522863-compressor

par Guilaine Lipski

……Tout dans notre quotidien est un révélateur de qui nous sommes, tout ce que nous vivons part de nous, est créé par nous, par cet inconscient le marionnettiste qui tire les ficelles de notre vie. Rien n’advient dans notre vie sans notre participation active mais la plupart du temps nous ne savons appliquer cette connaissance qui reste intellectuelle.

Nous créons en négatif, vivons en négatif des relations que nous aimerions positives sans pouvoir identifier cette partie de nous en devenir qui a besoin d’attention, de soin quand ce n’est pas de guérison urgente.

Apprivoiser cet inconscient, apprendre à le connaître c’est se rencontrer soi-même et apprendre à s’aimer et s’accepter dans les découvertes qui se dévoilent.

Nous n’irons nulle part sans un regard honnête et tendre envers nous-mêmes parce que le bonheur est un apprentissage qui commence à l’intérieur de nous.

Les manques de notre quotidien sont des parties de nous à réparer, à ramener à la norme de bonne santé, d’équilibre, de fluidité, cet état sans contrôle !

C’est vrai, la matrice nous a tiré en arrière mais si nous nous prenons en main en vérité, aujourd’hui elle est de moins en moins active, de moins en moins puissante pourvu que nous changions notre conditionnement intérieur et cela passe par nos pensées et la connaissance de nos freins intérieurs.

Nous devons identifier nos comportements obsolètes avant de reconstruire, appliquer un pansement (se satisfaire de la connaissance) ne produit pas le changement.

Celui-ci commence dans l’amour de soi par l’honnêteté de constater ce qui est sans jugement et l’humilité d’accueillir et accepter ce que nous découvrons, avec tendresse. Nous sommes à la fois grands et en même temps des enfants qui apprenons à être, à marcher sur le vaisseau Terre. Ce petit enfant en nous a besoin d’être reconnu et ENTENDU, il a une histoire à raconter, à libérer, ne l’abandonnons pas à ses peurs et ses chagrins d’enfant, ne le laissons pas seul avec lui-même il n’a que trop connu cela……

Nos galères de quelque ordre qu’elles soient sont des messages à notre encontre, ouvrons les enveloppes avec tendresse et modestie.

De coeur à coeur

lorsque_lamour-compressorebook de 200 pages DISPONIBLE ICI

Source: http://lapressegalactique.org

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: