Précédent
Suivant

Par Yvan Poirier

Chers Frères et Sœurs de la Lumière,

Comme vous le savez, lors de la présence extraordinaire de Jésus, il nous a formulé plusieurs de ses paraboles qui sont restées marquées et gravées profondément en nos Cœurs et conscience depuis plus de 2000 ans. Ses paraboles qui ont été retranscrites dans la Bible, nous ont entretenues dans notre conscience, mais, surtout, elles nous ont fait voir une autre dimension au niveau de celle-ci.

À l’instar de ces paraboles livrées avec le Coeur Vibral de Jésus, nous nous posons encore des questions sur leurs significations, voire comment pouvons-nous, multidimensionnellement, comprendre l’Essence de ces messages qui possédaient quelque chose d’unique, voire vibrale.

Donc, j’ai pensé vous donner ce dont je vibre à l’égard de cette parabole par Jésus sous la dictée du Christ qui habitait son Coeur : « JE SUIS DANS CE MONDE, MAIS JE NE SUIS PAS DE CE MONDE! ». Cette parabole qui vibre entièrement en mon Coeur et Conscience me signale une Vérité que je vais essayer, humblement, de vous donner mon point de vue, voire mon interprétation.

Vous serez d’accord avec moi que les paraboles dites par Jésus représentent des messages qui doivent être vus comme étant des Vérités, mais, aussi, des messages afin de réaliser que nous sommes au-delà de la forme qui nous permet de véhiculer notre conscience. Ce n’est surtout pas de la philosophie. Ces paraboles sont, foncièrement, de la Lumière Authentique qui vont au-delà des mots, parce qu’elles font partie du Verbe qui se fait Chair. Ainsi, nous devons regarder ces paraboles avec une acuité au-delà du mental intellectuel, donc avec la Conscience du Coeur d’où les fréquences ont été occultées durant toute cette grande période d’enfermement.

Nous sommes, présentement, à un seuil critique ainsi qu’à un moment névralgique de changements imminents au niveau de notre conscience que nous ne pouvons douter et encore moins nier, parce que nous ressentons et vibrons en nous des modifications importantes où nous avons de la difficulté à comprendre les tenants et aboutissants.

Comme vous le savez, nous lisons des livres de toutes sortes, nous participons à des vibraconférences, des ateliers, des séminaires, etc. qui nous emmènent à avoir une nouvelle perspective de notre vie qui file à grande vitesse. Nous réalisons que nous sommes à une conjoncture de changements en nous qui dépassent notre entendement, parce que, souvent, nous avons peut-être trop d’informations qui nous sont disponibles.

Nous nous retrouvons en dilemme et même en dissonance cognitive qui nous mêle dans notre conscientisation, mais, surtout, qui nous porte à douter de certaines de ces allégations qui semblent, plus ou moins ajustées, en fonction de ce qui se passe à l’intérieur de nous. Nous ressentons un vent de changements. Mais il y a encore en nous un manque de reconnaissance qui nous paralyse à discerner le vrai du faux. Nous savons que cela est causé par différentes croyances et connaissances qui ne doivent plus être d’actualité, parce qu’elles sont dépassées, tout en ne servant absolument à rien de nous y fier.

Certaines de ces informations sont pertinentes, tout en nous faisons vibrer, donc nous reconnaissons une Vérité qui nous fait plutôt réfléchir, intuitivement et instinctivement, de l’intérieur, tout en les trouvant d’une réalité hors du commun. Tandis que nous sommes, parfois, perplexes vis-à-vis d’autres révélations qui s’opposent ou contrarient ce dont nous vibrons.

Donc, où est la Vérité dans tout ce marchandage de soi-disant affirmations, plus ou moins crédibles, via des réseaux sociaux quels qu’ils soient face au fait que nous devons, essentiellement, discerner. Si le discernement est fait avec la tête, nous rentrons dans une analyse, des comparables, des croyances, qui sont souvent, conceptuellement, dépassées à l’égard de ce que nous avons déjà lus ou entendus. Nous nous retrouvons en dilemme avec notre conscience ainsi que dans notre mental, qui peut être aussi menteur que révélateur, si nous nous fions à ce que lui reconnaît ou se réfère. Donc, il devient important de lâcher prise, en entendant, plutôt, la Voix du Coeur qui nous dicte plus souvent qu’autrement la Voie de la raison au-delà des informations reçues.

En outre, que signifie cette parabole qui nous signale des éléments que nous nous méconnaissons parce que nous sommes peut-être trop sur la forme littéraire des mots plutôt que sur son Essence primordiale qui nous révèle autre chose que le verbe utilisé. Ici, je ne parle pas du Verbe qui s’est fait Chair lors de ses discours, mais, bien, du verbiage des termes qui sont plus intellectualistes que véridiques, dans le sens littéral.

Vous devez également constater que cette parabole tout comme les autres ne sont guère des concepts philosophiques, bien au contraire. Ce sont des Vérités nées de la Source qui nous permettent de voir, de constater et de considérer que nous sommes vraiment au-delà de ce monde enfermé. Étant issus de la Lumière Authentique, nous ne pouvons être Absolu dans cette forme qui nous enferme. Nous sommes en notre Coeur la Vérité, l’Absolue Vérité qui ne peut être interprétable ou analysable d’aucune manière ou par une quelconque connaissance quelle qu’en soit son histoire.

Dans ce contexte, je ne veux pas non plus jouer avec les mots ou dans une interprétation intellectuelle, mais, simplement, vous faire voir que nous possédons en nous cette Vérité que nous devons, absolument, reconnaître si nous voulons renaître. Il faut dire qu’initialement à notre toute première Incarnation, nous étions, fondamentalement, Libres à tous les niveaux de manifestations. En d’autres termes, nous n’étions pas enfermés. L’enfermement s’est produit il y a environ 320 000 années. Nous avons été piégés par une matrice astrale qui a fait courber le temps et l’espace, tout en nous déconnectant du lien multidimensionnel que nous avions avec la Source Centrale.

Donc, c’est évident que nous ne pouvions reconnaître, consciemment, que nous sommes dans ce monde, mais que nous ne sommes point issus de ce monde. Ça, c’est encore très difficile pour le commun des mortels ou son ego d’admettre qu’il est au-delà de sa pensée et de son histoire, même au-delà de sa personne qui est engloutie dans de fausses croyances et connaissances qui font partie de son karma divinisé par la loi d’action/réaction. Je vous rappelle que cette loi a maintenu les consciences dans l’abrutissement, dans le mensonge, dans la peur et non dans l’Amour Vibral, mais, bien, dans un amour paradoxal dont les sentiments de haine et d’amour conditionné.

Nous devons, essentiellement, conscientiser que nous sommes dans ce monde, dans son histoire, dans ses concepts idéologiques et religieux qui maintiennent notre conscience ordinaire par la peur d’être ce que nous sommes multidimensionnellement. Pour cela. il est, fondamental, de réaliser que nous sommes un PRINCIPE Absolu, non pas un concept. Ce PRINCIPE est au-delà la forme, de la personne, de la pensée, du mental ou de notre histoire, mais celui-ci est le même que les Archanges, des Élohims, des Néphilims, et de tout ce qui sous-tend la Création et la cocréation de ce QUI nous sommes intérieurement en tant qu’Être Éternel. Nous sommes tous et toutes la Vérité Incarnée, mais que nous ne reconnaissons pas à cause, justement, de cet enfermement.

Il faut se rappeler que ce monde est encore enfermé par les lois qui sous-tendent initialement l’enfermement séculaire. Tant et si longtemps que nous pensons que nous sommes ce monde, cette planète, notre personne, notre histoire, nous ne pouvons reconnaître intrinsèquement ce QUI nous sommes. Donc, l’histoire de la planète dans l’enfermement en est une remplie d’histoires à tous les points de vue, qui ne nous appartiennent aucunement, malgré qu’elles habitent, inconsciemment, notre conscience qui se fie encore sur ces histoires éphémères.

Nous devons prendre conscience que nous sommes issus de la Loi de Un qui représente l’affirmation de notre multidimensionnalité.

Voici ce que représente, singulièrement, cette Loi qui est déjà en dedans de nous. Lorsqu’elle est reconnue, elle nous permet de renaître, évidemment, grâce à ces manifestations qui dépassent l’entendement humain :

« La Loi de Un est une Science Supramentale ou du Cœur Vibral qui nous dicte le Chemin de la Libération, sans contraintes, sans doutes et sans aucune histoire parce qu’elle nous fait vivre ce QUI nous sommes. Elle est, fondamentalement, Amour inconditionnel qui est libre de sentiments égotiques et de conditions qui avilissent, plutôt, la conscience. Elle est donc la manifestation et l’actualisation de la Loi d’Action de Grâce qui est sous-jacente à notre Vérité.

La Loi de Un est la Reconnaissance multidimensionnelle de ce QUI nous sommes dans le Coeur. Elle permet la Réactivation des Couronnes radiantes, de l’ADN quantique à partir du moment où nous sommes dans l’Abandon. Elle est enfin la Divinité qui œuvre avec la multidimensionnalité avec la Loi d’Action de Grâce. Elle est, uniquement, issue par l’Intention du Cœur qui fait partie de la redécouverte de sa Puissance intérieure.

La Loi de Un nous ramène à la Paix Suprême sans conditions. Elle nous aide à la manifestation graduelle de la Supraconscience. Elle nous ouvre la Porte à la dissolution graduelle des vieux paradigmes, des vieilles croyances et des connaissances qui ne peuvent plus tenir la route dans notre cheminement spirituel.

La Loi de Un nous libère du karma, des attachements et des affects séculaires qui maintiennent la conscience dans l’emprisonnement. Ainsi, il ne peut y avoir d’erreurs, ni de conséquences, ni de karma, c’est la Loi de la Liberté et d’Action de la Grâce UNE qui fait en sorte de nous en libérer. Donc, tout ce qui sous-tend nos dualités disparaissent parce que la Grâce nous adombre de son manteau.

La Loi de Un est celle de la Bienveillance au sein de nos consciences. Elle est l’observation continuelle du mouvement de la Lumière. C’est la projection immédiate de la transcendance intérieure des engrammes qui occultaient notre consciences d’agir et de réagir selon la loi de l’enfermement. Elle est donc l’affirmation et la confirmation de sa beauté intérieure. Elle nous fait revivre la réminiscence graduelle de nos Vertus et de nos Dons qui étaient bien cachés en notre intérieur.

La Loi de Un représente le maintien de l’ouverture du Cœur, voire le retournement de la conscience vers le Corps d’Êtreté. Elle permet de dissoudre les pensées subjectives, positives, négatives afin que nous puissions manifester des Pensées Créatrices ou multidimensionnelles.

La Loi de Un nous fait découvrir le Serment de la Source qui nous avait été promis avant de quitter la Source. Elle nous fait vivre l’étape première pour traverser de l’autre côté du voile. De plus, elle s’illustre à contacter, graduellement, nos lignée interstellaires.

Loi Loi de Un nous ouvre la Porte la renaissance en notre Éternité, voire le retour global à l’Unité, voire à la Vérité Absolue. Toute sa mécanique multidimensionnelle nous ramène à l’unification à tout ce qui peut exister au Tout de ce Qui nous sommes.

Enfin, la Loi de Un nous aide à avoir un changement total de point de vue vis-à-vis notre multidimensionnalité. Sa façon d’orchestrer, c’est mettre l’Amour inconditionnel devant tout ce dont nous vivons, transcendons, fusionnons, que ce soit la haine, le pardon, l’abandon et la vision du Coeur. »

Donc, tout ceux/celles qui pensent avoir le contrôle sur leur vie ici-bas ou pensent même qu’ils peuvent changer les choses avec leur ego, en se disant puissants, sont totalement dans l’illusion. C’est, plutôt, l’Intelligence de la Lumière par l’intermédiaire de la Loi de Un qui orchestre le tout, à partir du moment où l’une de nos Couronnes Radiantes a été activée.

Beaucoup pensent encore qu’ils vont ascensionner quand ils le voudront avec leurs croyances, leurs connaissances qui sont obsolètes ainsi qu’avec leur soi-disant libre arbitre. Dites-vous une chose : c’est la personne qui doit disparaître avec son histoire, quelle soit la plus extraordinaire. La personne ne peut Ascensionner parce qu’elle est alourdie par son histoire dans un monde éphémère, qui n’est, certes, notre monde d’origine. Cette histoire qu’elle soit la plus merveilleuse ou la pire possible au sein de la densité, ne peut translater de l’autre côté du voile, vers l’Éternité ou même vers une Dimension Unifiée ou un Monde Unifié, tant et si longtemps qu’elle est opprimée par ses mémoires existentielles et expérientielles.

Nous sommes, effectivement, enfermés dans ce monde parce qu’il n’a jamais été notre monde. Nous étions, simplement, de passage, en visite pour expérimenter dans la densité. Donc, cela ne peut être notre monde d’aucune manière. Au début, lors de notre première incarnation, nous faisions l’expérience dans ce monde libre et unifié, afin de vivre sur un plan où la conscience devait s’émanciper et accroître son acuité multidimensionnelle. Mais nous tous et toutes ont été freinés par la matrice astrale qui nous déconnectait de ce QUI nous étions fondamentalement.

Ce dont je vous dis, n’est pas une croyance, mais bien une Vérité que nous devons reconnaître, non pas par nos actions extérieures, mais bien par nos interactions intérieures qui ne peuvent nous mentir. C’est le Coeur Vibral qui oeuvre, et non, une réflexion intellectuelle qui nous dicte de l’extérieur que nous sommes une soi-disant vérité issue d’un livre ou autres du genre.

Il faut se rappeler que nous sommes des Ambassadeurs de la Lumière, des Porte-paroles de la Lumière, des Êtres de Lumière, voire des Enfants de l’Un, et non, des personnes qui se vautrent en se disant maîtres de quoi que soit ou de qui que ce soit. Le Maître est dans le Coeur, il ne peut exister à l’extérieur comme nous le concevons ou ce qui a été révélé à différents niveaux. Ainsi, la seule de façon de nous reconnaître multidimensionnellement, c’est revenir l’Enfant qui ne se soucie ni d’hier, ni de demain. Il vit le moment présent, sans s’identifier vraiment à une personne comme telle, il méconnaît totalement ce mensonge qui fait partie de la loi d’action/réaction. Il est ignorant de son Savoir intérieur, tant et si longtemps qu’il a pu l’expérimenter. À ce moment là, il peut dire qu’il SAIT à cause de cette expérience qu’il a vécue en son Coeur qui permet d’optimiser graduellement sa conscience.

Toutes ces appellations sont des reflets de ce QUI nous sommes véritablement. Si nous sommes nés de la Source, c’est que nous sommes les Porte-étendards de celle-ci, nous ne pouvons le nier, à moins que nous nous sentions médiocres en se disant que cela est impossible. C’est la Pure Vérité, nous sommes tous et toutes des Êtres au-delà de toutes formes, infra-formes ou sans formes. Étant des embryons de la Lumière Une, nous sommes aussi à la base de la création et de la cocréation. Cessons de nous médiocriser dans la forme, en se pensant supérieurs ou inférieurs. C’est plutôt l’ego et le mental qui nous résonnent dans la tête en nous disant que nous sommes que des êtres qui naissent et qui meurent.

La seule mort à vivre, c’est celle de la personne qui doit disparaître. Nous ne sommes jamais nés, nous ne sommes jamais morts. Seule la personne meurt dans son illusion d’être vivant qui est éphémère et temporel. En esprit et en Vérité Absolue, nous ne sommes jamais nés comme nous ne sommes jamais morts, seuls les voiles de l’Illusion nous y ont fait adhérer, et nous en ont fait vivre les conséquences. Ainsi, à partir du moment où nous nous identifions à cette naissance et à cette mort via la personne, nous sommes persuadés d’être nés un jour et de mourir un autre jour. Est-ce vraiment la Vérité là-dedans? Qu’est-ce qui fait en sorte que cela nous réconforte ou nous satisfasse?

En réalité, afin de nous aider à lâcher prise face à notre soi-disant naissance ou l’éventualité fatale d’une mort, nous pourrions invoquer comme BIDI nous le disait :

« Je ne suis pas mon corps, je ne suis pas mon histoire, je suis la Vérité! »

Beaucoup ont de la difficulté à admettre cela parce qu’ils sont encore dans des croyances issues de la matrice astrale. Nous sommes Éternels, cela n’est pas revendiquable, ni irréfutable. La peur de la mort ne traduit que l’attachement à la forme au monde de l’illusion inscrit dans l’inconscient. Nous construisons dans ce monde éphémère des histoires, des scénarios à n’en plus finir. Celles-ci nous forcent à éviter de faire face au néant, à notre Éternité, pour éviter de faire face à la Vérité de QUI nous sommes. Nous sommes, la totalité, voire l’adéquation du Tout qui est en nous. Nous n’avons rien à dire, rien à faire, mais d’être tout simplement l’humilité, la transparence, la simplicité de nous accueillir comme tel. C’est pas plus compliqué que cela, c’est être dans l’Être. Ce n’est certes pas d’y croire comme une croyance venant nous l’indiquer, mais d’avoir le Feu de la Foi en nous pour le reconnaître.

Rappelez-vous d’un autre parabole de Jésus : « Nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux, s’il ne redevient comme un enfant ». Celle-ci nous dit, simplement, que ce Royaume des Cieux, c’est celui du Coeur Vibral, et rien d’autre. Quand nous rentrons dans cette Conscience Unifiée qui est celle qui nous fait vivre le moment présent, nous sommes, complètement, déconnectés et absorbés par la Lumière Authentique de tout ce qui est existentiel, parce que nous sommes, en réalité, en notre Coeur partout à la fois quand nous sommes dans l’Abandon à l’Intelligence de la Lumière.

Voici quelques extraits tirés du site Les Transformation d’un des 24 anciens au nom de BIDI qui nous disait dans un de ses enseignements :

« Tout ce qui appartient au monde des formes, où qu’elles soient, n’est pas vrai, c’est quelque chose qui passe, c’est des jeux. Posez-vous, là où vous êtes, quoi qu’il arrive sur l’écran de votre conscience, que ce soit des problématiques, ne vous posez pas la question de quoi faire mais comment être. Dépassez la causalité, dépassez l’action-réaction de ce monde. Vous n’êtes pas de ce monde.

Il y a combien de saints qui vous l’ont dit? Quel est le maître? Votre histoire, votre personne, votre karma ou la Liberté que vous êtes? Vous n’avez pas à chercher la Liberté quelque part en faisant quoi que ce soit. C’est déjà là. Mais comment voulez-vous le voir, le vivre, l’apprécier, si vous êtes en train de cogiter sur vos bobos, sur vos douleurs, sur votre conscience, sur la Libération ou sur quoi que ce soit? C’est une ineptie. Découvrir ce que vous êtes, ce n’est pas se saisir de quoi que ce soit, ni d’idées, ni de concepts, ni d’appartenance à quoi que ce soit. Vous n’êtes ni un homme, ni une femme, ni un hindou, ni un oriental, ni un occidental, parce que dès que vous vous définissez à travers une forme, une culture ou autre, vous êtes quelqu’un de très violent, c’est-à-dire que vous excluez tout le reste et vous vous enfermez dans votre personne.

Je ne suis rien de ce qui passe, ni mon corps, ni ma forme, ni mes idées, ni ma vie, ni mon karma, ni la fin du monde, ni la fin de quoi que soit. Vous n’avez ni début, ni fin. Voyez cela, vivez-le dans votre corps, même. C’est votre corps mais ce n’est pas vous. La voiture, vous lui mettez de l’essence, vous l’entretenez, faites la même chose avec votre corps et ça suffit. Ne vous saisissez pas de ce qui passe. Ça vous affecte, certes, mais pour quelle raison ça vous affecte ? C’est que vous y êtes identifiés, rien de plus et rien de moins.

Il n’y a pas ni culpabilité, ni remords, ni plaisir à prendre. Vous le voyez bien, la Paix ne peut pas s’installer dès que vous êtes dérangés par votre histoire. Le Jnani  ou le Libéré Vivant n’est pas libéré par l’histoire, il assume l’histoire, mais il se tient tranquille, quoi qu’il fasse, parce qu’il n’est pas dans le faire, même si cela se fait, il est dans l’être éternel et dans le non-être en même temps. Ça ne veut pas dire non plus qu’il n’y a pas de souffrances, qu’il n’y a pas de problèmes, mais cela est à résoudre au niveau où vous êtes, ne mêlez pas l’Esprit à cela.

Encore une fois, le problème fondamental est l’identification au corps, il n’y en a pas d’autre. L’identification au corps, c’est l’identification à une histoire, à des affects, à des possessions, à des relations, fussent-elles au Christ. Mais comme je le disais en étant incarné, même si vous vivez avec le Christ, à un moment donné, il faut bien voir la Vérité. Et les femmes sont plus douées pour ça, parce qu’en tant qu’épouses du Christ, c’est beaucoup plus facile de fusionner, et de disparaître. »

Qui plus est, voici un extrait d’un message cité par le Christ tiré du site Les Transformations dans ce qu’il nous dévoilait à l’égard de ce monde éphémère qui n’est, certes, pas notre monde :

« Le règne de l’Amour et le règne de l’Éternité sont au-devant de vous. Rappelez-vous aussi que celui qui voudra sauver sa vie éphémère la perdra, afin de découvrir lui aussi la vérité de l’Éternité. Je viens trancher ce qui doit être tranché, et rappelez-vous que le seul juge de vous-mêmes est vous-mêmes, mais quand vous vivez votre éternité, quel jugement peut-il être apporté à cet éphémère qui disparaît? Ne perdez pas de temps, allez à l’essentiel, directement en la Vérité, directement en la Paix. Soyez assurés que si vous faites un pas vers moi, j’en ferai trois vers vous et ce, de manière instantanée.

Rappelez-vous que je n’ai pas été seulement ce personnage historique mais je suis avant tout votre image fidèle, ayant tout comme vous souffert de l’ignominie de ce monde, de ce monde de perdition et d’illusion, quelle qu’en soit la beauté que vous pouvez vivre quand vous êtes en vie. Il est aujourd’hui indispensable et essentiel de vous retrouver en totalité, et rappelez-vous que rien, au sein de l’histoire de votre personne, comme rien, au sein des expériences vécues durant toutes ces années ou depuis votre naissance, ou depuis de nombreuses vies, ne peut tenir devant la Vérité.

Soyez humbles et soyez gentils avec chacun. Rappelez-vous ce que j’avais dit : « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites, et donc à vous-mêmes ». C’est cela que découvrent ceux qui ont exercé la prédation à votre encontre à quelque niveau que ce soit.

Rappelez-vous qu’il n’y a que deux lois : l’action-réaction ou l’action de Grâce. À vous de choisir, mais vous ne pouvez tenir à votre libre-arbitre et être libres en même temps. La Liberté n’a que faire de vos concepts, la Liberté et la Vérité n’ont que faire de vos expériences, la Liberté et la Vérité sont de toute éternité ce que vous êtes. Le reste ne représente que des expériences heureuses ou malheureuses au sein de cette terre. »

Par ailleurs, voici un autre extrait de ce dont le Christ nous donnait comme message concernant le fait que nous sommes dans ce monde, mais nous ne sommes de ce monde. Encore une fois, ce message a été tiré du site Les Transformations :

« Donc, on m’a présenté comme un sauveur, ce qu’assurément je ne suis pas, je suis simplement celui qui vient trancher les ultimes voiles de l’Illusion, car ma langue est une épée, au même titre que l’épée de Mikaël qui vient vous apporter, aussi, la Liberté en tranchant vos liens résiduels, ou persistant à l’éphémère. Et, sachez toutefois, que l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres respecte et respectera la Loi d’Amour, la Loi de Liberté, la Loi de l’Unique. Bientôt, dès l’Appel de notre Mère, vous aurez l’opportunité de voir défiler l’ensemble de l’histoire, celle de la Terre comme celle de votre âme en pérégrination en l’Illusion de ce monde.

Rappelez-vous que seul l’Amour Véritable et Inconditionné est le garant de votre établissement en l’Éternité, sans délai, sans trouble, avec aisance. Mais, où que vous soyez sur cette Terre, de la même façon que le 8 mars 2017 avait été annoncé, aussi, par la Tri-Unité Sainte, la réalité du mécanisme Ascensionnel, par l’augmentation de ce que vous nommez, la Vibration Cosmique, la réponse de la Terre, Gaïa, a permis effectivement d’enclencher le processus ascensionnel en lui-même. A priori, l’ensemble des préalables, à ces moments que vous vivez, ont été accomplis, tels qu’ils ont été annoncés par de multiples voix.

Or, en chacun de vos gestes, et en chacun de vos faits que vous avez à vivre, vous est rappelée votre Éternité. Quelle que soit la joie, je le répète, quelle que soit la souffrance, cela ne fait que passer, seul reste et restera, ce qui est Vrai. Il n’existera, bientôt, sur cette Terre plus aucune place où se soustraire à la Lumière Une, il n’y a rien à fuir.

Et, rappelez-vous aussi qu’il n’y a rien à sauver concernant l’éphémère. Vous êtes, ici, sur cette Terre, quelle qu’en ait été la durée au sein de vos multiples incarnations, de passage. La Terre n’est pas votre demeure. La Terre pouvait être une demeure du temps où notre Mère l’a ensemencée. »

Maintenant, c’est à vous de discerner si ce monde est le vôtre ou pas. C’est à vous de voir si vous souhaitez maintenir l’illusion ou de la quitter comme il a été prophétisé et dicté par la Confédération Intergalactique des Mondes Libres. C’est à vous de conscientiser que vous êtes à vous libérer de l’enfermement ou si vous souhaitez maintenir la loi d’action/réaction qui vous inondent de croyances, de mensonges et de dualités. La Seule Voie, c’est celle de l’Amour Vibral, il en a pas d’autres, à moins que vous pensiez changer ce monde avec vos croyances et vos connaissances qui ne peuvent plus tenir la route devant la Révélation Ultime de la Lumière Authentique.

Que la Lumière Authentique soit en Votre Coeur et Conscience qui s’Unifient à la Loi de Un!

TOUS LES SÉMINAIRES DE YVAN POIRIER SONT RÉDUITS POUR UN TEMPS LIMITÉ

Retrouvez les chroniques sur la multidimensionnalité de Yvan poirier sur la Presse Galactique

PARTAGE

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT