trisha-prabhuÀ 14 ans, Trisha Prabhu a inventé un système révolutionnaire pour venir en aide aux adolescents victimes de cyber-harcèlement sur la Toile. Grâce à son invention, les personnes qui voudraient poster un message blessant envers quelqu’un sur internet vont être à présent invitées à y repenser « à deux fois » avant de le valider.

Comme toutes les adolescentes de son âge, Trisha Prabhu vit avec son temps en utilisant quotidiennement les réseaux sociaux pour rester en contact avec ses amis. Mais ce dont s’est également aperçue cette collégienne américaine de 14 ans, c’est que les réseaux sociaux ont aussi souvent leurs mauvais côtés. Utilisés pour communiquer, ceux-ci peuvent aussi devenir une source de problèmes pour de nombreux jeunes qui subissent quotidiennement la violence du harcèlement sur internet. Appelée « cyber-harcèlement », cette forme de violence psychologique affecte de plus en plus d’adolescents qui parfois se trouvent même poussés au suicide à force d’être victimes de messages blessant ou haineux.

Réfléchir à deux fois
C’est en apprenant l’histoire qui était arrivée à la jeune Rebecca Sedwick, que Trisha Prabhu a eu l’idée de mettre en route son projet. En septembre 2013, Rebecca Sedwick une collégienne américaine de 12 ans s’était donnée la mort après avoir été harcelée pendant des mois sur internet par ses camarades de classe. Une affaire qui a fait alors réfléchir Trisha Prabhu qui a eu envie d’inventer un logiciel capable de prévenir cette cyber-violence et faire d’avantage réfléchir les adolescents au sujet des messages que ceux-ci pouvaient envoyer sur la Toile. Baptisé « Rethink » (repenser) ce logiciel informatique permet de lutter contre le cyber-harcèlement grâce à son système qui permet de filtrer les contenus des messages. Si la personne souhaite ainsi envoyer à quelqu’un un message contenant des mots injurieux, le programme entre en action et demande à l’adolescent si celui-ci souhaite bien le poster sur internet? Le but du logiciel Rethink étant de faire prendre conscience à l’auteur du message de la teneur injurieuse de son message et de l’inciter à y « repenser à deux fois » avant de le poster à son destinataire.

Un logiciel prochainement utilisé par Google ?
« Des recherches montrent que les adolescents qui publient un message haineux ne réalisent pas toujours les conséquences de leur action. Etant donné que le cortex préfrontal, la partie du cerveau qui contrôle le raisonnement et la prise de décision, n’est complètement développé avant l’âge de 25 ans, Si les adolescents avaient un mécanisme d’alerte leur suggérant de penser deux fois leur décision avant d’envoyer volontairement un message injurieux sur un réseau social, le nombre de messages que les jeunes publieraient volontairement serait moindre que ceux envoyés par des ados n’ayant pas un tel mécanisme d’alerte », explique Trisha Prabhu à propos de Rethink. Après avoir conduit son étude sur 533 élèves, la jeune fille a également présenté cette année son logiciel lors l’édition 2014 du Science Fair de Google dont elle est arrivée finaliste. Le Google Science Fair vise à récompenser un jeune de 13 à 18 ans dont le projet peut avoir la capacité de changer le monde ». Avec son logiciel Rethink, on peut dire que Trisha Prabhu a de bonnes chances d’y parvenir.


Trisha Prabhu a inventé un logiciel efficace… par Gentside

Source: http://www.planetpositive.org/

[widgets_on_pages id= »SPOT »]

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: