par Alain Degoumois

Sophia s’éveille. Elle est allongée sur le canapé du salon. Dehors, le petit jour pointe le bout de son nez. Elle regarde son réveil : 6h30.

– Mince, j’ai du m’endormir et j’avais rendez-vous avec Marc hier soir ! Se dit-elle…

Elle saisit son téléphone portable. Deux sms sont en attente de lecture.

Le premier est de son frère Marc : Salut. Suis pas dispo ce soir désolé. RDV important avec une de mes ex. A+

Ce premier sms la rassure.

Le deuxième est de son chéri Valentin : Bonjour ma chérie, tu me manques… Comment vas-tu ?

A sa lecture, Sophia sourit tendrement. Cela fait maintenant près de deux mois que Valentin est parti en mission. Avant de se quitter, il lui avait expliqué qu’il allait travailler pour un client sur les ondes de forme. Mais il était resté assez discret, comme d’habitude…

Elle lui répond, hilare : Bonjour mon amour, je vais bien merci. J’espère que tu me reviendras bientôt en pleine forme !

Elle en profite pour envoyer un sms à Simon afin de confirmer le rendez-vous d’aujourd’hui : Bonjour Simon. Pourriez-vous me confirmer notre RDV ?

Quelques minutes plus tard, la réponse arrive : Bonjour Sophia. Oui bien entendu, c’est confirmé. J’en profite pour vous inviter à lire un texte, [lien]. Je vous attends pour les 14h00 à l’adresse suivante… Bien cordialement. Simon.

Sophia mémorise le lien et l’ouvre sur son ordinateur. Elle lit :

« Samsara (terme sanskrit) désigne les cycles sans fin de la vie, de la mort et de la réincarnation. Ce terme renvoie aussi à notre existence de tous les jours qui se caractérise par la souffrance. Subissant les imprégnations des actions issues de vies antérieures, sous l’emprise de dispositions mentales négatives et « illusoires », tous les êtres participent de cet état, jusqu’à ce qu’ils parviennent à effacer toutes ces tendances négatives de l’esprit pour atteindre un état de Libération. »

– Tiens, oui… J’ai déjà entendu parler de la notion de samsara. Cette théorie intègre le concept de réincarnation. Certains y croient, d’autres non…

Mais Sophia s’intéresse avant tout à ce qui est vrai, au-delà des croyances et des avis personnels.

En fait, il y a une part d’elle qui sait de manière intuitive, comme une évidence, que la notion de réincarnation existe : comme si elle avait déjà étudié la question et que cela faisait partie d’un acquis antérieur.

Mais, elle peut cependant tout à fait comprendre que l’on n’y croit pas, car la notion de réincarnation reste difficile à prouver avec des arguments logiques.

… Cependant, après quelques instants de réflexion, il y a tout de même des éléments de réponse qui trouvent écho en elle et qui pourraient valider cette théorie. En fait, elle trouve assez absurde de croire que notre vie se limite à naître, vivre et puis mourir au hasard d’un monde qui échappe à notre compréhension. Cela paraît tellement incohérent et quelque part, si injuste…

Il lui semble bien plus mature et réfléchi de considérer que nous faisons le choix de nous incarner afin de nous améliorer. Comme c’est exprimé ici : tous les êtres participent de cet état, jusqu’à ce qu’ils parviennent à effacer toutes ces tendances négatives de l’esprit pour atteindre un état de Libération.

Cela signifie que le but principal de notre existence serait d’apprendre à nous améliorer pour atteindre un état de Libération. Se libérer du poids de la mauvaise conscience, des actions et des pensées qui nous retiennent enchaînés à la souffrance et nous empêchent de nous ouvrir à notre véritable nature, à notre véritable identité qui est celle d’un être de joie, créatif et acteur du futur…. La Libération, ce serait donc justement retrouver sa véritable identité et la vivre au quotidien. Les choses changent tellement lorsque nous nous ouvrons à notre innocence originelle : les chiens cessent d’aboyer à notre passage et on inspire naturellement confiance. Parce qu’il y a dans cette innocence originelle quelque chose de l’ordre d’une grâce profonde et inconditionnelle.

Cela, elle l’avait déjà vécu et ressenti. C’est comme, non pas un sentiment, mais un état amoureux qui permet de tout embrasser du cœur. On fait alors Un avec l’Univers. C’est comme si soudainement on devenait intime avec l’Univers et on rentrait à la maison. Et si vous êtes intime avec l’Univers, plus rien ne vous manque. Parce que dans l’intimité, les barrières n’existent plus… Et si les barrières n’existent plus, vous êtes Un avec tout ce qui vous entoure…

– Oui ça doit être cela la Libération, songe-t-elle…

Prise d’une fringale soudaine, Sophia se dirige vers la cuisine pour prendre un petit déjeuner tardif et se préparer pour son rendez-vous de cet après-midi.

… Non loin de là, à une cinquantaine de kilomètre de distance, dans une petite forêt vosgienne, deux êtres se baladent. Et il y a tant d’amour en eux que les arbres se courbent de gratitude à leur passage…

La grande transition est en marche et plus rien maintenant ne peut l’arrêter…

Retrouvez les Chroniques de Alain Degoumois sur la Presse Galactique

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: