DSC_6647a-2-compressor

par Soumaya Tarkhani

Beaucoup d’entre nous pensent que l’Amour est une passion ou un désir qui nous emporte un moment avec lui et qu’on ne peut trouver qu’en cherchant l’autre.

L’amour est plus grand qu’un sentiment qu’on découvre à l’extérieur de soi pour combler un vide que l’on ressent à l’intérieur. Il est en nous et nous n’avons nul besoin de nous égarer ailleurs pour la rencontrer, car Dieu est Amour et il a laissé son empreinte dans toute sa création, y compris dans nos êtres.

L’Amour sommeille en chacun de nous depuis longtemps, voire très longtemps. Notre mission est de le réveiller, de le secouer et d’implorer son oeuvre dans tous les recoins de nos vies. D’ailleurs, c’est seulement lorsqu’on s’unit à lui que l’on se sent assouvi et complet et que toute sensation de creux disparaît.

Comment capter ses fréquences ?

C’est en étant conscient de nos pensées, de nos paroles, des gens qu’on côtoie, de la nourriture qu’on mange et de tous les autres petits détails qui meublent nos quotidiens et affectent nos vibrations.

S’obstiner de ne pas faire le travail tout en espérant que le hasard réglera lui-même les choses ne nous mène nulle part, mais nous place dans un champ vibratoire instable où l’on se laisse des jours tirer vers le bas et d’autres monter dans les cieux avec des humeurs fragiles et soumises aux jeux de l’ego.

Vibrer à la fréquence de notre véritable essence ou le contraire reste avant tout une question de choix, mais quand on se rappelle que c’est ce choix qui décide des couleurs de nos vies et oriente nos boussoles vers nos réelles aspirations, il devient alors un besoin impérieux et plus jamais une option.

Soumaya Tarkhani

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email