inelia51par Inelia Benz

Notre espèce humaine tourne autour des relations.

Quels sont ces relations? La relation que nous avons personnellement avec nous-mêmes, celle que nous avons avec notre environnement, et les relations que nous entretenons avec chaque personne qui touche notre vie.

Certaines de ces relations sont stimulantes. Les relations nourricières nous influencent positivement, elles nous mettent dans un état de joie, et habituellement nous parlons ou nous pensons à ces personnes en termes très positifs.

D’autres relations sont toxiques. Les relations toxiques nous empoisonnent, elles nous mettent dans un état d’esprit ou d’émotion négatif . Nous parlons ou nous pensons souvent à ces personnes en termes négatifs. Ou bien nous les excusons énormément , ou bien nous validons leurs actions en « comprenant » où ils en sont ou d’où ils viennent. Habituellement ces relations toxiques apportent beaucoup de drames dans nos vies , que ce soit directement ou indirectement.

En faisant une simple liste des deux côtés, et en y mettant tout ceux avec qui nous avons une relation d’un côté ou de l’autre, que ce soit au travail, à domicile, dans les groupes sociaux, en ligne, ou à l’école, etc., nous pouvons commencer à avoir une certaine clarté sur le modèle avec lequel nous nous alignons . Évidemment certaines personnes ne s’ inscriront nulle part ou se retrouveront dans les deux 😉 Ne l’oubliez pas, c’ est juste un exercice où nous mettons la « principale » énergie que nous détectons ou que nous partagions récemment avec la personne. Cela pouvait être radicalement différent il y a un an, ou il se peut que ça varie beaucoup, en changeant tout le temps.

À ce stade, s il y a des gens dans le côté de la liste toxique , il est important de ne pas tomber dans le jugement ou de ne pas nous culpabiliser d’avoir ces relations, ou de jouer avec ces personnes ces jeux de bas niveau . Ce petit exercice n’est pas sur le jugement, ni même l’action. Il s’agit de prendre conscience et d’être attentif à ce qui se passe dans nos vies.

Bien sûr, parfois l’action devient très claire, et nous allons de l’avant et agissons à ce sujet. Nous faisons un calendrier pour passer plus de temps avec les personnes dans le côté stimulant de la liste, et moins avec celles sur le côté toxique de la liste.

Et c’est là où ça peut être un peu compliqué. Souvent, nous croyons qu’il n’y a rien que nous puissions faire à propos de certaines relations, que nous ne pouvons pas les changer, ni nous en éloigner , ou en avoir plus . C’ est parce que quand nous avons une relation, la raison pour laquelle nous tenons à elle n’est pas toujours claire.

Alors regardez votre liste de nouveau, et notez les gens avec lesquels vous avez choisi de maintenir une relation ou ceux avec qui vous sentez que vous ne pouvez pas mettre fin à la relation.

À côté de leur nom, placez les mots suivants, en fonction de la catégorie dans laquelle ils tombent :

Joie: c’ est là que vous voulez garder une relation parce que vous avez une énorme quantité de plaisir et de joie lorsque vous passez du temps avec cette personne. Ensuite vous vous sentez inspiré, satisfaits, heureux et plein d’énergie.

Projet: c’ est une relation que vous avez parce que vous sentez que vous avez une influence positive sur l’autre personne, ou que l’autre personne a une influence positive sur vous. Souvent, il vous viendra le sentiment que vous voulez aider cette personne à changer ou à être mieux , ou bien qu’elle change ou vous pensez qu’elle-même vous fait vous sentir mieux.

Devoir: c’ est là que vous mettez les gens avec lesquels vous sentez que vous ne pouvez pas arrêter d’avoir une relation . Il se pourrait que vous soyez marié à eux, que vous travailliez avec eux, qu’ils aient un fils mineur ou que ce soit la fille dont vous êtes responsable, ou un parent dont vous êtes responsable … en d’autres termes, les personnes avec lesquelles vous croyez que vous ne pouvez pas arrêter d’interagir.

Encore une fois, cette deuxième série de catégorisations ne nécessite pas de faire quelque chose de différent avec les individus, mais simplement d’apprendre à connaître pourquoi vous traînez et vous interagissez avec un autre être humain. Si vous tombez dans l’ auto-jugement ou la culpabilité, ou si vous les jugez ou les rendez coupables, traitez ceci avant de continuer la suite.

Y a t-il des motifs majeurs ici?

Si, par exemple, toutes les femmes dans votre vie sont co-dépendantes, dramatiques et toxicomanes, alors il y a un modèle précis dont vous avez besoin pour vous pencher sur la question parce que la majorité des femmes de la planète sont indépendantes, joyeuses et libres de dépendances.

Ou, par exemple, tous les hommes de votre vie sont absents, maniaques du contrôle, des bourreaux de travail agressifs, alors là il y a un motif à regarder, car la plupart des hommes de la planète sont indépendants, joyeux et libres de dépendances.

Si, quand vous lisez les mots, «la plupart des femmes / hommes sur la planète sont indépendants, joyeux et libres de dépendances », vous pensez en vous-même, « je n’en ai jamais rencontré un », alors il y a certainement un filtre de la réalité que vous devez observer. La raison en est que le seul dénominateur commun entre tous ces hommes ou ces femmes qui ont des motifs et des personnalités très similaires, c’est vous. Si vous êtes différent du groupe qui semble être tous les mêmes, ce n’est pas à cause de votre sexe, de l’âge ou de la démographie. C’ est parce que vous êtes tout simplement différent des gens que vous êtes capable de voir. Nous ne voyons que ce que nous pensons réel, si quelque chose n’est pas réel pour nous, nous ne le voyons pas.

Une autre très bonne question à se poser est: «Suis-je obligé de mettre un masque pour interagir avec cette personne? » Mais c’est un article complet en soi. Pourtant, c’est un moyen par lequel nous pouvons voir comment nous sommes nous-mêmes authentique et visible avec les autres.

En prenant conscience des motifs et du type de personnes dans nos vies, nous pouvons alors faire des choix conscients sur la façon de procéder à ces relations.

Vous êtes le dénominateur commun de toutes vos relations. Par conséquent, vous avez le pouvoir absolu de les changer, de les clarifier, de vous engager, de les encourager, de les supprimer ou de les nourrir. Cool hein?

Source: https://ascension101.com/

[widgets_on_pages id= »Inelia Benz »]

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: