lebonheur-compressor

par Nassrine Reza

« Le bonheur ne s’acquiert pas, parce qu’il t’habite déjà ! »

Un riche touriste s’était perdu dans un modeste village à l’extérieur de la ville. Il se dirigea vers une  autochtone assise au coin de la rue. « Excusez-moi, madame », dit-il en s’approchant d’elle. « Vous m’avez l’air bien perdu », répondit-elle en souriant. « Je cherche le centre-ville », ajouta-t-il en regardant l’environnement avec un certain dédain. « Pourquoi ? Vous n’aimez pas mon village ? », poursuivit-elle, surprise. L’homme grommela quelques mots inaudibles. « Vous savez, avant,
j’étais comme vous. Je courais après les belles choses parce que j’étais convaincue qu’elles me rendraient heureuse. » La dame lui donna une petite tape sur l’épaule
et continua en riant : « Pour aller en ville, il vous suffit de suivre la rivière. » Confus, l’homme se tut pendant un instant. Avant de prendre congé, il lui tendit maladroitement un billet en guise de remerciement. La vieille dame refusa poliment. « Vous m’offrez de l’argent et c’est très gentil. Si je pouvais, je vous offrirais mon cœur pour que vous puissiez ressentir ce bonheur qui vous habite déjà et qui ne peut être comblé par quoi que ce soit…  »

Découvrez la suite dans le livre « Le Pouvoir de l’Accueil- renaître en un seul instant »

DISPONIBLE ICI

(Extrait du livre « Le Pouvoir de l’Accueil -renaître en un seul instant »)

Pensées lumineuses
Nassrine Reza

Retrouvez les chroniques de Nassrine Reza sur la Presse Galactique

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

 

Print Friendly, PDF & Email