n’avons pas d’autre remède que de nous supporter. Nous ne pouvons pas nous échapper de notre propre moi. Mais évidemment, les autres n’ont pas à tolérer notre manière de les juger, notre jalousie, nos dévalorisations.

Ainsi, quand c’est le cas et que nous choisissons un conjoint pour combler ce besoin d’amour que nous ne savons pas combler avec notre estime, la dépendance apparaît. La dépendance est cet attachement extrême à quelque chose ou à quelqu’un car l’on croit que «cette personne nous rendra heureux-se», «qu’elle comblera notre vie», «qu’elle est indispensable à notre bien-être» etc.

 

La dépendance ou l’attachement émotionnel mène la personne à se comporter avec son conjoint de manière extrémiste. Comme elle pense qu’elle en a besoin dans sa vie et qu’elle représente peu pour l’autre, elle met en marche des comportements extrêmes qui finissent par faire fuir l’autre. Justement ce qu’elle ne voulait pas. Sachez que si vous ne vous aimez pas, l’autre personne ne peut pas combler ce vide, qui ne lui appartient pas.

Ces comportements, qui peuvent très bien commencer, finissent par être épuisants, stressants et nocifs pour le conjoint, qui prendra la décision de quitter la relation.

Par où commencer pour s’aimer ?

La clé fondamentale pour atteindre cet objectif est l’acceptation inconditionnelle. Cela semble facile, mais ça ne l’est pas. S’accepter de manière inconditionnelle implique de s’aimer avec indépendance vis à vis de tout ce qui est extérieur à nous. Le travail, le succès, les relations, la beauté et l’argent sont des éléments extérieurs.

La personne est bien pus que tout ce qu’elle possède et même bien plus que ses pensées, ses émotions ou ses agissements.

Pour augmenter l’amour envers soi-même, il est bon de penser, et vraiment, que la perfection est un concept conçu par l’humain, mais qu’il n’existe pas et n’existera jamais. Nous ne sommes pas parfait-e-s, nous avons des failles et beaucoup, mais aussi des qualités.

 

De plus, il est très difficile que tous nos secteurs de vie soient toujours complets et comblés. Parfois, nous aurons un conjoint, mais pas de travail. D’autre fois, nous aurons la santé mais pas d’argent. Essayez de faire en sorte que ce qui vous manque n’assombrisse pas la joie de ce que vous avez.

Comment mesurer la valeur d’une personne ? Est-ce possible ? La plus belle est-elle celle qui a le plus valeur ? Ou est-ce celle qui a le plus de succès professionnel ?

Il est impossible de mesurer un être humain. Les personnes sont des êtres, chacun avec ses capacités, ses compétences et ses qualités, mais aucune n’est supérieure ou inférieure à une autre. Vous choisirez cette personne, en toute liberté, car vous voulez être avec elle, car la vie à ses côtés est plus agréable et vous apporte des plus. Si vous vous aimez vous-même, vous remercierez l’amour des autres, mais vous n’en aurez pas besoin.

Vous ne choisirez pas votre conjoint en fonction d’un besoin que vous devez combler. Et cela provoquera, bien sûr, que cette personne se sente à l’aise avec vous, et que la relation devienne une source extra de bien-être.

Source: https://nospensees.fr

 

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

Print Friendly, PDF & Email
La conscience que quelque chose de grand va bientôt se produire est parvenu à la conscience de presque tout le monde sur Terre
PENSÉE DU JOUR