1051966-compressor

par Caroline Blanco

« Est-ce que le personnage terrestre que nous avons choisi d’être pour vivre sur cette terre joue différents rôles pour acquérir un apprentissage ? »

Tout d’abord, personne ne choisit d’être « un personnage ». Si tel était le cas, cela voudrait dire qu’il y a une sorte d’au-delà dans lequel nous existons encore en tant qu’individualité qui fait des choix, or ce n’est pas le cas parce que l’individualité n’existe tout simplement pas. Je sais que beaucoup ont tendance à imaginer ou à croire que puisque ce que l’individu vit sur terre est difficile, il doit y avoir un autre endroit d’où nous venons et où nous retournerons qui est sans doute beaucoup plus beau, plus serein, plein d’amour,… et la liste est longue. Mais tout ça n’est qu’une pure invention. Nous ne sommes pas des individualités, même si c’est l’apparence que cela prend sur terre pour la plupart des gens.

Notre vraie nature est ce que nous sommes,  ce que nous avons toujours été et ce que nous serons toujours. On peut l’appeler « pure conscience », « présence », « silence », « Êtreté », … mais ce ne sont que des mots qui tentent de parler de ce que nous sommes sans jamais pouvoir le décrire vraiment puisque cela est indéfinissable.

Étant déjà cet espace infini de conscience pure, comment pourrions-nous devoir acquérir ou apprendre quoi que ce soit pour le devenir ?

Les rôles que joue le « personnage », tout comme le personnage lui-même d’ailleurs, sont seulement des pensées émergeant au sein de cette conscience que nous sommes. Si tu y regardes de plus près, tu verras que chaque rôle est seulement une représentation mentale, une identification suite à une pensée. Si le rôle de la bonne épouse, par exemple,  est joué, tu verras qu’il est né suite à une pensée à laquelle tu as cru. Lâches toutes tes pensées et plus aucun rôle ne pourra se jouer.

Les rôles ne sont que les conditionnements qui se jouent à travers le personnage.

Tu n’es ni ces rôles, ni ce personnage.

Ce que tu es vraiment c’est ce qui est conscient tant de ces rôles que de ce personnage. Remonte à la source de ce qui se joue et cherches ce qui ne joue jamais, ce qui est toujours là, conscient des jeux.

Retrouvez les chroniques de Caroline Blanco sur la Presse Galactique

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Print Friendly, PDF & Email