foret-compressor

 

par Marie Ribeill

Il est des jours terribles, nous le savons, et cette période où nous manifestons des énergies transformatrices, est quelque peu trouble, pour beaucoup d’entre vous.
Comme les vagues qui s’écrasent et se défoulent sur les récifs, vous êtes au milieu de ce chaos, comme de frêles brindilles, luttant pour ne pas se laisser emporter par le vent, pour ne pas briser, pour ne pas sombrer…

Nous savons combien il est difficile d’être mis face à ses vérités, mais cela est nécessaire, et au fond, vous en êtes conscients. Alors dès à présent, mes enfants, cessez de lutter. Laissez-vous simplement bercer, par le mouvement de ces énergies qui mettent en Lumière, tout ce que vous avez à soigner.
Le nettoyage de ces mémoires passées s’effectuent depuis l’année passée, mais aujourd’hui, vous êtes au point culminant de ce travail subtil et inconscient, et cela, forcément, a des répercussions.
Selon votre état spirituel et émotionnel, il s’offre à vous, deux directions : la première vous invite à lutter, à vous épuiser, sans comprendre qu’une seule chose vous est demandée : retrouver en vous la Lumière, la laisser passer, la laisser vous apaiser, vous aider, vous élever…
La seconde est justement d’enfin lâcher prise sur tout ce qui est, de vous élever au rang de la Conscience, avec tous ceux qui ont compris que leur existence était le fruit d’un Tout, d’une union sacrée entre l’invisible et la matière, et que la Vie n’a que pour seul secret, de simplement Être et Exister, sans se martyriser le mental, de doutes, de peurs, de toutes ces choses qui vous enchaînent et qui vous empêchent de simplement vous laisser porter au gré de votre Lumière et de votre divinité. Car dans l’Infini, rien d’autre ne compte que le simple Présent, ce moment d’éternité qui s’offre à vous dans toute sa simplicité, et qui est modulable dans la simple Intention que vous mettrez à le façonner à votre image et par votre propre volonté.

Alors n’ayez plus peur, mes enfants. Avancez sans crainte, vous êtes protégés, le seul danger vient de votre propre peur à vivre, être et exister. À vous relier à cette part de vous secrète et pourtant, tellement vraie.
Soyez. Dans toute votre splendeur, dans tout votre Sacré. Et bénissez cette Foi qui en vous renaît, car si vous l’entretenez de Bon, de Confiance et de Parfait, elle vous élèvera plus haut que ce que jamais, vous n’auriez osé espérer.

Première quinzaine :

Le printemps avance et fleuri les vallées qui, auparavant, étaient enneigées, meurtries de froid, sous le deuil de l’année passée. Vous aussi, laissez la Vie vous rattraper, mettez du coeur à vous réchauffer l’Esprit par de belles pensées, de la positivité. Laissez éclore en vous la Créativité, et exprimez-la, quel qu’en soit le biais.
Vous avez tous un rôle à jouer, vous êtes tous un chaînon de l’Unité, de ce grand Tout régit par la Vie. Alors soyez prompts à vous laisser guider par ce qu’en vous, vous avez de plus Sacré. Prenez soin d’accorder du temps à ceux que vous aimez, car ils sont votre miroir, à travers eux est mis en Lumière votre reflet et tout ce qu’encore, vous avez à panser… Alors prenez soin d’eux, car en leur accordant votre Coeur, votre Temps, votre Bonté, vous vous accordez cette même grâce, et en vous, renaît ce sentiment perdu depuis longtemps, celui d’être véritablement Aimé. Et l’Amour, qu’il soit à recevoir, à vivre ou à donner, est plus important que tout ce que dans votre vie, vous ferez.

En restant ancrés dans ces intentions, dans ce comportement d’amour et de bonté, viendront les anges de la Prospérité, qui verseront sur vous, cette abondance sacrée. Non pas celle que forcément, vous attendiez, mais celle qui vous fait avancer vers le Parfait, celle qui est Juste pour vous-même, égale à tout ce que vous avez semé.
Acceptez les grâces qui vous sont données avec humilité, et ne vous sous-estimez pas, ne vous sentez pas petit ou indigne de mériter ce qui vous revient de droit. N’ayez pas peur d’ouvrir les bras, de tendre la main, de recevoir et d’accueillir tout cela. Et n’oubliez pas qu’à votre tour, il est utile d’aider, de donner, parce que l’abondance vient aussi à celui qui n’a pas peur de lâcher…
Soyez bénis, sous les grâces de la Bonté.

Seconde quinzaine :

La guérison enclenchée les mois passés continue, fait son chemin et creuse en vous, un sillon nouveau. Les émotions surgissent, il faut les laisser passer, leur accorder Pardon, leur donner la chance d’être libérées, relâchées, de vous en séparer, et de ne plus vous jeter à corps perdu dans le passé. Celui-ci est vaincu, il n’existe plus qu’à travers votre propre mental, à travers les propres chaînes que vous faites exister.
Pardonnez-vous vos erreurs et retenez non pas les larmes passées, mais les enseignements. Pardonnez aux autres, car vous-mêmes n’êtes pas exempts de fautes et de travers, accordez aux autres, ce Pardon que vous souhaiteriez pour vous-mêmes, l’absolution de vos propres erreurs. Demandez à vos anges de vous entourer de douceur, la force de vous relever et d’avancer, libérés de tout ce qui, jusqu’à présent, vous tracassez.

C’est une période nostalgique que cette fin de mois, et chacun verra à travers son propre reflet, le souvenir d’émotions, de souvenirs passés. Ne vous y accrochez pas, gardez précieusement les beaux moments, et pardonnez les plus laids. Ils sont, en vérité, l’expression de tout ce que vous avez à travailler.
Croyez-vous que l’écrivain rédige toute sa prose d’un trait, sans une rature, sans revenir sur une expression, un mot mal utilisé ? Il fait des brouillons et par ses erreurs, s’échine à écrire et rédiger l’ouvrage parfait. Soyez pour vous-mêmes, cet écrivain persévérant et qui, de ses erreurs, apprend à faire avec ce qu’il Est, un véritable chef-d’oeuvre inspirant.
Vous êtes tous Grands. Soyez-en conscients.

Conclusion :

L’ego est cet élément perturbant qui vient si souvent compliquer ce qui, en Vérité, est d’une déconcertante simplicité : la Vie.
N’ayez pas peur face à elle, elle n’a ni statut particulier, ni pouvoir, ni force. C’est vous qui la dominez, mais vous n’êtes pas, pour la plupart, encore assez éveillés pour parfaitement l’intégrer. Vous vous laissez dominer par elle, car vous êtes persuadés que c’est elle qui décide de vos expériences, de vos malheurs, de vos bonheurs. Il n’en est rien, car c’est vous, de votre propre pouvoir divin, qui attirez dans votre réalité tout ce que vous avez d’important à vivre et à expérimenter. C’est vous-même qui, à chaque seconde, décidez de votre destin, vous élevant vers le meilleur pour vous-mêmes, ou vous laissant entraîner par l’ombre, par les sombres desseins de vos souffrances et de votre mental angoissé.

Soyez libres, mes enfants ! Soyez libres de vos pensées, de vos gestes et de vos paroles. Ce sont trois piliers qui requièrent le respect, de vous-même et des autres. Restez ancrés dans cette Intention lumineuse, et la peur s’écroulera, elle n’aura plus de force, plus de racines se nourrissant de toxicité.
Soyez, mes enfants, libre d’Être et d’Exister. Ces deux mots sont encore mal compris par la plupart, ou peut-être ignorés volontairement par d’autres, mais sachez que c’est dans ces deux mots que se révèlent la seule source d’Éveil véritable, celle que la Vie n’a que le sens que chacun veut bien lui donner.
Alors vivez, et créez votre présent de la meilleure façon qui vous sied. Donnez-lui votre plus belle définition du Parfait.

Marie Ribeill

♥ Je propose des guidances et consultations individuelles. À travers les messages de vos guides, vous trouverez les clés justes et nécessaires pour retrouver clarté, confiance et courage. Un cadeau pour mieux se comprendre, travailler sur Soi et Oser la voie de l’épanouissement… CLIQUER ICI POUR PLUS D’INFOS

Retrouvez les chroniques de Marie Ribeill sur la Presse Galactique
[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

 

Marie Ribeill

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: