la-biologie-des-croy-compressor

 

Extrait de BIOLOGIE DES CROYANCES – 10ème anniversaire

Le modèle des cellules

En prenant les communautés de cellules comme modèle, j’en suis venu à la conclusion que nous ne sommes pas victimes de nos gènes, mais maîtres de notre destin et capables de vivre en paix, dans le bon- heur et l’amour. J’ai testé mes hypothèses dans ma propre vie après y avoir été amené par mon public, qui me demandait pourquoi je n’étais pas plus heureux. Ces gens avaient raison : je devais appliquer ma nouvelle conscience biologique à mon quotidien. J’ai su que j’avais réussi quand, par un beau dimanche matin dans un café, une serveuse m’a dit : « Vous êtes la personne la plus heureuse que j’aie jamais ren- contrée. Dites-moi, qu’est-ce qui vous rend si heureux ? » Sa question me surprit, mais j’ai tout de même répondu : « Je suis au paradis ! » La serveuse marmonna, incrédule : « Ça alors ! », puis elle prit ma commande. Mais c’était vrai. J’étais heureux. Plus heureux que jamais auparavant.

Certains d’entre vous, lecteurs critiques, pourraient avec raison être sceptiques quand je prétends que la Terre est un paradis. Par définition, le paradis est la demeure éternelle des dieux et des morts bienheureux. Croyais-je vraiment que La Nouvelle-Orléans, ou toute autre grande ville, pouvait faire partie du paradis ? Femmes et enfants sans abri vivant dans les ruelles, air si lourd qu’on ne sait plus si les étoiles existent, rivières et lacs si pollués qu’ils ne peuvent abriter que des créatures d’une horreur indescriptible… était-ce cela le paradis ? Les dieux vivent ici ? Il connaît les dieux, lui ?

La réponse à ces questions est « oui, oui et oui ». Pour être tout à fait honnête, je dois admettre que je ne connais pas tous les dieux per- sonnellement, puisque je ne vous connais pas tous. Faut pas pousser ! VOUS êtes plus de six milliards ! Et pour être encore plus honnête, je dois également admettre que je ne connais pas non plus tous les membres du règne végétal et animal, même si je crois que Dieu les habite aussi.

Holà ! pas si vite ! Est-il en train de dire que les humains sont Dieu ?

Eh bien… oui ! Bien sûr, je ne suis pas le premier à l’affirmer. Dans la Genèse, il est écrit que nous sommes faits à l’image de Dieu. Oui, le scientifique rationnel se met à citer Jésus, Bouddha et Rûmi. Je reviens de loin. Je suis passé du point de vue réductionniste et scientifique à une vision spirituelle des choses. Nous sommes faits à l’image de Dieu et devons ramener la spiritualité dans l’équation si nous voulons améliorer notre santé physique et mentale.

Nous ne sommes pas des machines biochimiques impuissantes, et la solution ne consiste pas à gober une pilule chaque fois que nous nous détraquons mentalement ou physiquement. Les médicaments et
la chirurgie sont des outils puissants, si l’on n’en abuse pas. Toutefois, la notion qui veut que l’on prenne des médicaments pour tout guérir est fondamentalement erronée. Chaque fois qu’on introduit un médi- cament dans l’organisme pour corriger la fonction A, il perturbe inévitablement les fonctions B, C et D. Ce ne sont pas les hormones activant les gènes ni les neurotransmetteurs qui contrôlent nos corps et nos esprits. Ce sont plutôt nos croyances, lesquelles contrôlent par conséquent nos vies… Ô hommes de peu de croyances !…

Extrait de BIOLOGIE DES CROYANCES – 10ème anniversaire

 

Disponible en librairies et amazon.fr

amazonfr4

Livraison GRATUITE en France

ariane30ans

Livraison GRATUITE au Québec

ariane_slogan

[widgets_on_pages id= »carousel »]
[widgets_on_pages id= »NOELJUL »]

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: