Yvan Poirier

Rédigé par : Yvan Poirier

POUR OBTENIR

  • LES 36 CODES DE DÉSACTIVATION DES ÉGRÉGORES - CLIQUER ICI
  • PLUSIEURS SÉMINAIRES À PRIX PROMOTIONNELS - CLIQUER ICI

PENSÉE DU JOUR
AMOUR, qui es tu ?

Par Yvan Poirier

Salutations Chers Frères et Sœurs de la Lumière UNE,

Or, il est essentiel de réaliser que l’aspect multidimensionnel de l’Impersonnel dépasse largement le spectre de l’existence dite-humaine. L’Impersonnel ne peut jouer le jeu de la dualité lors de ses prises de conscience qui sont bien au-delà de la pensée de la personne. L’Impersonnel est tout à fait détaché de toutes histoires, de toutes ses vies qu’elles soient actuelles ou ancestrales. Sa conscience n’est certes pas sous la férule de croyances, de connaissances anciennes, de concepts ou de paradigmes expérienciels, voire de tout ce que la personne croyait, souvent émotionnellement, ainsi que tout ce qui semblait fonctionner, plus ou moins, lors de son vécu expérimental avec les attitudes de la personne.

L’Impersonnel est détaché de tout ce qui avilit la conscience avec ses soi-disant habitudes, voire ces petits rituels quotidiens parce qu’elle en est détachés. L’Impersonnel n’est pas de l’ordre du mental, mais d’un ordre Supramental. Il est un Observateur aguerri où il ne peut y avoir de questionnements ou de tergiversations, puisque c’est le Savoir Instantané qui prend la place de toutes connaissances ou de toutes croyances ou même de toutes façons d’agir ou de réagir au cours de sa vie. Il oeuvre directement avec la Voix du Coeur Vibral qui est uniquement Lumière indéfectible et Amour Inconditionnel. L’Impersonnel ne se croit pas supérieur ou inférieur à quiconque, il EST ce QUI il EST tout simplement, soit le « JE SUIS UN » de toute Éternité!

L’Impersonnel n’est nullement dans la notion du libre-arbitre, parce que ce facteur est plutôt inhérent à l’enfermement, qui maintient la personne dans la loi d’action/réaction. Il cultive, plutôt, sa conscience, avec la Loi d’Action de Grâce qui est instantanée, détachée de la forme ou de tout ce qui enferme la conscience.

Ainsi, l’Impersonnel ne joue pas de jeu de la personnalité, il oeuvre au quotidien, avec l’Esprit au-delà des désirs de la personne et même de l’âme, parce que l’Esprit optimise sa conscience à vivre et à vibrer, multidimensionnellement, avec la vibration et la fréquence du Coeur, qui est détaché de la forme et de la densité. L’Impersonnel ne peut être formalisé ou cristallisé par la pensée collective ou des égrégores collectifs, parce qu’il est instantané, sans réflexions, sans analyse, sans références. Son Action est, plutôt, l’apanage de l’Esprit qui oeuvre de façon totalement instantané en fonction de ce qu’il est multidimensionnellement. Le Feu Igné de l’Esprit est libre de tout, parce qu’il agit et réagit, spontanément, selon la Loi de UN.

L’Impersonnel n’exerce jamais un pouvoir de persuasion afin de convaincre quiconque qui l’entoure. Il voit la vie comme étant un État d’Être, mais avec un État de Liberté où chacun doit reconnaître ce QUI il est. L’Impersonnel ramène davantage la personne à être l’Observatrice de tout ce qu’elle vit, mais aussi, de ce qu’elle perçoit chez les autres sans les juger, sans compter des situations auxquelles elle assiste dans son quotidien.

Ses Observations sont détachées de jugement ou d’évaluation contre quiconque. L’Observateur en lui regarde, comme on regarde du haut d’un perchoir ce qui se passe ou se déroule devant lui et en dessous de lui. Ainsi, l’Impersonnel Observe de haut, mais sans se prendre au sérieux ou porter un jugement ou une vision conceptuelle. Il s’Observe même lui-même dans ses actions, ses réactions, ses agissements, ses habitudes. Il n’a pas peur de se voir ridicule, voire même de rire de lui-même lorsqu’il y a des situations où il voit la personne qui agit et réagit de telle ou telle manière. Il ne craint pas de dire qu’il s’est trompé ou il a fait une erreur. Il n’émotive guère ce qu’il Observe, mais il en est conscient. Il est donc capable de sourire, peu importe ce qui se révèle à lui en n’agissant, de moins en moins, avec un orgueil quelconque.

Lorsque l’Impersonnel Observe la vie, les autres, les situations, il le fait, généralement, avec le Coeur. Il ne porte pas de jugement, d’auto-jugement, de culpabilisation, de regret, de projection ou un manque de respect envers qui que ce soit. Il est même en mesure de voir, humblement, ce qui ne va pas chez lui, parce qu’il est objectif entre ce qui peut polariser sa conscience, tout ce qui peut concerner les effets du bien ou du mal. L’Impersonnel Observe tout ce qui le concerne personnellement. Il est seulement le spectateur attentif de ce qu’il perçoit ou voit, peu importe sa teneur. Il est capable de se remettre en question, parce qu’il est détaché, de plus en plus, de l’orgueil ou du paraître.

L’Impersonnel en tant qu’Observateur possède une conscience de s’Observer lui-même dans ce qu’il vit, vibre, actualise et conscientise. Si on prend un exemple simple : Quand l’Impersonnel Observe qu’il est en colère, il est conscient d’être conscient que ce n’est pas lui multidimensionnellement du point de vue de son Corps d’Êtreté qui agit ou réagit durant un certain moment lors de la colère. Du haut de sa vision consciente, il réalise que c’est tout ce qui habite son corps, sa trans-généralité, ses modes d’apprentissage, ses habitudes rituelliques, d’éducation et de psycho-éducation qui font en sorte que c’est la personne qui est dans cet état. En observant, consciemment, de cette façon, tout en étant détaché, rien ne peut déranger ou bouleverser l’Impersonnel en vous.

Donc dans les réalités multidimensionnelles, nous ne sommes pas cette personne, nous ne sommes pas ce caractère impulsif, nous ne sommes pas cette personne colérique, nous ne sommes pas non plus une personne méchante ou malveillante quand nous sommes dans cet état purement dualitaire. Or, si quelqu’un pense qu’il est sa colère, il va de suite regretter ou se sentir coupable de ses gestes, des ses paroles, de ses attitudes et de ses actions complètement incohérentes et démunies d’Amour. À partir du moment où une personne réagit de la sorte et qu’elle est, véritablement et humblement, consciente que ce n’est pas elle, en réalité, qui manifeste cette colère, il y aura immédiatement un apaisement, une observation lucide que jamais son Êtreté ou son Impersonnalité pourrait agir ou réagir de la sorte. Dès l’instant où la conscience est présente et observe que ce n’est pas elle qui s’anime ainsi, elle peut affirmer que ce n’est pas elle qui est dans cet état, mais bien la personne, qui n’est, certes pas, son Éternité ou son Coeur Vibral qui s’exprime.

En outre, je vous invite à regarder ces situations avec un recul intelligent, tout en détaché des émotions négatives, non pas de vous en foutre, mais de réaliser que ce n’est pas vous qui réagit de la sorte, mais bien la personne qui joue le rôle d’acteur durant la colère. L’acteur ou la personne n’est pas vous dans le Coeur du Coeur, il/elle est une programmation bien subtile qui fait réagir la conscience ordinaire, la pensée qui n’est pas sa pensée, mais bien une forte influence du vécu et de l’histoire de la personne. Laquelle, je vous rappelle encore une fois :

« Vous n’êtes pas votre personne, vous n’êtes pas votre histoire, vous n’êtes pas votre conscience ordinaire, vous n’êtes ces attitudes, ces habitudes et ces comportements, parce que vous êtes, fondamentalement, au Coeur du Coeur Éternel, tout en étant, totalement, détaché de tout ce qui avilit la conscience face à ses comportements et des belligérances de la personne. »

On peut ajouter à cela que l’Impersonnel ne peut être dans la peur, dans la revendication d’un pouvoir ou d’une autorité quelconque. Il peut donner son opinion, son point de vue, mais jamais l’imposer à quiconque, même s’il a totalement raison. Jamais, il va imposer son influence dans ce qu’il Sait intérieurement.

En somme, l’Impersonnel agit et regarde, Observe avec le Yeux du Coeur sans se condamner, se culpabiliser de quoi que ce soit, et encore moins vis-à-vis qui que ce soit. Son Coeur est, la plupart du temps, rempli de Joie, de Paix et d’Amour, éléments qui ne peuvent lui mentir dans ce qu’il Est. Il sait reconnaître sa valeur à tous les points de vue, sans se prétendre ou se valoriser. Mais, il sait également reconnaître les autres dans ce qu’ils sont intérieurement. L’Impersonnel, c’est l’Humilité qui l’habite. C’est l’Authenticité et la Transparence qui sont ses leitmotivs. Il est comme un enfant qui Observe, mais sans se soucier s’il doit se mêler ou s’impliquer dans quoi que ce soit ou à l’égard de qui que ce soit.

Or, il est essentiel de regarder la personne, l’Observateur et l’Impersonnel comme étant des attitudes différentes dans leur point de vue. La personne demeure toujours dans ses peurs, ses insécurités, ses jugements, ses revendications, ses tergiversations mentales, ses observations selon ses croyances et connaissances, son libre-arbitre et son sens, parfois profond, de se sentir souvent victime de la vie. L’Observateur devient, de plus en plus, le Témoin de celui qui observe tout ce qui l’entour, mais surtout ce que lui observe de lui-même. Tandis que l’Impersonnel est plutôt une réaction multidimensionnelle du Corps d’Êtreté qui devient l’Observateur complètement détaché des illusions de la forme ou de tout ce qui concerne l’éphémère, qui ne peuvent, presque plus, le déranger psychologiquement, psychiquement, mentalement ou émotivement.

Quand le Corps d’Êtreté prend graduellement la place dans le corps et la conscience ordinaire de l’être, il prend définitivement la PLACE de ce qui il EST Éternellement. C’est la Supraconscience qui s’exprime. De, plus en plus, il voit que sa conscience ordinaire perçoit sa Conscience Supérieure, comme dans deux locations distinctes, soit à être cet Impersonnel en même temps que la personne, peu importe les Observations qu’il fait face. Le Corps d’Êtreté devient fondamentalement le Témoin qui Observe, tout en étant détachées de la forme et de l’histoire de la personne qui est la représentation du lâcher prise qui Observe la vie qu’elle soit externe ou interne.

Le Témoin devient de plus en plus présent dans la conscience. Cependant, il est impératif de se rappeler que nous ne sommes pas le Témoin comme tel, mais le point de vue du Témoin de l’Observateur. D’être dans cette conscience, c’est ne plus être accroché à une quelconque histoire de la personne. C’est encore moins, à l’égard des bavardages incessants de l’âme et de la personne. Je vous souligne que l’âme, tout comme pour la personne ne sont pas encore Effusées par l’Esprit. L’âme et la personne sont beaucoup plus axées sur le fait de croire, d’expérimenter dans la matière ou encore à l’amélioration de ce monde ou à une quelconque évolution en cette Terre.

Ainsi, il faut être conscient que l’âme et la personne évoluent, mais pas l’Esprit, parce qu’il est dans l’Ici et Maintenant, dans son Instantanéité. Il est totalement détaché de la mission, de la pensée et de l’histoire de la vie et de la conscience ordinaire de la personne. Il faut bien comprendre que tout ce qui a été nommé le retournement, du basculement de la conscience et de l’âme font en sorte que l’âme ne se consume pas par les mécanismes intrinsèques de l’abandon de la volonté de la personne, mais bien par l’Abandon Intégral à l’Intelligence de la Lumière.

C’est pour cela, qu’il est essentiel de conscientiser que nos face-à-face quels qu’ils soient, doivent être Silencieux, à l’Intérieur de soi-même. Ce Silence Intérieur permet justement de disparaître même, là, du Témoin ou de l’Observateur parce que l’Impersonnel prend plutôt la Place. Toute cette mécanique a pour but de nous apercevoir que nous ne sommes pas, ni la scène de théâtre où nous sommes ceux/celles qui jouent des personnages, encore moins les acteurs, ni les spectateurs, ni même le théâtre, parce que, en réalité, rien n’existe, en Vérité. Ce sont les effets illusionnistes de l’éphémère et de l’histoire occultée de la planète qui maintiennent la conscience dans l’enfermement.

Somme toute, il est encore, de plus en plus, pertinent de prendre conscience que les stades illusoires de la personne qui se tourne vers un Observateur et Témoin réalistes, permettra d’arriver à réaliser que l’Impersonnel en soi représente la plus grande Neutralité du Coeur pour manifester ce qui nous sommes Éternellement.

Dans ce contexte, j’ai pensé vous référer à quelques extraits d’un article dans lequel j’explique la Singularité de la Neutralité du Coeur. Vous constaterez une autre partie où l’Impersonnel, au-delà la personne, qui joue son rôle d’intermédiaire avant l’intégration finale du Corps d’Êtreté :

« J’aimerais vous donner mon point de vue face à cette Singularité en votre Être, mais surtout d’être de plus en plus dans la Neutralité dans tout ce dont vous connaissez, expérimentez et ce que vous vivez autant en votre propre intérieur qu’à l’extérieur dans ce à quoi vous êtes souvent confrontés par toutes sortes de dualités.

La Singularité dépasse largement l’aspect humaine parce qu’elle plus axée sur l’Impersonnel en vous. Alors, il est fondamental de rester dans la Vision multidimensionnelle du Cœur qui se relie au Corps d’Êtreté. Il s’agit de rester dans cette Vision du Cœur qui signifie et signale de ne point juger, de ne pas émettre de jugement à l’égard de qui que ce soit ou pour quoi que ce soit. Il faut se rappeler que le Cœur ne peut émettre d’énergie ni bonne, ni mauvaise, à travers la Liberté de choix dans la façon dont l’âme s’exprime au sein de la vie.

Il est donc convenable et intelligent de rester dans la Neutralité du Cœur. Cette façon d’agir ou de réagir qui correspond à un État d’être qui est Impersonnel, et ce, sans mesures et sans conditions. La Neutralité du Cœur vous permet de trouver votre Intériorité et de trouver votre Divinité au niveau de celui-ci. Tout ça, afin de vous permettre de réunifier en vous, ce qui doit l’être, voire, votre multidimensionnalité dans la Triade au Cœur du Cœur.

Seule la Neutralité de l’Impersonnel permet justement de vous réunifier, afin de vous recentrer, de ressentir en vous cette Grâce Inéluctable qui est celle de l’humain qui retrouve sa dimension de Divinité. De retrouver la réelle dimension, sans artifices, de sa dimension d’Unité, de Fluidité et d’Éternité. La Neutralité vous propose de porter votre attention, votre conscience, au niveau du milieu de votre Être dans votre Cœur Vibral situé dans le centre de poitrine, au niveau de votre Temple Intérieur.

Dans la non neutralité, il ne peut y avoir un REGARD intelligent ou objectif du Cœur dans le cas où une personne ou si vous-même désirez changer, contrôler, convaincre ou critiquer les autres. Comme je vous le signalais précédemment, à l’instar de vos activités quotidiennes pour chacun d’entre vous, il est fondamental de ne point juger ou de condamner quiconque dans ce que d’autres font ou pas en ce monde. Chacun fait ce qu’il a à faire en fonction de ce qu’il vibre, connaît, applique, préconise ou conscientise. Chacun est libre de ses actions quelles qu’elles soient.

Donc, qui sommes-nous pour moraliser qui que ce soit ou même essayer de le changer ou vouloir démontrer que nous avons raison ? À la Lumière de la conscience de chaque personne, vous ne pouvez vous ingérer dans la vie de quiconque. Il est préférable de vous mêler de vos affaires, à moins qu’on vous demande, explicitement, une aide pour accompagner, faire ou accomplir ce dont cette personne souhaite exécuter. À ce moment là, la personne qui demande de l’aide, doit faire en sorte de donner la permission d’apporter cette aide.

Toutefois, cela doit être une permission qui va permettre une amélioration dans ce qu’elle pense réaliser, peu importe ce qu’elle a à produire. Dans ce contexte, il n’y a pas de conflits, si cette personne autorise quelqu’un à l’aider, peu importe la tâche qu’elle a à faire ou de l’aide que vous puissiez lui apporter. En ce moment là, il y a accord des deux parties.

Néanmoins, dans l’ouverture du Cœur, dans toute sa Singularité, dans sa Neutralité et dans la reconnaissance multidimensionnelle dans leur Cœur du Cœur, il est fondamental de dire, de faire ou d’agir dans l’humilité et la simplicité, peu importe ce qui est connu ou expérimenté. Personne ne peut se comparer à quiconque, c’est une prémisse fondamentale de la Loi d’Action de Grâce dans chacune de ces Singularités quelles qu’elles soient.

Il est parfois essentiel de cesser de vouloir changer ou de critiquer les autres dans leur façon de faire, de dire, d’écrire, dans leur point de vue ou d’être partial ou impartial. Cette façon d’agir peut être souvent de l’orgueil spirituel ou ego-spirituel qui se relie au fait de se valoriser pour démontrer qu’on se sent supérieur et que les connaissances font office de soi-disant vérités. Encore là, se sont souvent des personnes qui se sentent supérieures envers les autres. Ce n’est point de les juger ou de les rejeter, mais de vous aider à discerner à qui vous avez affaire. »

Que la Lumière Authentique vous emmène à révéler l’Impersonnel en vous!

 

Corinne Lebrat & Yvan Poirier vous proposent

TROIS SOINS/CONFÉRENCES EN DIRECT/REPLAY

 

CLIQUER L’IMAGE POUR PLUS DE DÉTAILS

 

Source: LaPresseGalactique.org
Retrouvez les chroniques sur la multidimensionnalité de Yvan poirier sur la Presse Galactique

PARTAGE

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

 

Partagé par laPresseGalactique.org - le Quotidien qui Réunit

NOUVEAUTÉS.


jemabonne

Print Friendly, PDF & Email
PENSÉE DU JOUR
AMOUR, qui es tu ?