par Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

« Dans son sens originel, le mot « charité », qui est comme la foi et l’espérance une vertu théologale (c’est-à-dire qui a Dieu pour objet), désigne l’amour de l’homme pour Dieu, dont procède nécessairement l’amour du prochain. Malheureusement, ce mot « charité » a fini par perdre, avec le temps, sa signification sublime, et ce qu’on appelle maintenant charité s’exprime par des actes qui peuvent n’être accompagnés d’aucun sentiment d’amour véritable. Beaucoup « font la charité » parce que l’Église et la famille leur ont appris qu’il faut donner aux pauvres, secourir les malheureux, etc.

La charité est donc souvent le produit d’une éducation étroite et elle n’a rien à voir avec la bonté. Que de personnes « charitables » empoisonnent la vie de leur famille et de leur entourage ! Il existe ainsi beaucoup de personnes charitables, mais on en rencontre très peu de vraiment bonnes. Et les chrétiens devraient faire l’effort de retrouver le sens premier du mot « charité », qui signifie « amour », car celui qui dit aimer Dieu doit L’aimer aussi dans son prochain. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Source : www.prosveta.com/

 

[widgets_on_pages id= »NOELJUL »]

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: