1378646732_030-compressorExtrait de « LA NOUVELLE CONJUGALITÉ » Aimer Autrement

par Alain Titeca

Lorsque les accidents de la vie se font rares, quand tout semble paisible mais qu’en fait rien ne bouge, c’est à ce moment-là que vous devriez vous inquiéter.
Le mouvement est la vie; comme celui de votre cœur qui bat, comme le mouvement des ailes de l’oiseau qui vole, tout ce qui se présente à vous crée du mouvement et le mouvement engendre la vie    
 
Accueillez avec bienveillance chaque événement qui se présente à vous

Lorsque la dimension spirituelle rejoint la dimension matérielle alors un court instant tout s’illumine. Toutes les difficultés matérielles se dénouent.

L’être spirituel prend sens enfin.

Concentrons notre énergie sur un objet matériel précis, avec humilité questionnons l’univers. Alors, avec toute la douceur et la détermination du

monde, projetons notre   énergie.

Dans un souffle bienfaisant, tout s’éclaire. L’unité est là, partout présente, en toute chose se dessine l’harmonie.

Vous êtes tous, au départ de jeunes âmes, inexpérimentées, centrés sur vous-même, sur vos propres désirs et intérêts. A chaque réincarnation, votre âme grandit, votre conscience s’élève. 

Vous portez, aujourd’hui,  certaines fautes, certaines erreurs commises dans vos vies antérieures, ainsi certaines personnes ont le sentiment de passer leur vie dans la réparation de choses qui ne leur appartiennent pas. C’est le cas de toutes les Personnes qui se sentent dans l’obligation de prendre plus soin des autres que d’elles même.  

Au fur et à mesure des réincarnations, votre âme, s’ouvre sur les autres, vous apprenez le respect et le partage. Au fil des incarnations vous entrez au service.

Il est des actes dont la portée est retentissante. Il est des actes d’une grande cruauté dont tu n’es pas responsable; tu dois sortir de la réparation pour entrer dans la lumière. Le Pardon est nécessaire, la miséricorde immense; soit un père pour toi même. Aucune faute n’est impardonnable. Ce que tes incarnations ont réalisé ne t’appartient pas, la conscience s’élève, tu en es le porteur. A chaque respiration, entre un peu plus dans le Pardon; à chaque respiration sors un peu plus de la responsabilité de ces actions passées. Le mouvement impose l’élévation. Cesse d’écouter ton mental où tu resteras coincé; il te faut grandir encore.
L’égo ne peut gérer les incarnations, il n’est pas équipé pour.
C’est avec ton cœur, ta foi et ton souffle que tu dois pardonner les actions faites dans tes vies antérieures. Les erreurs des jeunes âmes ne vous appartiennent pas. Détachez-vous du passé, laissez-vous évoluer.
Les erreurs commises dans cette vie, les fautes réalisées dans vos vies antérieures ne vous appartiennent plus. Il est un temps où il est nécessaire de se pardonner pour avancer, pour cheminer dans la lumière. Les mémoires karmiques sont inscrites dans le corps  physique mais aussi dans vos corps subtils.

Pour guérir le corps physique, il faut commencer par reconstruire le corps éthériques; doucement, progressivement, effacer les cicatrices liées à vos précédentes incarnations.

Acceptons d’avoir été une âme jeune qui a fait des erreurs mais qui a su s’élever. L’essentiel n’est pas l’éveil, le plus important n’est pas la Destination. L’essentiel est le cheminement, l’élévation de la conscience.
Vous ne pouvez pas en vouloir à un enfant de faire des erreurs, de ne pas savoir; au contraire, vous l’encouragez à grandir, à apprendre.

Soyez un père pour vous même.

Parce qu’à chaque fois que nous pardonnons nous grandissons, à chaque que nous nous pardonnons, nous nous élevons, notre conscience s’ouvre

alors à de nouvelles perceptions centrées sur l’amour et la compassion.

Tous les cris d’amour se perdent dans le vide; l’amour rayonne dans la constance.

Vous devez changer votre façon de dire je t’aime. Cessez de chercher la complémentarité et développer, ressentez l’unité au plus profond de vous.

La culpabilité, les regrets, les remords et la honte sont les poisons de l’âme. Ce sont des toxiques lents qui entament la confiance et l’estime de soi. Notre volonté de « faire le bien »  alimente notre peur de faire souffrir les autres. Quoi que nous fassions, certains en souffriront et d’autres y trouveront leur bonheur. La vraie question, celle que vous ne devez jamais perdre de vu, est: est-ce que mon comportement, est-ce que mon attitude est juste?

Pour moi, pour les autres, pour nos relations, suis-je dans la justesse?
La culpabilité, les regrets et les remords nous bloquent dans un passé que nous n’avons pas choisi. La honte nous empêche d’être pleinement présent ici et maintenant.

Il est urgent de renoncer à ces sentiments ancrés depuis longtemps dans notre façon d’être. Chacun dans leur voie personnelle. Les développements personnels spirituels sont unis autour d’un objectif unique: aimer autrement.

L’estime de soi est un facteur clés dans le développement personnel, pour pouvoir cheminer, grandir nous devons avoir une estime de nous-même satisfaisante. Souvent l’estime de soi est résumée par l’amour que l’on se porte, par le fait de s’aimer suffisamment pour avancer. Le concept est un peu plus complexe.

L’approche canadienne de l’estime de soi est comportementale mais présente l’intérêt de donner aux chercheurs des pistes de réflexion concrètes et utilisables de suite dans l’introspection.

Avoir une bonne estime de soi, c’est :

1/ Savoir que l’on a une place dans le monde.

2/ Savoir que cette place n’a pas à être validée.

3/ Savoir que l’on peut vivre et s’adapter au changement.

4/Savoir que l’on peut être pris en considération

5/ Etre dans sa responsabilité

Pour chacun de ces 5 critères attribuez-vous une note de zéro à 10 ; faites le total. Une estime de soi satisfaisante se situe entre 35 et 50.

Il vous reste alors à travailler les points qui coincent.

Une estime de soi bonne ou très bonne n’est pas forcément synonyme d’égocentrisme ; reste à alimenter votre humilité.

Vivez dans la justesse.

Chacun de vos geste, chaque comportement, chacune de vos parole doit être guidé par cette préoccupation permanente, être le plus juste possible. Ainsi tous vos pas vous permettront de vous élever, de cheminer vers l’état de grâce.  Au départ la justesse nécessite une rigueur certaine, une attention de tous les instants. Au fur et à mesure que vous avancez, cette attitude devient naturelle, Au fur et à mesure que vous vous détachez de vos désirs individuels, cette attitude devient spontanée; la justesse se construit.         
Vos joies et vos peines ne seront plus jamais vécues comme auparavant; vos émotions guideront vos comportements, vos attitudes et pas l’inverse.

A chaque moment les deux aimants doivent être dans la justesse pour eux-mêmes, pour leur aimant et pour la relation…

À suivre…

Extrait de « LA NOUVELLE CONJUGALITÉ » Aimer Autrement

Auteur: Alain Titeca – Sexologue – www.alaintitecasexologue.com/

CE EBOOK EST DISPONIBLE INTÉGRALEMENT POUR LES ABONNÉS DE LA PG

TÉLÉCHARGER ICI

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email