laura-piano

par Laura Marie

sirene-pianoCela faisait des mois et des mois entiers qu’à l’intérieur de moi, mon âme et mon coeur me réclamaient de me remettre à jouer du piano. Chaque fois que j’écoutais de la musique en écrivant mes articles (j’écoute toujours des musiques qui me « transcendent » quand je « compose » mes articles que je considère vraiment comme des « compositions »), tout mon être vibrait (comme il est en train de vibrer à l’écriture de ce présent article qui commence) et je me disais : Mais, Dieu, que la musique est puissante ! Dieu que le son est vecteur d’énergie ! Dieu, qu’avec cet outil nous pouvons impacter massivement le corps et le coeur de chaque être humain… !

Ce que l’on a caché à l’humain, c’est que l’on peut « programmer » tout ce qui a une vibration dans l’univers, et que tout a une fréquence (voir interview complète sur la Vibration ici). Avec notre Intention, nous « programmons » n’importe quelle chose qui vibre. Cela peut être un aliment, de l’eau, une pensée, un son, un dessin, un geste (danse par exemple), notre voix, nos mains à travers un instrument… Tout est TOUJOURS question d’INTENTION. L’intention est la chose la plus puissante dans l’univers, et trop peu d’humains ont encore saisi cela. Pourtant, l’humain est véritablement ici sur Terre pour avoir la possibilité de matérialiser ses INTENTIONS. Qu’il le veuille ou non, qu’il le fasse consciemment ou non, à chaque seconde il crée sa réalité et matérialise ses intentions. Sa propre fréquence s’infuse dans tout ce qu’il pense, dit, et fait, et ainsi il crée sa vie, il crée son corps, il crée sa santé, il crée son environnement, il crée ses relations avec les autres. Beaucoup préfèrent se dire qu’ils ne sont pas responsables de leur vie, de leur physique, de leur Santé, car c’est le propre de l’humain de toujours chercher à trouver un responsable externe quand il ne veut pas assumer la prise de conscience de son pouvoir créateur. Il crée à chaque instant, même si c’est par défaut.

La raison pour laquelle les « voyants » (les bons et les vrais) sont capables de voir l’avenir, est qu’ils se branchent sur la « fréquence » justement de la personne en question, pour voir la potentialité du futur la plus probable si cette personne continue à avoir cette même fréquence. Comme la plupart du temps les gens restent les mêmes, n’évoluent pas, alors la prédiction s’avèrera juste. Maintenant, si la personne changeait totalement sa vibration, elle pourrait modifier son futur. Elle pourrait transformer sa santé, son corps, ses relations, son environnement, son travail, sa vie entière… mais encore une fois, pour prendre cette responsabilité en mains, il faut être courageux, et le courage n’est pas la qualité première de la plupart des êtres humains. Il est toujours plus facile de blâmer les circonstances externes et les autres que d’assumer la création de sa propre vie, la manifestation de ses propres pensées dans le monde matériel. « Montre-moi ta réalité et je te dirai qui tu es ». Nous sommes tous le résultat de tout ce que nous avons pensé, dit et fait depuis que nous avons été créés. (Au-delà même donc de cette incarnation).

 

7712illuminati

Il est bien évident, cela dit, que des choses « externes » à nous puissent intervenir dans notre réalité et la perturber. De plus en plus de monde s’éveille sur les réalités des manipulations du climat, de la nourriture, des médicaments et vaccins, des fréquences dans les musiques populaires, des vibrations de peur ou de vice envoyées dans les films et séries TV, et même des êtres humains ayant « vendu leur âme au diable ». Certains humains, vibrant sur une fréquence « basse », à cause de leurs pensées ou de leur style de vie, attirent toutes sortes d’entités et de pensées qui ne leur appartiennent pas forcément et sont utilisées comme des « marionnettes » pour atteindre d’autres âmes plus « pures ». Maintenir sa fréquence élevée et son alignement est donc un travail de chaque instant, qui ne peut qu’être fait de manière consciente et volontaire. Baisser ses gardes sur sa vibration et son alignement, dans un monde comme le nôtre, c’est donner son âme en pâture à des forces qui n’attendent que cela. Et la baisse de vigilance peut être fatale (combien meurent d’un « cancer » chaque année ? Le cancer n’est que la manifestation de la destruction d’un corps qui n’a pas écouté son âme pendant trop longtemps… qui n’était donc pas « aligné »). C’est la responsabilité de chaque être humain que de connaître ces réalités et ensuite de les maîtriser. Lorsque chaque être humain sera conscient de son pouvoir créateur et de la nécessité d’être aligné, alors le monde ne pourra plus être dirigé ni les consciences humaines détruites comme elles le sont, car chaque être humain ressentira immédiatement en lui dès qu’il ne sera pas « aligné » ou que quelque chose nuira à sa conscience ou à son corps. A l’heure actuelle, puisque tout a été fait pour rendre à la mode tout ce qui détruit l’âme et le corps des humains, l’humain ne voit pas sa responsabilité dans tout ce qui lui arrive. Il n’arrive pas encore à concevoir que ce qu’on lui vend puisse avoir été délibérément construit pour le détruire. Il pense encore que son gouvernement est là pour le protéger. Il pense encore qu’il « n’a pas le choix » et quand il regarde un fait à la télévision, il se dit « c’est comme ça », avec une vibration de fatalité. Car il a été formaté à tout prendre pour une fatalité. Il n’a pas été encouragé à devenir courageux. Il n’a pas été encouragé à développer des qualités telles que : la valeur de la parole, la valeur du bien, la valeur de la Beauté, l’empathie, l’entraide, le dévouement, les qualités de cœur, la force, la volonté, la détermination. Mis à part dans quelques dessins animés de son enfance, rares sont les personnes qu’il a pu rencontrer présentant ces qualités. Dans les séries et films qu’il regarde, le plus stupide et inconscient est souvent le plus populaire, voire le plus violent et insensible.

 

masques matinMais le jour où il est dans son lit d’hôpital, il est ramené à la réalité. Cette réalité qu’il avait oubliée, caché derrière un masque depuis tant d’années, à faire ce que la société lui avait dicté de faire, ou ses amis, ses collègues du bureau où il allait tous les jours depuis 20 ans en prenant le train de 7h12. Maintenant, son cancer, il est seul à devoir le regarder en face, et le seul à pouvoir comprendre pourquoi son corps en est venu à dépérir. Notre corps est l’extension de notre conscience, sous forme physique, et si l’âme est trop longtemps ignorée, et que le corps physique œuvre trop longtemps tout seul, complètement déconnecté de sa source, alors il court à sa destruction. Chaque maladie est un cri de l’âme. Chaque maladie est un appel de l’âme qui demande au corps de refaire alliance avec elle et non de continuer à faire sa route séparément. Le problème est que quand la maladie arrive, on a dit à l’humain qu’il faut la soigner avec des produits chimiques, qui déconnectent encore plus l’âme du corps. Ainsi, l’appel n’a pas été compris et l’humain provoque sa propre mort, par déconnexion.

 

la00Penser que tout cela n’est pas connu des élites, serait ne pas avoir encore bien compris dans quel monde nous vivons. Nous vivons dans un monde où l’humain est le dernier maillon de la chaîne. En termes de conscience du Monde qui l’entoure, de l’univers, et même de qui il est et de ses réelles capacités, il est comme un homme préhistorique, face aux connaissances de l’élite. Et s’il n’a pas le désir lui-même de comprendre qui il est, de comprendre dans quel Monde il vit et de comprendre le fonctionnement même de l’univers dans lequel il vit, alors il ne pourra que vivre une vie de « victime », à la hauteur de sa conscience, conscience qui sera volontairement maintenue par les élites au plus bas possible. Il attrapera son cancer, pensant que c’est « normal » étant donné les statistiques de l’OMS, fera sa chimiothérapie et sera enterré, comme les autres.

Grâce à internet et aux réseaux sociaux, de plus en plus de monde s’éveille aux réalités des manipulations et des volontés de maintenir l’humain dans l’inconscience, la violence, la destruction, le vice, le manque d’empathie, la peur et surtout le sentiment d’impuissance. Le sentiment d’impuissance est la vibration la plus basse qu’un être humain puisse émettre. S’il se mettait en colère, il vibrerait déjà plus haut que s’il se sentait impuissant. Voilà pourquoi une révolte est plus bénéfique qu’un peuple qui se sent impuissant. Avant de pouvoir souhaiter la paix, il faut déjà avoir conscience que quelque chose va mal et que c’est fait intentionnellement. Le problème est que la plupart des humains parmi les 7 milliards que nous sommes n’ont même pas conscience de cela. Prendre conscience de cela permet de comprendre, et le « Savoir », c’est le « Pouvoir ». Comprendre c’est avoir ensuite la faculté d’agir et de réagir (sauf pour ceux qui sont encore endoctrinés dans d’autres croyances, religieuses ou spirituelles par exemple prônant l’inaction et l’attente). Raison pour laquelle tous ces agissements envers le peuple humain sont souvent faits dans l’ombre, bien cachés du public. Le problème est Capture d’écran 2015-02-14 à 12.13.32que même quand le peuple le sait, nombreux sont ceux qui ne veulent pas y croire ou qui préfèrent retourner à leur train-train quotidien. Par exemple : combien sont au courant des horreurs commises sur les animaux bien cachés derrière les murs des abattoirs, et pourtant, combien continuent à acheter leur barquette de viande ?

Dans mes précédents articles, j’ai parlé du « choix de la conscience », et en effet, la conscience est un choix à faire à chaque instant. On ne peut être conscient un jour et inconscient le lendemain, puis à nouveau conscient le jour d’après. Une fois que l’on grandit en conscience, on ne peut plus revenir en arrière. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’êtres qui s’éveillent ont de plus en plus de mal avec leur entourage, chez qui la conscience est restée la même et n’a pas évolué. Quand nous répétons machinalement l’expression « nous ne sommes plus sur la même longueur d’ondes », nous ne réalisons pas à quel point cette expression est à prendre à la lettre. Nous ne sommes plus sur la même fréquence et nous ne pouvons donc techniquement partager la même réalité sans que cela cause un dysfonctionnement à celui qui vibre plus haut, surtout s’il n’arrive pas à maintenir sa propre vibration en la présence de celui qui vibre plus bas (et dans la plupart des cas c’est normal que cela soit difficile voire impossible pour la plupart d’entre nous). On peut vibrer bas et souhaiter monter, et là l’énergie n’est pas la même. Mais fréquenter une personne vibrant non seulement bas mais ne souhaitant aucunement s’ouvrir à l’évolution, voire pire, souhaitant emmener les autres dans ses profondeurs, n’est pas la chose la plus sage à faire, même sous couvert d’empathie ou de « spiritualité ». C’est ignorer le fonctionnement de la fréquence et des énergies. Il y a suffisamment de personnes qui souhaitent être aidées sur Terre, que nous pouvons aider, plutôt que de sombrer avec ceux qui ne veulent pas faire le premier pas en avant, vers l’évolution et vers la lumière. Le risque encore une fois, est de perdre beaucoup de temps, voire, pire, de sombrer avec, et nous avons perdu déjà beaucoup d’enfants Indigo comme cela, d’âmes bienveillantes qui n’ont pas su mettre suffisamment de limites et qui sont mortes à cause de personnes les ayant emmenées dans leurs profondeurs et dans leur noirceur.

la01Même les plus grands sages le disent : « ne donnez pas de la confiture aux cochons ». Vous savez, votre sagesse et votre grandeur d’âme, ainsi que votre pureté, ne doivent jamais être données en pâture à qui ne réalisera pas la chance et la bénédiction qu’ils ont de la recevoir. Cela doit devenir une règle désormais dans votre réalité. Ressentez en votre cœur la vibration de l’autre et si elle est fermée et dans le « prendre » plutôt que l’échange sain, ne vous donnez plus. Vous avez, de toute manière, suffisamment d’exemples maintenant de toutes ces fois où vous avez voulu, par empathie, donner leur chance à certaines personnes qui pourtant présentaient tous les signes de personnes toxiques ou fermées à l’évolution, et qui vous ont par la suite fait du mal. Il est temps maintenant de réaliser que l’on ne peut « sauver » tout le monde et que l’humain a toujours le libre arbitre de faire ses propres choix de conscience et d’actions. Par contre, notre devoir est d’incarner sous forme physique notre réelle conscience, et je parle là de notre conscience supérieure. Notre devoir est de devenir tous, les représentations physiques de nos « higher selves » (moi supérieurs). Comme si notre âme marchait directement dans ce corps, sans que le conditionnement, l’éducation, la mode, le mental, ne soient intervenus. C’est ça, être en alignement.

 

child save animalUn enfant par exemple est en alignement. Il rit quand il est a envie de rire, il crie quand il a envie de crier, il pleure quand il a envie de pleurer (que ce soit un garçon ou une fille), il joue quand il a envie de jouer, il crée quand il a envie de créer, il dit non quand il a envie de dire non, il ne dit oui que quand il le pense vraiment, il montre aux gens qui dépassent les limites qu’ils sont allés trop loin, il dit quand quelque chose est injuste. Il n’est pas victime de son masque, de ses croyances religieuses ou spirituelles (« je devrais aimer cette personne », « je ne devrais pas pleurer », « je ne devrais pas me mettre en colère car Bouddha lui ne se serait pas mis en colère » et parce qu’on m’a dit à mon cours de yoga que « tout est parfait », etc…). Ça, c’est le véritable alignement. On sait tous être alignés, puisqu’on l’a tous déjà été. Pour le redevenir, il convient donc, comme un oignon qu’on épluche, de retirer toutes les couches de conditionnement et d’apprentissages externes pour revenir au cœur de « qui nous sommes ». Et je le répèterai encore et toujours : le conditionnement dans le milieu de la spiritualité est l’un des pires qui existe et des plus sournois. On essaye de faire fonctionner 7 milliards d’âmes sur la base de ce qu’une poignée de grands sages ont dit il y a des centaines ou milliers d’années, avec des enseignements bien souvent incompris et détournés par les humains eux-mêmes. Si Jésus ou un autre prophète avait la possibilité de revenir aujourd’hui, pensez-vous qu’il réécrirait la Bible ? Pensez-vous qu’ils ne mettraient pas tous à jour leurs conseils ? Pensez-vous qu’ils exigeraient que toute âme naissant jusqu’à la fin des temps, même en l’an 45 898, leur ressemble afin d’être considérée comme « spirituelle »  ?

 

La fermeture d’esprit  des communautés spirituelles est l’une des choses les plus graves car elles contribuent à perpétuer le formatage de conscience débuté par les religions. La spiritualité n’est plus vraie spiritualité dès qu’elle redevient un autre dogme. Qu’est ce que la spiritualité ? Ce n’est ni une façon de s’habiller, ni une façon de parler, ni un compte en banque vide, ni la pauvreté, ni vivre dans un temple, ni être contre la technologie et vivre comme au temps des cavernes avec le strict minimum. Cela peut être la façon de vivre qu’une personne peut choisir pour elle-même par volonté consciente, mais ne constitue en aucun cas la définition de la « spiritualité ».

 

anything considered spiritual nassim

La spiritualité c’est simplement la conscience que nous ne sommes pas que ce corps physique et que nous existons dans plusieurs dimensions et sous plusieurs formes également invisibles. C’est avoir connaissance que notre conscience est au-delà le 3ème dimension (dimension matérielle / physique) et qu’elle n’est pas située dans le cerveau comme la science actuelle le dit, mais au-delà même de l’espace-temps, comme les physiciens quantiques le démontrent désormais. Ainsi, est « spirituelle » toute personne ayant cette conscience. Un videur de poubelles peut donc être « spirituel », une assistante de direction, un pilote d’avion, une actrice, un chanteur, un designer, une créatrice de bijoux, un musicien, un architecte, un cuisinier. La spiritualité n’est autre qu’un état de conscience de nous-même et de ce qui nous entoure ! Et c’est véritablement quand tous les humains, quels qu’ils soient et quoi qu’ils fassent, auront acquis cet état de conscience, que l’humanité pourra réellement évoluer. Non en continuant à avoir « la matrice inconsciente » d’un côté, et les « spirituels » en position de lotus en tenue de yogi de l’autre. RIEN ne pourra être accompli sur Terre tant que nous resterons dans ce schéma dogmatique et qui tue les âmes qui souhaiteraient s’épanouir dans ce qu’elles sont venues pour créer. Aucune âme ne s’incarne pour être le sosie d’une autre âme, ou plutôt sa pâle copie.

 

Toutes les âmes étant appelées à créer, pour le beau, le bien et le bon, sont Grandes. Elles sont toutes une pierre importance à l’édifice de l’évolution de l’humanité. Et si vous êtes ici c’est que vous en faites partie. Et c’est le message que je suis moi-même venue incarner. Je suis venue montrer que spiritualité peut rimer (et doit même rimer) avec art, avec personnalité, avec originalité, avec courage, avec action, avec activisme, avec technologie, avec moyens d’agir, avec beauté.

 

Cela faisait donc plusieurs mois que mon âme me demandait de me remettre au piano. J’ai décidé récemment, qu’après chaque conférence que je ferai, pour me récompenser, je m’offrirai un cadeau. C’est important de reconnaître notre travail et nos efforts et de se récompenser pour avoir la force et l’envie de continuer. M’acheter un synthétiseur était la récompense que je m’étais prévue pour ma conférence du 6 février dernier au Théâtre Adyar à Paris, où plus de 300 personnes étaient présentes et où j’ai franchi un nouveau pallier. Hier, je suis allée au magasin m’acheter mon synthétiseur et mon cœur était rempli d’une joie incontrôlable. Telle une enfant en plein rêve je trépignais d’impatience de le ramener chez moi et de poser mes mains dessus, de ressentir la sensation des touches sur mes doigts, après 15 ans d’arrêt du piano.

 

la02

A 4 ans, mes parents m’avaient inscrit aux cours de solfège et de piano en conservatoire. A 5 ans, je reproduisais à l’oreille toutes les dictées de note de mon professeur, jusqu’à ce qu’il dise à mes parents que « j’avais l’oreille parfaite ». J’ai poursuivi le conservatoire pendant 10 années puis ai arrêté définitivement quand mes parents, par soucis financiers dus à un déménagement lointain, ont dû vendre mon piano. Je venais de toute façon d’arrêter par moi-même car je ne supportais plus le conservatoire qui m’imposait les morceaux à jouer (et en plus de nous imposer les morceaux, on devait les jouer COMME l’original, ce qui ne laissait aucun libre recours à notre propre créativité…). Cela avait contribué à me dégoûter du piano. Dès mon plus jeune âge, je m’étais promis que jamais l’argent ne m’empêcherait de réaliser mes rêves, et que jamais on ne m’imposerait quoi que ce soit. C’est ainsi que la Laura ambitieuse (et on peut le dire, « rebelle ») prit naissance. La Laura créatrice de sa réalité, y compris financière.

Le sentiment que j’ai eu aujourd’hui de rejouer après plus de 15 ans d’arrêt est indescriptible. Les larmes pourraient couler sur mes joues si je me laissais aller. La musique m’a toujours nourrie, et aujourd’hui est un grand jour, car j’ai décidé que, de la même manière que je compose des assemblages de mots dans le but d’élever la vibration et la conscience des humains, j’allais à présent composer de la musique, dans la même optique, de reconnexion des humains à la Source.

La joie que je ressens aujourd’hui est sans équivalent et me montre que c’est tout mon être, mon âme, et tout ce qui l’accompagne là haut de l’autre côté du voile, qui se réjouit de ce passage à l’action, et de l’infusion de ma conscience dans toutes les manifestations physiques possibles. Comme me l’a dit mon ami Federico aujourd’hui : « ce clavier est l’extension de ta conscience ». Que ce soit ce clavier de synthétiseur, ou ce clavier d’ordinateur, il l’est, en effet. Et c’est ce que le « spirituel » doit comprendre : la conscience peut être infusée dans TOUT. Il convient qu’il se reconnecte ainsi à ses propres passions et qualités innées qui ne sont pas des hasards (voir article ici sur les qualités et la mission de vie) et qu’il cherche à infuser sa propre conscience via toutes ses passions.

 C’est ainsi que le Monde sera libéré.

how powerful you are

feu passion laura

Source: http://lauramarietv.com/

Retrouvez les Chroniques de Laura Marie sur la Presse Galactique

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: