courageux-compressor

par Guilaine Lipski

…..JEUX DIVINS CHOISIS PAR NOUS avant de s’incarner, quel courage ! Ça frise l’inconscience ou force le respect….de prendre autant de risques sur le plan de l’âme parce qu’avant de sauter dans le vide plein d’ardeur peut-être, savions-nous qu’une fois le jeu commencé, il ne s’arrête pas et dure tout le temps nécessaire à la guérison des jeux terrestres, soient de multiples incarnations !? Tu m’étonnes qu’on ait besoin de repos entre elles ! Nous étions vraiment des âmes téméraires pour avoir osé oser.

Le non jugement Divin est encore une fois très cohérent, on ne tape pas un enfant qui apprend à marcher et nous sommes de grands enfants qui apprenons à être ! Nous enrichissons ainsi l’expérience du Tout et la nôtre sur une planète école : la terre.

Nous vivrons des expériences difficiles qui fermeront notre cœur et l’endurciront face à ceux par qui la souffrance est arrivée (le processus a besoin d’outils), cela très tôt souvent dans notre vie. Pour autant nous resterons sensibles, parfois, à ce qui se tient en dehors ; la nature, les animaux, les enfants (qui nous renvoient notre fragilité).

A cause de cela sans doute, les dirigeants nazis (à moins qu’ils n’aient été des portails organiques) étaient-ils capables d’apprécier Bach, Mozart ou Haydn. Hitler aurait-il eu l’idée et l’envie d’exterminer le peuple juif s’il n’avait eu un oncle juif qui le battait ? Les plus grandes horreurs ne naissent elles pas de grandes souffrances ? Et en même temps ne demeure-t-il pas en nous cette part de Lumière inaliénable ?

L’envie de faire du mal est je crois incompatible avec la paix du coeur, mais la paix du coeur est un chemin, une voie d’élévation qui se travaille au quotidien en faisant le choix de poser la conscience sur chaque instant contrariant pour s’élever au dessus des apparences et voir ce qui se joue réellement.

Je me souviens avoir été très choquée il y a quelques années par une « amie » qui avait recommandé à une personne de ne pas venir en soin chez moi alors qu’à cette époque je faisais surtout des soins aux thérapeutes qui en étaient très satisfaits. Une fois entrée en introspection, je découvris qu’il fallait bien qu’une personne joue le rôle de ne pas reconnaître la qualité des dits soins vu que moi je ne savais m’empêcher de douter des résultats pourtant tangibles, j’avais besoin d’un miroir….je l’avais eu !!

J’avais attiré ce que j’émettais.

C’est ainsi que la Vie fonctionne, avec des balises/miroirs pas toujours agréables sur le chemin mais nécessaires pour nous permettre de VOIR….si nous le voulons bien, puis RECTIFIER.

Aujourd’hui un vent de changement puissant est en marche sur terre en tout et partout et c’est vrai, pour certains cela peut ressembler à une tornade intérieure très déstabilisante alors accueillir sans jugement sur soi-même ou d’autres par qui passe ce vent de changement et d’élévation.

Il en va de notre confort, celui de notre coeur et de notre vie d’entrer à l’intérieur de nous pour élaguer le pesant, les valises du passé afin ensuite de pouvoir accueillir ce qui est.

Ce choix, cette décision nous appartient pour modifier notre quotidien car rien ne se fera sans nous, l’allègement des situations de notre vie passe par un nettoyage non-exhaustif de l’inutile.

En même temps sortir du drame est important, la gravité de chaque situation née de notre regard, de nos croyances mais avons-nous raison pour autant ? Pas forcément !

Souvent nous aurions besoin de beaucoup plus d’altitude que celle où nous sommes pour apprécier avec justesse ce qui se joue en réalité.

Faire de son mieux avec honnêteté, cela est important.

De coeur à coeur

Guilaine

REPLAY de ma Vibraconférence de mercredi le 11 mai 2016

« L’enfer à deux, une pièce de théâtre ? » – Guilaine

lorsque_lamour-compressorebook de 200 pages DISPONIBLE ICI

Source: http://lapressegalactique.org

[widgets_on_pages id= »COPYRIGHT »]

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: