karen-bishopKaren Bishop

POUR PARLER FRANCHEMENT, il existe une façon très simple de maintenir son alignement la plupart du temps, et de rester centré dans un espace que plusieurs s’efforcent d’atteindre en appliquant discipline, travail et engagement spirituel. La méthode est simple, ne nécessite aucune compréhension et n’exige aucun effort, aucun travail, aucune discipline. À la base, maintenir son alignement signifie simplement placer tous ses pions au bon endroit. Être aligné signifie donc engager notre énergie précisément dans ce qui nous convient. Quand nous sommes entièrement en harmonie avec une chose, qu’elle nous convient, nous va comme un gant, répond à notre essence et à ce que nous considérons comme la vérité et percevons comme telle, nous nous situons dans un espace propice à la création. Aussi, quand un élément analogue investit notre espace, nous sommes en mesure d’y répondre pleinement. Un mouvement dans l’énergie prend alors naissance, ouverture ou portail permettant à l’énergie de la Source qui favorise notre créativité de circuler et de nous atteindre plus facilement.

Nous pouvons donc en arriver à créer presque tout ce que nous choisissons de manifester. Ce sont nos perceptions et notre angle d’interprétation qui nous alignent avec nous-mêmes et créent les variations apparentes d’une personne à l’autre. Nous connaissons tous l’anecdote selon laquelle un mal de tête est un malheur pour celui qui en souffre, mais une opportunité pour le vendeur d’aspirine ; or, quand nous prenons conscience que ce mal de tête signale simplement l’ouverture de notre chakra coronal, l’expérience peut s’avérer magnifique !

N’avons-nous pas été encouragés en comprenant que les symptômes bizarres que nous éprouvons sur le plan physique, émotionnel, spirituel et mental font simplement partie de notre processus évolutif ? Si nous apprenions, par exemple, que l’augmentation dramatique du nombre de cas d’autisme – de un sur 2 500 en 1970 à un sur 170 aujourd’hui -, est une conséquence de notre processus évolutif, cela ferait-il une différence ? Les autistes illustrent ce que signifie avoir un pied dans une dimension et un pied dans une autre. Ils sont ici pour nous encourager à leur tendre la main en les rejoignant dans leur dimension plus élevée afin de combler l’écart entre nous. En s’incarnant, ils résident déjà dans une dimension supérieure.

Comprendre par l’acceptation que tout est toujours en harmonie avec l’ordre divin contribue à notre ouverture et à la fluidité des énergies supérieures qui s’alignent et circulent à travers nous et dans notre environnement. Toute forme de résistance ne sert qu’à bloquer les possibilités d’alignement.

L’acceptation représente donc un moyen de créer un état quasi permanent d’alignement. Par ailleurs, impossible de passer d’un état à l’autre avant d’avoir accepté où nous sommes, d’être ouverts à ce que nous traversons et de le comprendre. C’est ainsi que se crée l’ouverture précédant l’étape ultérieure, car l’acceptation suppose l’intégration. Avant de pouvoir aller de l’avant, nous devons accepter, intégrer et compléter l’étape où nous sommes.

[…]

Quand nous parviendrons à habiter un espace où nous sommes simplement heureux et reconnaissants de ce que nous avons dans l’instant, nous saurons que nous sommes arrivés à destination. Nos désirs, nos efforts pour créer, garder le rythme et nous rendre à destination représentent simplement les voies que nous empruntons pour atteindre cet espace élevé d’abandon et de lâcher prise, là où nous devons nous trouver : dans la gratitude, l’émerveillement et la joie de ce qui est. C’est là que nous obtiendrons tout ce que nous avons toujours voulu, mais alors, nous nous rendrons compte que nous n’avons plus réellement besoin de ces choses dont nous étions certains qu’elles nous étaient essentielles ! En accédant enfin à cet espace incroyable, nous devenons capables d’être heureux, joyeux et satisfaits, peu importe où nous sommes. Nous revenons au point de départ.

La lutte crée donc l’espace du lâcher prise (principalement par l’épuisement). Lâcher prise et rendre les armes crée la réalité des dimensions supérieures où la Source peut pénétrer avec facilité. Devons-nous alors cesser de désirer quoi que ce soit? Bien sûr que non! Nous devons simplement savoir que nous pouvons être heureux là où nous sommes, indépendamment de la situation. En acceptant notre situation, celle du monde et celle de notre entourage, nous comprenons forcément que tout est toujours parfait selon l’ordre divin. C’est là que l’état d’acceptation nous ouvre à recevoir tout ce que nous avons toujours désiré. Si tel est notre désir, nous pouvons accéder à cet espace sans longs combats, car notre lutte se terminera exactement où elle a commencé. Nous pouvons nous aligner dès maintenant d’une façon très simple :

En nous alignant avec les choses simples de la vie, toujours présentes et à notre portée, nous établissons naturellement notre alignement.

[…]

Karen Bishop

Traduction Sylvie Fortier

Texte de Karen Bishop tiré de la première version de la Presse Galactique

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: