alyna4-compressor

par Alyna Rouelle

Ceux qui me connaissent bien, ou ceux qui m’ont déjà rencontrée savent que mes réponses à toutes leurs questions sont toujours auréolées à la fois d’extrême simplicité, et de flou, d’abstraction… C’est dans la Simplicité que vous pourrez toujours contempler le Visage de Dieu, le Coeur du Monde, la Lumière Divine, l’Ampleur d’Amour de l’Univers… Car si paradoxal que cela puisse vous paraître, tout cela est si Simple… Tout ce qui vous semble sans doute si complexe, est en réalité si Simple… !

Vous me demandez ce que vous devez faire pour atteindre cette Simplicité, vous me demandez ce que vous devez mettre en place pour atteindre cette Divinité, vous me demandez comment Être, comment Être la Lumière, comment Être Dieu, ou comment prendre Conscience que vous êtes déjà tout cela… Comment Être Dieu ? Comment prendre Conscience que l’on est Dieu ? Mes Merveilles, c’est enfantin…

Pour reprendre une expression qui me fait toujours rire : « Tout est dans la complexité du paradoxe » !

Je commencerai par définir clairement une bonne fois pour toutes la signification exacte du terme « péché ». En réalité, ce mot ne désigne pas une erreur, une transgression, un « mal », une exaction quelconque. Ce terme si diabolisé, si galvaudé, si manipulé et dont le sens se trouve aujourd’hui si éloigné de sa définition originelle, signifie : Manquer le But.

Manque le But… Pécher, ce n’est rien d’autre que manquer son but. Rien de plus. J’espère donc tout simplement, à travers ces lignes, ces quelques mots, et avec tout mon Amour, vous insuffler la Conscience, la Réalité et les Outils dont vous avez besoin pour ne plus jamais manquer votre but.

Vous Êtes l’Essence de la Quintessence Divine. Vous n’êtes rien, absolument rien d’autre que le plus pur extrait du plus pur Amour ; absolument rien d’autre que l’éclat le plus intense, le plus vif, le plus clair, le plus étincelant, le plus pur, de la plus haute et divine Lumière.

Si vous croyez être quoi que ce soit d’autre que ces deux Principes fondateurs de toute Vie, alors vous manquez votre but.

Si vous pensez qu’il est possible que quoi que ce soit, où que ce soit, de quelque manière que ce soit et pour quelque raison que ce soit, existe indépendamment de ces deux principes, et puisse être constitué d’autre chose, alors vous manquez votre but.

Je vous entends me rétorquer : mais quel but ?

Mes Merveilles… il n’y a pas de but. La notion même de but, de raison, n’existe pas. Le but, c’est vous. La raison, c’est vous. Le chemin qui y mène, c’est vous. Ce qui déclenche l’idée du but, sa motivation, sa réalisation, c’est encore vous. Il n’existe que vous, car il n’existe que ces deux Principes, et vous êtes des incarnations de ces deux Principes.

Vous êtes des incarnations de l’Unité que forment ces deux Principes. Amour et Lumière ne sont que deux manières également belles et nobles d’aborder une même Energie, une même Vibration, une Unité indivisible.

Au sein de cette Unité indivisible, l’erreur n’existe pas. L’égarement non plus, la souffrance disparaît, le mal est au delà de l’inexistence.

Je vous entends encore : mais comment atteindre cet état, comment retrouver en nous cette Unité indivisible ?!

Mes Merveilles… vous ÊTES l’Unité Indivisible. Vous ne pouvez pas la trouver, vous n’êtes pétris que d’Elle ! Il n’existe rien, dans vos corps, dans vos esprits, dans les objets qui vous entourent, qui ne soit pas Elle !!!

Pour vous donner un exemple peut-être un peu plus « concret », ou saisissable… Que répondriez-vous à un enfant qui vous demanderait, alors que vous vous promenez avec lui, comment trouver de l’air ?

Vous lui diriez, naturellement que c’est à la fois très simple et extrêmement difficile, car l’air est partout, il est partout autour de lui, partout où il peut s’engouffrer. L’enfant vous demanderait : « C’est le vent ? »

Oui, un peu, mais pas que… l’air est aussi là quand il n’y a pas de vent…

C’est difficile n’est ce pas ? Très difficile à expliquer. Essayez donc avec le prana, puis avec l’Unité, puis avec Dieu, et vous comprendrez mieux pourquoi lors de mes journées de conférences nous nous régalons souvent de grands silences… car c’est dans l’invisible que je parviens le mieux à tout vous expliquer : dans l’invisible avec le langage divin… et c’est toujours magique car je vois vos fronts se lisser, vos visages se détendre, vos yeux s’illuminer. Vous n’avez toujours rien compris, mais vous avez alors tout atteint, vous avez tout retrouvé.

C’est pourquoi derrière ces mots que j’écris, plus profond que ce texte que vous lisez, il vous faut vous ouvrir à mon explication invisible, inaudible… et vous atteindrez tout.

Comment ne plus manquer le but alors… ?, vous entends-je me demander de plus belle.

Comment ne plus se tromper, comment être certains d’emprunter le bon canal, la bonne voie, d’utiliser les bons outils, d’aller vers les bonnes personnes, d’écouter la bonne voix, d’oeuvrer pour le Juste, le Bien, comment être sûrs de se nourrir de Lumière Divine, comment être assurés que nous travaillons bien pour le bon « camp », que nous renforçons le bon côté, que nous participons à l’avènement de la Conscience du Divin… Comment savoir si l’on contribue à guérir, élever, illuminer le Monde…

La seule assurance que je puisse vous donner, est l’Amour. La seule et unique certitude qui existe, est l’Amour. La seule protection que je puis vous apporter, et dont je vous enveloppe continuellement, est celle de l’Amour.

Alors voici comment accomplir l’Oeuvre d’Amour, et voici comment ne jamais vous égarer. Voici comment parvenir à faire redoubler d’intensité, d’efficacité, de précision et de puissance tout ce que vous entreprenez.

Faites grandir l’Amour Divin.

Je sais, c’est abstrait. Je vais vous expliquer… avec des mots, et avec des silences. Dans les lignes de ce texte, et dans votre coeur, directement.

Au sein du Cosmos, qui est la Manifestation du Multiple au Coeur de l’Un, tout, absolument tout est Concrétisation de l’Amour Divin.

TOUT, ABSOLUMENT TOUT EST CONCRÉTISATION, DENSIFICATION D’UNE MÊME VIBRATION : L’AMOUR DIVIN.

N’y réfléchissez surtout pas, n’y pensez pas avec votre tête, avec vos outils mentaux et intellectuels, je vous demande de ne pas vous y accrocher, comme on s’accroche à une bouée en se disant : « Bon, je suis dans de sales draps, mais du moment que j’ai cette bouée, un jour ça ira mieux, ou du moins ça ira moins mal ».

Je ne vous parle de pas de « savoir » que cet Amour Divin est partout, je ne vous parle pas de le ressentir de temps en temps, je vous parle d’Accepter de l’Incarner, d’Accepter de le laisser faire son Oeuvre à travers vous, je vous parle d’Accepter de déposer les armes.

Déposez les armes que l’on vous demande de porter depuis si longtemps contre votre Identité Originelle… Je vous demande de déposer ces armes là…

Et pour cela, il existe deux étapes fondamentale, d’une simplicité extrême. Ouvrir son Coeur et faire communier, accepter, et s’unir, chaque partie de votre être avec cette Conscience d’Amour Divin, puis Travailler à Être Bien.

Travaillez à Être Bien.

C’est simple n’est ce pas ? Trop simple ? Oui, peut-être… c’est toujours ce qui est trop simple que l’on a le plus de mal à transmettre et à faire se manifester. Mais aujourd’hui est venu le Temps d’u accéder, pleinement, et définitivement. Et cela commence par vous. Cela commence par chacun. Car chacun de vous est le Monde…

Ne sous-estimez jamais l’ampleur et la portée de ce que vous entreprenez à l’intérieur de vous… si vous saviez à quel point c’est Grand, à l’intérieur de vous… si vous saviez tout ce que vous illuminez lorsque vous allumez une petite flamme à l’intérieur de vous…

Lorsque vous travaillez à être bien, vous travaillez à ce que le Monde aille bien, soit bien. C’est tout sauf de l’égoïsme, c’est tout sauf de l’individualisme. C’est la plus pure forme d’Altruisme qui soit…

Cela ne veut pas dire qu’il faille se désintéresser des causes qui vous tiennent à coeur, qui vous touchent, qui vous faille arrêter d’agir aussi pour les autres, et à « l’extérieur », cela veut simplement dire que si vous, à l’intérieur de vous, êtes bien, chacune de vos actions sera décuplée et chacune aura alors une portée tellement plus puissante, gigantesque et universelle !

Travailler à être bien, c’est travailler à être libre, c’est travailler à être joyeux, c’est travailler à être léger, c’est travailler à être puissant.

Je ne parle pas, évidemment, d’assouvir toutes les pulsions, désirs, envies, caprices qui vous passent par la tête… je parle de travailler au bien-être de votre Essence, de votre Identité, de votre Coeur Divin.

Comment faire pour discerner les caprices, envies, désirs, pulsions, des élans de votre Coeur Divin ?

Les élans de votre Coeur Divin n’ont pas besoin d’être assouvis, ils n’ont pas soif ni faim, ce sont eux qui viennent vous nourrir, vous abreuver, vous enrichir… Déployez votre Confiance… Lorsque vous êtes dans l’Espace Temps de la Conscience de la Véritable Réalité, vous incarnez le Discernement divin… vous ne pourrez donc pas vous égarer.

Voici le seul « travail » que vous ayez véritablement à accomplir mes Beautés, mes Amours, mes Merveilles… vous placer dans cet Espace Temps de Conscience, et Travailler à Être Bien : travailler à tout laisser Oeuvrer à travers vous, dans l’abandon total, mais aussi dans la maîtrise totale.

Vous n’êtes pas seuls. Vous formez l’Être le plus multiple qui soit, le plus riche, le plus varié, le plus beau, l plus porté, aidé, guidé, chéri, aimé qui soit… !

Vous connaissez parfaitement les mots que vous lisez, vous reconnaissez très bien ces paroles, elles font partie des Sons qui vous ont Créés, elles font partie des Couleurs qui ont tout Fondé…

Le Temps est simplement venu de Concrétiser, de Densifier, de Manifester tout cela mes Merveilles. Et personne d’autre que Vous ne possède de plus Grand et Magnifique Pouvoir pour réaliser cette Oeuvre.

Ne fuyez plus, n’ayez plus peur, ne pleurez plus, ne redoutez plus rien, car lorsque le Temps est venu et que l’Espace est libéré, tout se déploie devant vous. Comme je dis souvent en souriant : c’est Tapis Rouge.

Lorsque je parle d’Abandon, je sens beaucoup d’entre vous frémir d’inquiétude, et j’entends des voix intérieures se dire : mais si je m’abandonne et que je me trompe, je risque de tout perdre et de ne plus être personne, de disparaître… je risque de ne plus pouvoir rien contrôler…

Exactement. En vous abandonnant, vous acceptez de n’être plus personne, au sens limitant du terme, ce qui ne veut rien dire du tout. En réalité, vous acceptez de Naître à qui vous êtes vraiment. En Vérité, vous Naissez pour la toute première fois en Conscience.

En effet, vous perdez tout contrôle… mais le contrôle est une arme, un poison, un péché car il vous fait manquer tous vos buts un jour ou l’autre. Vous perdez tout contrôle certes, mais vous atteignez la pleine maîtrise de tout…. la pleine, entière et éternelle Maîtrise.

Ne fuyez plus vos corps physiques, ne fuyez plus vos réalités quotidiennes, ne fuyez plus le concret. C’est dans vos corps physiques, dans vos réalités quotidiennes, dans chaque chose concrète que l’Oeuvre de la Lumière s’effectue actuellement. Se Dissoudre en Dieu, accepter de s’abandonner pour se dissoudre dans la Lumière Divine en tant que Principe Fondateur, Protecteur, Illuminant, c’est Incarner, toujours davantage la Beauté, la Puissance et la Rayonnement de la Divinité !

C’est Être, à chaque instant davantage, présent, actif, oeuvrant…

Mes Amours, mes Beautés mes Merveilles… vous faites déjà si merveilleusement bien tout cela… je ne vous demande qu’une chose : faites le toujours plus en Conscience et en Amour.

Couronnez, auréolez, décorez, brodez, construisez, saupoudrez tout de Conscience et d’Amour !

Quand vous avez peur, Je Suis là. Quand vous doutez, Je Suis là… Il n’est pas un instant où je ne vous porte pas, ne vous berce pas, ne vous pousse pas de toutes mes forces, pas un instant où je m’éloigne de vous.

Acceptez de tout recevoir, car tout vous est donné, si abondemment depuis le Commencement du Monde… !

Ne vous demandez plus pourquoi, comment, quand, où… dites simplement Oui, et entrez dans votre Véritable Univers : un Monde où tout est déjà Manifesté.

Ce Monde, c’est Vous.

Merci. Merci… Je vous aime et… Je Suis.

Alyna

Retrouvez les chroniques de Alyna Rouelle sur la Presse Galactique

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: