Print Friendly, PDF & Email

ec7c832990_cerveau-2

Salutations Chers Frères et Sœurs de la Lumière,

Dans la chronique publiée du 26 avril 2016 intitulée : L’Auto-guérison permet la redécouverte de sa Puissance intérieure… je vous parle que l’auto-guérison donne des pistes de solutions simples afin de redécouvrir ce qui est caché en nous, tout en ouvrant la conscience à discerner que les possibles sont également présents en nous pour traverser en facilité cette période moribonde suite à une maladie ou un malaise quelconque.

Voyez-vous, une des problématiques qui peut éloigner l’auto-guérison, c’est celle de penser que c’est par une technique quelconque que le miracle va se réaliser. Effectivement, il existe des techniques fort intéressantes pour atténuer, apaiser et réconforter d’un malaise ou d’une maladie. La problématique se situe notamment aux faits que certaines de ces techniques, malgré leur support fort louable, restent dans une certaine forme de dualité.

Les dualités s’opposent souvent plus particulièrement dans une polarisation mentale d’une soi-disant guérison possible. Donc, ces polarisations sont à contre-courant, parce que d’un côté il y a un espoir de guérir qui est souvent relié à l’ego qui projette un futur possible; et de l’autre côté, il y a l’intuition qui est souvent biaisée par le doute d’une guérison possible.

Ainsi, nous nous retrouvons dans un dilemme qui nous polarise, un jour nous pensons ou espérons guérir, le lendemain nous doutons du potentiel possible de guérir. Généralement, cela est causé par un mental discursif et en dissonance cognitive, lequel se fie sur le passé d’une possibilité de guérir ou soit vers le fait de tergiverser en pensant que c’est une fatalité, et que l’espoir d’une guérison ne serait pas réalisable. Vous comprenez le paradoxe?

Or, l’auto-guérison n’est certes pas un exercice du mental qui vit plus dans le passé par des mémoires existentielles qui l’habitent ou en se fiant sur d’autres personnes qui n’ont pu traverser une maladie. De cette façon, il existe un face-à-face avec des peurs, soit celle de ne pas arriver ou l’autre d’un inconnu d’une guérison possible. Le mental n’est pas la solution parce qu’il est trop dans la tergiversation au lieu d’être dans le lâcher prise ou l’abandon.

En d’autres termes, si vous vous basez sur les prémices du mental discursif, oubliez l’auto-guérison parce que celle-ci est plutôt axée sur l’Ouverture du Cœur et non par une réflexion, un espoir éphémère du mental qui se fie sur ses pensées dégénératives pour guérir.

Rappelez-vous que l’auto-guérison est dans l’Amour de guérir, non point d’un amour polarisable ou dualitaire; mais bien par un Amour Vibral du Cœur au Cœur qu’il est possible de s’auto-guérir. C’est, en somme, la Symphonie multidimensionnelle du Cœur qui exerce son Amour vers un résultat qui sera au-delà d’une projection ou d’une attente.

Somme toute, il est important de conscientiser que l’exercice Intelligent pour s’auto-guérir passe au-delà du mental, parce que l’auto-guérison est plutôt Supramentale, donc d’aucune façon polarisable par une pensée divisée via une peur quelconque.

Que la Lumière Authentique Soit!

à suivre…

LE 5 MAI EST UN RENDEZ-VOUS AVEC VOTRE PROPRE GUÉRISON…

Retrouvez les chroniques sur la multidimensionnalité par Yvan poirier sur la Presse Galactique
[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

Yvan

Partagez sur: