LE CORPS PHYSIQUE : UNE MERVEILLEUSE CRÉATION SACRÉE
PENSÉE DU JOUR
Eh oui… aussi évident que cela paraisse… votre vie est la vôtre et celle de personne d’autre. Cette phrase en elle-même peut sembler redondante mais c’est une réalité que nous devons savourer et déguster. C’est une réalité qu’il faut encadrer. De la même manière que nous encadrons les photos importantes, il est fondamental de ne pas ignorer ni de reléguer au second plan cette affirmation.

Pensez que les décisions que nous prenons forment notre vie. Aussi bien celles que nous prenons nous par volonté propre que celles que nous prenons «influencé-e-s par les autres»… Toute décision se trouve conservée dans le sac à dos de notre vie. Chaque décision a un poids, plus ou moins lourd, mais un poids avec lequel nous allons marcher. Un poids qui définit et donne forme à NOTRE vie.

Notre vie se forme à partir des décisions que nous prenons. Absolument toutes les décisions que nous prenons, influencées ou non dans une certaine mesure par d’autres personnes, sont les nôtres et nous en sommes les seul-e-s responsables.

Votre vie est la vôtre et vous êtes celui/celle qui prend les décisions

Nous nous retrouvons souvent face à une décision que nous voulons prendre mais qui n’est pas approuvée par les autres. Des décisions qui, souvent, sont taxées d’inconscientes ou de précipitées… ou simplement des décisions que les autres ne peuvent pas comprendre. Les personnes qui nous aiment peuvent avoir peur des conséquences de ces décisions dans notre vie et sur notre futur.

 

Cependant, si vous avez eu du temps pour réfléchir, si vous avez senti qu’il y avait des changements que vous devez faire (drastiques ou moins drastiques, plus ou moins ancrés dans la réalité…), ne pas le faire à cause des peurs des autres ou par peur d’inquiéter vos proches, qui entravent votre liberté, n’est pas la bonne solution.

La vie, finalement, est bien celle de celui/celle qui la vit. Bien sûr, il y a des décisions qu’il faut méditer pour savoir par quelle bout les prendre. Parfois, nous prenons des décisions, quand nous sommes énervé-e-s ou euphoriques, alors qu’il vaudrait mieux les méditer et y réfléchir dans un état plus reposé, pour identifier les véritables désirs.

Parfois, nous reprochons nos propres décisions à l’autre

Mais il s’agit bien d’une tâche qui nous appartient. Raisonner nos décisions, raisonner les changements que nous voulons dans notre vie. Et notre désir est totalement légitime, quoi que nous ressentions. Nous ne pouvons pas nous laisser manipuler par cette «peur» que les autres ont face aux décisions que nous voulons prendre.

Les personnes qui nous aiment comprendront que la conception de notre chemin est une tâche personnelle, avec nos valeurs et nos émotions, avec nos pensées et nos expériences… avec notre vision propre et originale de la vie. Pensez-y : voulez-vous la vie que les autres veulent pour vous ? Ce serait aller à l’encontre de votre propre nature. Vous seriez condamné-e à une sensation sourde et constante de malheur et d’inadéquation.

Vous finiriez par reprocher aux autres les conséquences de votre manque de courage. Mais c’est de ta faute ! C’est toi qui m’a dit de ne pas le faire ! Mais personne d’autre que vous n’est responsable de votre vie. Reprocher à l’autre, c’est éviter de prendre conscience que la vie est vôtre, et que vous êtes responsable de chacune des décisions que vous y prenez.

Les autres ne prennent pas de décision pour nous. Ce sont nous qui les prenons. À partir de la peur ou de la lâcheté, à partir de la maturité, à partir de l’enfant que nous avons tous en nous…

L’apprentissage vital naît de nos erreurs et de nos bonnes actions

Tous ces endroits sont plus ou moins licites et ont une marge d’erreur indispensable. Qu’est-ce que la vie serait ennuyeuse si nous ne prenions que des décisions parfaitement raisonnées, réalistes et bien encadrées dans le modèle de vie idéal que nous nous sentons souvent obligé-e-s de suivre.

 

Vous choisissez votre vie, ses nuances et ses couleurs. Vous pouvez échouer ? Vous pouvez vous tromper en prenant certaines décisions ? Bien sûr ! Nous nous trompons souvent, mais cela n’implique jamais une erreur en soi, précisément parce que l’apprentissage vient des «mauvaises» et des bonnes décisions que nous avons prises dans notre vie.

De fait, pensez-y : quelles sont les expériences qui vous ont profondément fait mûrir et réaliser ce que vous désiriez vraiment ou pas dans votre vie ? Donc, vivez votre vie comme vous l’entendez. Prenez votre temps et ne vous martyrisez pas trop car vous décevez celleux qui vous aiment. Iels comprendront que vous seul-e pouvez décider de ce que vous voulez ou non dans votre vie. Et vous seul-e pouvez vous en rendre compte.

Courage pour trouver ce chemin !
Source: https://nospensees.fr

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

Print Friendly, PDF & Email
LE CORPS PHYSIQUE : UNE MERVEILLEUSE CRÉATION SACRÉE
PENSÉE DU JOUR