Vous parlez souvent de l’état de présence comme étant la clé. Je pense comprendre intellectuellement, mais je ne suis pas sûr d’en avoir jamais véritablement fait l’expérience. Je me demande si cela est ce que je pense ou s’il s’agit de quelque chose d’entièrement différent…

eckhart TolleEckhart Tolle – LA PORTE DE L’ACCEPTATION

Ce n’est pas ce que vous pensez ! Vous ne pouvez « réfléchir » à la présence, car le mental ne peut la comprendre. Saisir ce qu’est la présence, c’est être présent.

Tentez une petite expérience. Fermez les yeux et dites-vous : « Je me demande ce que sera ma prochaine pensée. » Puis restez sur le qui-vive et attendez la pensée suivante. Soyez comme le chat qui attend la souris devant son trou. Quelle est la prochaine pensée qui sortira du trou de sou-ris ? Essayez maintenant.

Eh bien ?
Il a fallu que j’attende un certain temps avant qu’une pensée n’arrive.
Exactement. Aussi longtemps que vous vous trouvez dans un état de présence intense, vous êtes libre de toute pensée. Vous êtes paisible, mais cependant très alerte. Dès l’instant où votre attention consciente descend en dessous d’un certain niveau, les pensées reviennent au galop. Le bruit du mental repart, le calme se dissipe et vous revenez dans la dimension temporelle.
Certains maîtres zen sont réputés pour avoir eu l’habitude d’arriver en catimini dans le dos de leurs élèves et de leur assener soudainement un coup de baguette afin de vérifier leur degré de présence. Tout un choc ! Si l’étudiant avait été totalement présent et vigilant, s’il avait « ceint ses reins et gardé sa lampe allumée », une des métaphores employées par Jésus pour décrire ce qu’est la présence, il aurait remarqué que le maître arrivait derrière lui et l’aurait soit arrêté ou se serait déplacé sur le côté. Mais si le coup atteignait sa cible, cela voulait dire que la personne était plongée dans ses pensées et qu’elle était par conséquent absente et inconsciente.
Pour rester présent dans la vie quotidienne, il faut être bien ancré en soi, bien enraciné. Sinon, le mental vous entraînera dans son flot comme une rivière en furie, car son mouvement d’entraînement est incroyable.
Que voulez-vous dire par « être bien ancré en soi » ?

Je veux dire habiter votre corps totalement. Avoir constamment votre attention en partie fixée sur le champ énergétique de votre corps. Sentir votre corps de l’intérieur, pour ainsi dire. La conscience du corps vous fait rester présent et vous ancre dans le présent…

Trouvé sur http://stephanie-et-nadia.com/

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: