les-arcturiens-compressor

Témoignage de Geneviève reçu par mail

« Je réponds à l’appel de votre infolettre avec une expérience que j’ai vécue mercredi dernier. C’est bien personnel et si vous décidez de ne pas le publier, c’est ce qui devait être. Alors voici:

J’étais sur mon balcon, à contempler l’éblouissant coucher de soleil qui se trouvait devant mes yeux. J’étais en extase devant le ciel, les couleurs improbables qui s’y dessinait. Je me suis dit à ce moment, que cela faisait plutôt longtemps que je n’avais pas été en contact avec mes amis les Arcturiens. Sans plus, sans faire de demande de les voir. Je continuai à regarder le ciel quelque temps. Puis, j’ai senti que je devais fermer mes yeux, et j’ai commencé à entendre des sons intérieurement, des espèces de « beep » aigus de longueur inégale, un peu comme du code Morse. Les tonalités se sont mises à changer et à se chevaucher. Je décidai d’aller m’étendre sur mon canapé pour être plus à l’aise et me détendre. Je formulai l’intention d’en savoir plus sur ma lignée stellaire. Pendant un moment, j’ai perdu toute perception sauf les sons, qui se sont faits de plus en plus présents à l’intérieur de moi. Puis, sans crier gare, je me sentis être à l’intérieur d’un vaisseau. C’était comme un rêve, tout était plutôt flou et je « comprenais » où j’étais sans avoir à voir avec mon regard. La pièce était circulaire et plusieurs êtres dos à moi travaillaient à leur poste. C’était plutôt sombre, avec des points lumineux (l’image que j’ai est celle des allées de cinéma, quand la lumière est tamisée) qui forment des chemins et éclairent les postes de travail. Je sentais la présence de certains à mes côtés, mais sans vraiment « voir ». Je savais qu’ils étaient là, et c’était assez pour moi. J’ai de la difficulté à transmettre en mot ce qu’ils m’ont exprimé, parce que je comprenais immédiatement ce qu’ils voulaient me dire, plutôt que d’entendre de façon linéaire. C’était plus que de la télépathie, c’était comme des blocs d’information qui pénétraient mon être.

À ce moment, j’entendis mon chat miauler dans l’appartement. Le bloc d’information reçu alors, je pourrais l’exprimer comme ceci: tu expérimentes ta multidimentionnalité. Oui, tu es aux 2 endroits en même temps. Rien ne peut te déranger.

J’ai senti que je devais m’asseoir (la partie de moi dans le vaisseau, et non physiquement), et j’ai senti des… que c’est dur à expliquer.. des genres de tubes, se refermer autour de moi (comme les barres protectrices de montagnes russes disons?). Puis, on déposa un casque sur ma tête et je me sentis soudainement comme des milliards de pièces de casse-tête qu’on aurait projeté dans toutes les directions, ma conscience était expansée au-delà de tout ce que j’ai expérimenté jusqu’alors. Je vis l’univers tout entier devant mes yeux, et à une vitesse inouïe je me suis rapproché de la terre, les étoiles et les planètes défilant de part et d’autre de moi. La vitesse a ralenti au passage de notre galaxie, de notre système solaire, puis je m’arrêtai finalement devant cette belle boule bleue, et j’en fus émue aux larmes. Le bloc d’information reçue alors ressemblerait à ceci: « Cesse de chercher ta lignée stellaire. Ton corps physique est le résultat des modifications de l’ADN faites par des centaines de races extérieures à la terre. Ton être vient de la source. Tu es tout ce qui est. Vouloir « trouver la réponse » est une habitude mentale/égotique de 3e dimension. Tu ES tout ce qui est. »

Je fus soudainement de retour dans le vaisseau. Les tubes avant disparus ainsi que le casque. J’étais simplement assise sur un banc, avec un être à mes côtés qui me regardait de façon bienveillante. Je demandai son nom. Il répondit par télépathie « Echtar ». Il me dit que tout était en ordre, que je faisais ce qu’il fallait et que tout allait arriver au moment opportun. Je n’ai pu contenir ma joie et lui fis un câlin si puissant qu’il fut légèrement projeté vers l’arrière. Il me serra en retour en me tapotant les omoplates, et j’entendis: Ah, les humains et leur impulsivité! Hahaha!

Nous nous sommes lâchés et je sentis des présences derrière nous. Je me tournai et trois êtres étaient devant moi. Je sus que c’était le moment de retourner dans mon corps physique. Tout devint noir, et je recommençai à entendre les sons normaux ambiants. Avant d’ouvrir les yeux, je bougeai mes orteils, puis mes jambes, mes mains, mes bras, j’étirai tout mon corps et ouvris lentement les yeux. J’ai vu qu’environ une heure avait passé, pour ce qui m’avait semblé être 10 minutes tout au plus. Une paix douce et agréable m’accompagna pour le reste de la soirée.

Voilà, merci d’avoir pris le temps de me lire. Bon dimanche à vous!

Paix,
Genevieve »

Témoignage de Geneviève envoyé par mail à la Presse Galactique dimanche le 3 juillet 2016

[widgets_on_pages id= »NOELJUL »]

 

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email