12052441-compressor

par Diane Gagnon

Dans notre vie, rien n’est permanent. Tout passe, tout a un début et une fin, que nous le voulions ou non.

Alors que nous nous attachons trop souvent à nos biens matériels, les évènements de la Vie nous démontrent continuellement que ces biens sont éphémères, comme la brève satisfaction qu’ils procurent.

Alors que nous nous réalisons dans l’emploi de nos rêves, il est plus que probable que celui-ci prenne fin, ou se modifie, ou que les conditions changent en cours de route pour nous permettre de mieux nous réaligner sur nous-mêmes, ou sur ce que la Vie attend de nous.

Alors que nous nous engageons pleinement dans nos relations familiales, d’amour et d’amitié, la Vie finit par nous démontrer que toute relation a un début et une fin, que ce soit par choix ou « jusqu’à ce que la mort nous sépare ».

L’impermanence de toute chose nous est sans cesse prouvée : et pourtant nous nous accrochons avec acharnement et désespoir à ce que nous croyons posséder, refusant de suivre le courant de la vie et le vent du changement qui souffle, parfois doucement, parfois en rafales, parfois en ouragan. C’est dans ces moments où nous nous crispons pour ne rien laisser aller que nous souffrons.

Ouvrons la main et laissons aller.

En acceptant le caractère impermanent de tout, en sachant que tout passe, que tout « finit par finir », nous comprenons mieux l’importance de vivre dans le moment présent, d’être attentif à ce qu’il y a pour nous aujourd’hui, d’être totalement là où nous sommes en ce moment car c’est là où nous devons être maintenant.

La seule chose qui ne change pas, c’est le fait que tout change!

Diane Gagnon

Source: http://lasolutionestenvous.com/

[widgets_on_pages id= »NOELJUL »]

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email