direoui

 

par Dominique Lacroix – Nouvelle Réalité

Dans la première partie de cette série, j’ai parlé de deux expériences qui m’ont aidée à découvrir qui j’étais vraiment et la façon dont je créais ma réalité. Alors que j’avais atteint une situation enviable en apparence (famille, maison, carrière), je me sentais plus que jamais coincée dans une vie qui m’empêchait d’être et d’exprimer ce que j’étais. Pire encore, je ne savais même pas « qui j’étais vraiment ». Jusque-là, j’avais vécu ma vie en suivant la voie dessinée par mes parents, par la société et par tout le programme d’éducation et de conditionnement systématique de la vie de tout être humain. Or je me sentais complètement isolée, coupée de tout, surtout de moi-même. Je n’arrivais même pas à identifier ce que je ressentais ni à savoir ce que je voulais.

Il y avait un énorme vide intérieur au fond de mon être que même ma quête spirituelle n’arrivait pas à remplir. Celle-ci d’ailleurs n’était qu’un fardeau de plus. Je n’arrivais pas à intégrer ma spiritualité dans ma vie quotidienne, ce qui était la source d’une douloureuse et profonde dissociation émotionnelle et psychique. J’avais l’impression d’être une personne différente dans ma vie professionnelle, dans ma vie familiale et dans ma vie spirituelle. Je ne savais pas comment réconcilier tous ces différents aspects de mon être afin de me sentir une seule et même personne partout et avec tous.

La dépression a donc été le point culminant de ce sentiment de déconnexion profond et la perception que j’étais complètement seule et abandonnée dans un monde que je ne comprenais pas. Elle a été le point de départ qui a permis à un nouvel aspect de mon être de commencer à émerger. Car malgré les profonds sentiments d’impuissance, de solitude et d’abandon que j’éprouvais, il y avait tout de même en moi une sorte de certitude intérieure que si j’étais capable de me poser des questions fondamentales sur la vie, c’est que les réponses devaient exister quelque part. Qui suis-je ? D’où est-ce que je viens ? Quel est le but de la vie, de MA vie ? Est-ce que le but de la vie consiste seulement à reproduire un modèle déjà établi par d’autres ? Quelle est la véritable raison de l’existence de la vie consciente sur Terre ? J’avais compris que ni la science ni la religion ne pouvaient offrir de réponses véritables à ce que l’on appelait les « mystères de la vie ».

C’est donc ce profond désir de trouver des réponses à ces questions fondamentales qui m’a poussé à continuer plutôt qu’à abandonner la partie. Cette forme d’intuition ou de « savoir intérieur » est une des façons dont notre Moi spirituel communique avec nous. Cette impulsion à chercher, à ne pas m’arrêter était tellement puissante que même au plus profond de la dépression, elle me guidait, presque à mon insu. En dépit du fait que nous ignorons notre véritable identité, car nous avons oublié notre origine divine, nous restons constamment reliés à la conscience universelle de laquelle nous provenons et nous échangeons constamment de l’information avec elle par l’intermédiaire de notre Moi spirituel sous forme d’intuitions profondes, d’idées nouvelles ou même d’un savoir intérieur que rien ne peut ébranler.

J’ai voulu comprendre ce qu’était la dépression et pourquoi un être humain en arrivait à se sentir acculé au pied d’un mur infranchissable. Lorsque l’on commence à voir tout ce qui nous arrive comme un signal que l’on peut décoder, un signal qui nous indique exactement ce que nous devons changer en nous pour rétablir l’équilibre dans notre vie, c’est là que nous sommes capables de reprendre le contrôle sur notre vie, en reprenant notre pouvoir. Rien n’arrive par hasard, rien n’arrive pour nous punir. Tout est parfaitement orchestré afin de nous donner l’occasion encore et encore de comprendre que nous ne sommes pas sur la bonne voie. Nous devons comprendre que notre égo nous maintient sur une voie de desserte et reprendre l’autoroute principale qui nous relie directement à l’intelligence universelle et nous fait retrouver la conscience de ce que nous sommes vraiment.

Bien sûr, on ne choisit pas nécessairement de traverser une dépression ou une maladie grave. Ces déséquilibres sévères sont la conséquence des choix précédents que nous avons faits dans notre vie qui n’étaient pas en harmonie avec la vraie vie, avec qui nous sommes vraiment, des êtres faits d’amour inconditionnel et de lumière. C’est pourquoi lorsque nous choisissons un travail pour la sécurité financière ou que nous restons avec un partenaire par peur d’être seuls, nous ne pouvons pas exprimer l’amour véritable dans notre vie, car nous bloquons la circulation de l’énergie universelle dans notre être. Nous restons coincés dans des situations qui ne permettent pas à notre nature réelle de faire surface. Le désir de nous conformer à la norme, de nous sentir en sécurité ou de nous sentir acceptés, aimés et approuvés nous fait réprimer l’expression de ce que nous sommes vraiment. L’incapacité à laisser aller tout cet édifice que nous avons construit pour nous protéger de ce que nous percevons faussement comme un danger est à l’origine de la souffrance. Celle-ci résulte de notre peur du changement, de notre résistance à admettre qu’il y a des alternatives, des choix nouveaux qui peuvent avoir des conséquences positives dans notre vie.

Tout ce qui est présent dans notre vie que nous trouvons difficile ou que nous n’aimons pas est un reflet de nos peurs, de notre petitesse d’esprit, de notre fausse perception à propos de nous-mêmes et de ce qu’est vraiment la réalité. La réalité est tout simplement ce que nous choisissons de croire et de voir. C’est un film qui se joue devant nous dont nous sommes le producteur. Et pour changer de réalité, il suffit de changer ce que nous projetons c’est-à-dire les pensées, les croyances, les peurs et les émotions qui sont la source de ce qui nous arrive. Il s’agit de faire la lumière sur ce que nous projetons en nous observant, en découvrant quelles sont nos peurs profondes, quelles sont les émotions que nous avons refoulées au fil du temps, les fausses perceptions ou systèmes de référence que nous avons adoptés sur nous-mêmes et sur l’univers afin de déloger tout ce qui est illusoire et limitatif.

Se blâmer ou blâmer les autres ou la société pour nos malheurs ne fait que perpétuer ces situations désagréables et n’offre aucune possibilité de changement, car cela nous laisse sans pouvoir. Comprendre que ces situations ne sont pas le résultat de notre faiblesse ou de notre incapacité, mais sont plutôt des messages que la vie nous envoie permet de donner une signification nouvelle à notre réalité. Ce sont des clés ouvrant les portes à notre intelligence universelle, celle qui nous permet de trouver des solutions et de nous transformer de l’intérieur. Inévitablement par les lois de l’attraction et de la réflectivité notre réalité extérieure s’en verra modifiée. Nous commençons alors à percevoir la vie comme une grande aventure et les circonstances de notre vie deviennent des défis que nous savons pouvoir relever pour notre expansion et notre évolution. Nous cessons de faire des obstacles et des difficultés des drames insurmontables auxquels nous nous identifions.

Mon ouverture à des dimensions différentes de la réalité et à des plans de conscience altérés s’est faite comme celle de la majorité des êtres humains à travers mes expériences de vie et mon désir d’avoir une vie épanouissante et heureuse. Nous avons tous tout ce qu’il faut pour comprendre qui nous sommes, comment créer ce que nous voulons et recevoir l’information ou la guidance dont nous avons besoin pour choisir avec clarté et être guidé. Nous n’avons besoin de rien d’autre que les outils avec lesquels nous sommes venus au monde : les différentes fonctions de notre cerveau, de notre cœur et de notre corps. Nous avons là un ensemble d’outils d’une efficacité insurpassé par tout accessoire extérieur. Cependant, nous devons apprendre comment les mettre à notre service afin de pouvoir nous connecter à cette source d’intelligence universelle qui nous permet de reprendre contact avec toutes nos possibilités.

Nous avons fait de la spiritualité quelque chose d’extérieur à notre être alors qu’en vérité nous sommes d’abord et avant tout des êtres spirituels ayant une aventure humaine dans le monde de la matière. C’est ce déséquilibre fondamental qui est à la source de toutes les incompréhensions, les maladies, les injustices et les souffrances que nous vivons.

À suivre…

Cet exercice guidé vous aidera à vous reconnecter à votre pouvoir spirituel.

https://www.youtube.com/watch?v=cX6KVdiF_I0

Retrouvez les chroniques de Nouvelle Réalité sur la Presse Galactique

Dominique Lacroix

SÉANCES INDIVIDUELLES PAR SKYPE de 30 ou 60 minutes DISPONIBLES ICI

Mon site web : www.nouvellerealite.com

ou contactez-moi directement ici:

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: