meditation-aids-healing-compressor

par Lulumineuse

Bonjour les lumières !

Pour ceux qui consultent mes travaux, vous savez que je n’ai pas pour coutume de parler de ma vie de tous les jours, vous partageant simplement des points essentiels quand je suis un peu moins disponible 🙂

Je tiens d’ailleurs à tous vous remercier pour vos doux messages en ce qui concerne ma grossesse, tout se passe à mère-veille. Je veille quotidiennement à tout ce que ma fille me partage pour être la plus accueillante possible sur tous les plans, dans un amour inconditionnel. Elle nous a d’ailleurs dévoilé son doux prénom, nous sommes « râ-vie » <3

J’ai récemment annoncé avoir déménagé au Portugal et cela a soulevé quelques interrogations bienveillantes auxquelles je vais prendre le temps de vous répondre le plus simplement possible.

Peut-être que ce partage vous donnera un élan supplémentaire à votre propre réalisation, à la foi en votre écoute et à l’application de vos envies et idées ! Mon partage est uniquement en ce sens 🙂

Cela fait maintenant 2 ans que ma guidance me soufflait un déménagement à l’étranger. Comme pour l’arrivée de ma fille, je savais que c’était pour 2015. Tout cela je le savais en idée, mais comme toujours, je ne crée pas de pensées autour de l’idée, ce n’est pas toujours facile mais je la laisse me donner l’information. Je conscientise qu’elle est une balise et que tout l’univers est une corrélation qui m’ouvre un chemin que je reconnais en les suivant dans l’instant sans tenter de les maîtriser (= faire comme mon mental veut déduire et organiser)- cette pratique est l’union des principes du féminin et du masculin sacré, détaillée dans un mode d’emploi ici – en lien direct avec la recette de l’atraction ici 🙂

J’ai suivi ma guidance pour voyager et il y a un an, en me réveillant le matin, j’ai eu cette idée d’aller vivre au Portugal, sans même savoir les raisons pour lesquelles j’avais pensé à ce pays dans lequel je m’étais rendue qu’une seule fois, à mes 16 ans. (16 qui est le nombre de « l’éveil libérateur » et 1+6 = 7 le chiffre de la « la Puissance de Direction« ). Ces chiffres très révélateurs aujourd’hui nous montrent une fois de plus que rien n’est exclu de l’ agenda universel sur-mesure en corrélation parfaite avec la moindre de nos vibrations.

J’ai laissé cette idée de côté (m’imprégner) pour me consacrer au moment présent. En suivant mes aspirations, rencontres et toutes les manifestations naturelles soit par le physique ou par ma guidance intérieure, je me suis retrouvée dans ce pays en février dernier. De là, tout s’est encore enchaîné. Aucune de mes démarches mentales de recherche d’habitation n’ont abouti. Dans ces cas là, je me reprends moi-même en prenant conscience que je m’égare à planifier sans écouter. Ce n’est pas un chemin facile, mais il est essentiel de rester en corrélation avec l’agenda de son temple intérieur, qui lui est en parfaite synchronicité avec l’agenda universel. Tout arrive au bon moment, et ce bon moment : il  arrive toujours quand nous sommes véritablement prêts (et non quand on le pense :)).

Encore une fois, j’ai intérieurement gardé cette balise en conscience et je me suis consacrée à l’instant. Il est très important d’intégrer pleinement son point présent du temps, car c’est CELUI-ci qui a une corrélation directe avec celui qui va se présenter à nous. C’est CELUI-ci qui le crée. (je vous détaille et vous schématise tout cela dans le mode d’emploi du Temps).

Une fois libérée de ma propre tentative de contrôle, les choses ont continué naturellement de s’enchaîner avec d’autres rencontres et parfois à travers des situations qui n’ont en apparence aucun lien. Ce qui n’est en réalité qu’une conceptualisation mentale, car rien n’est séparé (uniquement en apparence). Ce sur quoi il est impératif de prendre conscience lorsque l’on doute du chemin emprunté et de notre bonne réalisation. Les doutes font partie du chemin et il est important de les accepter tout en se préservant de leur poids sur nos choix et nos émotions.

Lorsque l’échéance s’approche, les idées et les évènements s’entremêlent. C’est dans cette situation que l’on peut avoir le sentiment que « tout arrive en même temps ». Oui, tout arrive en même temps. Près d’un changement de direction, que ce soit sur le plan professionnel, relationnel ou émotionnel, les fréquences arrivent à un carrefour vibratoire qui nous contraint naturellement à mourir pour renaître. C’est à dire, lâcher tout ce qui concerne l’ancienne fréquence pour emprunter la nouvelle. Cela n’est, dans la majorité des cas, pas la période la plus facile à vivre. Elle dépend directement de notre capacité à remettre les rennes à notre cœur plus qu’à nos peurs, fondées sur cet ancien dont on doit se séparer intérieurement et parfois physiquement.

C’est très souvent dans ce carrefour que le mental devient plus imposant, un réflexe développé par ignorance de ce qui nous attend, par manque de repères tangibles, concrets, matériels. C’est très souvent en cette phase que le choix peut se retourner contre nous, car si le mental arrive à créer une barrière suffisamment épaisse pour balayer toutes les balises subtiles précédemment déposées sur notre route, nous nous exposons à un choix en désaccord avec le cœur qui nous mène sur un chemin qui de toutes manières nous contraint à lâcher un moment ou un autre ce que l’on tente de retenir. C’est le principe même du LIBRE CHOIX et de sa roue, le nombre 10 :

LE LIBRE CHOIX est le principe de l’abondance et de la richesse, car il offre à l’humain un nombre infini de potentialités et d’opportunités pour explorer les multiples chemins et découvrir, ce qu’il est à travers les différentes expériences. Il  participe donc à la loi de cause à effet, conséquences de son propre bonheur ou malheur qui deviendront des leçons d’apprentissage, des outils précieux et nécessaires pour son évolution. Il n’y a pas de place pour le hasard…il n’y a que des rendez-vous…

La roue : « symbole du mouvement cyclique des événements dans notre vie. Lorsqu’un scénario se répète, c’est qu’il est temps de s’arrêter et d’aller voir la leçon afin de ne plus répéter et de sortir de cette roue qui ne mène nulle part… »

(plus de détail sur la vibration du nombre 10 ici )

Une foi ce carrefour accueilli avec un regain de confiance, de foi et de lâcher prise graduel, la route s’éclaircit à l’image de cette nouvelle vibration qui prend naturellement sa place dans notre vie.

Le concret commence à prendre place dans la matière.

Dans cette situation, ce fut pour moi la trouvaille de la maison sans même l’avoir visité et la séparation par étape avec l’ancienne avec l’aide chaleureuse de frères et sœurs incarnées dans une grande facilité, tous en corrélation avec leur propre agenda et le mien. Car dans notre agenda intérieur, il n’y a que des rendez-vous organisés sur-mesure par le grand agenda universel. Il n’y a absolument rien de mystique là-dedans 🙂 Il n’y a qu’une profonde logique mathématique fondamentale (comme je le partageais avec vous notamment lors de cette conférence)

D’ailleurs, au tout début de l’ouverture de mon blog, je partageais ceci :

« Nous nous inscrivons dans l’univers et l’univers s’inscrit à l’intérieur de nous »

« Le « hasard » est à la fois ce que l’univers a prévu pour nous, et ce que nous avons créé nous-mêmes ».

Aujourd’hui, cette guidance est implantée dans la matière. Mais elle n’est en aucun cas pour moi une finalité. Oui je suis dans un autre lieu, mais tout est toujours ouvert à l’écoute intérieure. Je ne décrète pas mentalement la durée de mon installation par exemple. Ce n’est pour moi qu’une continuité comme n’importe quelle idée que je peux recevoir dans ma journée.

J’ai ainsi analysé cette phrase que j’ai entendu plusieurs fois  : »tu te rends compte ?  »

Cette phrase est une grande projection mentalisée sur tout un passé et un futur. « Tu te rends compte ? » signifie que je dois faire un bilan passé et une projection future dans une comparaison mentale empilant une tonne de données absolument inutiles.

La réponse est : Non, je ne me rends pas compte, car je n’ai tout simplement pas de compte à faire, ni à me rendre. 🙂

En moi ou comme on pourrait dire « dans ma tête » demeure un courant d’air, ce long couloir qui accueille les idées en l’instant, dans lequel je veille à balayer chaque pensée qui pourrait s’accumuler le long du mur et prendre la poussière.

Je n’ai pas de compte à tenir dans ce couloir. Je veux que l’on puisse y circuler librement 🙂

Quand je dis « on » je parle de toute ma guidance intérieure, aussi silencieuse qu’un séjour dans l’immensité de l’espace. Ce couloir est ce qui me lie comme chaque être, à ma mission de vie, c’est à dire, à tout ce que je suis venue réaliser ici, pour moi-même, en corrélation avec le Tout. Le changement d’un être contribue au changement de toute la planète. L’illumination d’un être rayonne sur l’ensemble de la création, à l’image de notre soleil qui nous nourrit et crée la vie à chaque seconde.

C’est de ce couloir sacré dont il est question lorsque je me suis exprimée ainsi :

 » Pour me présenter,  je peux en réalité présenter n’importe quel humain dans sa nature profonde.

Je suis un corps de chair animé par le Grand  Principe de Vie grâce à mon âme qui fait le lien. »

 

C’est aussi dans ce sens que je vous partageais une interview de l’âme sur la mission de vie.

Je vous embrasse tous chaleureusement,

Lulumineuse qui vous @ime.

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: