par Olésia

 

Bonjour mes chers lecteurs,

Me voici entraine d’écrire la troisième partie de cette série d’articles. Vous trouverez la première, sur la transparence ici et la seconde, sur l’humilité ici.

J’ai longuement pensé à la manière dont j’allais vous parler de l’authenticité. Comment traduire par écrit ce que j’ai sur l’esprit ? Comment vous illustrer que l’authenticité n’est pas la transparence ni l’humilité, mais que ces trois qualités/vertus ne peuvent être dissociées? Car encore une fois, il s’agit d’être vrai. Encore une fois, il s’agit de cette vérité qui est en vos plus hautes sphères à vous individuellement, celle que votre personnalité et votre moi humain (égo ou moi inférieur)  ne voient pas encore, pour la plupart.

Bien sûr j’aurai pu demander à mes guides de vous faire cet enseignement. Mais je tenais à le faire par moi-même. Quoi que j’ai quand même été aidée par mes guides car en méditant sur la question, une image m’est apparue : un diamant. Le rayonnement d’un diamant est authentique et un expert en diamant saura reconnaitre son authenticité et reconnaitre le vrai diamant d’un faux. Chaque diamant est unique dans son authenticité. En d’autres mots : il n’y en a pas deux pareils. La transparence d’un diamant est parfaite au point d’irradier des rayons de couleurs lorsqu’il est exposé à la lumière solaire.

J’ai vu dans cette image la pureté. J’ai vu aussi la solidité et la grâce. J’ai vu la beauté parfaite. Et cette beauté est sans aucune ombre qui puisse obstruer la lumière réfléchir. Le diamant ne possède rien en lui qui bloque le passage de la lumière. Cette pureté reflète et renvoie la lumière de façon parfaite. Rien n’est égal à la pureté de ce diamant, sinon celle de votre partie divine, votre âme.

Tel un diamant, chaque âme est unique, originale et typique. Et c’est dans cette unicité que votre authenticité brille de ses mille feux.

Puis, je me suis rappelée d’une anecdote que j’ai vécue récemment. J’ai deux fils. Lior qui a 3 ans et dont vous pouvez trouver les enseignements ici, et Eden qui a 1 an et 10 mois. Ce sont pour moi des maîtres qui me montrent et m’enseignent chaque jour quelque chose de nouveau. Et donc un jour, en faisant des câlins à Eden, je lui ai dit qu’il était mon petit chaton. Et alors, en toute humilité, avec toute la pureté enfantine qu’il puisse avoir chez un enfant, mais aussi d’un air sérieux et fier, il me répond : « Non! Eden! » en tapant sa poitrine de sa petite main. En d’autres mots « Non je ne suis pas un petit chaton. Je suis Eden ». J’ai alors pris du recul et me suis dit : « Wow ! Si cela n’est pas une leçon d’authenticité, qu’est-ce que c’est ? »

J’ai de la chance de voir et d’entendre ce que me montrent mes enfants. J’ai de la chance d’interpréter et de comprendre ce qu’ils m’enseignent. Si je n’ai pas bien compris, l’expérience se répète jusqu’à ce que je comprenne. En fait, ce n’est même pas une question de chance. Tout le monde peut le faire. Il faut juste ouvrir son cœur et écouter avec le cœur.

Prendre les autres pour ce qu’ils ne sont pas c’est leur enlever le droit d’être authentiques. C’est leur mettre des étiquettes. Nous le faisons tous inconsciemment, en jugeant et critiquant des êtres sans connaitre leurs véritables motifs et aspirations, sans connaitre leurs souffrances et douleurs, leur parcours et les embuches qu’ils ont traversé. Et alors, en collant des étiquettes, certaines personnes se les approprient. Il est impératif pour chacun d’entre nous de se défaire du jugement, la critique, la jalousie et la compétition. Dans mon exemple, j’ai tout simplement dit à mon fils qu’il était un petit chaton. Ce n’est pas méchant n’est-ce pas? C’est même mignon. Mais il s’agit là de faire la même chose que de porter un jugement à quelqu’un et le traiter de toutes sortes de noms. Il s’agit là de coller une étiquette. Oui c’est une étiquette gentille !!! Mon intention n’était pas du tout de le blesser, ni de lui dire qui il doit être. Mais que l’intention soit bonne ou pas, que l’étiquette soit positive ou pas, ceci faisant nous transformons l’authenticité de quelqu’un. Nous lui enlevons son originalité. Par contre, si je lui aurais dit qu’il ressemble à un petit chaton, et non pas qu’il était mon petit chaton, je n’aurais pas eu droit à cette leçon sur l’authenticité.

Néanmoins, se prendre soi-même pour ce que l’on n’est pas, c’est empêcher à sa propre authenticité et unicité transparaitre en toute humilité. On devient donc des victimes d’un destin, se dirigeant là où le bon vent nous mène, sans aucune capacité de prendre le volant de son propre véhicule ou encore quelqu’un de prétentieux et donc de saboteur de toute vie, en commençant par sa propre vie.

Pourquoi il est important d’être cet authenticité-transparence-humilité ? Afin de rayonner tout simplement. Afin d’atteindre cette paix intérieure que tout le monde recherche. Afin de permettre à toutes ses parties multi dimensionnelles descendre en nous, nous pénétrer et nous permettre ainsi d’ascensionner.

L’éclat de votre diamant est unique, sa transparence est unique. Mais la question se pose : Comment arriver à faire briller son propre diamant, et ce en toute humilité? Et puis surtout, comment trouver ce fameux diamant qui est en nous? Et je vous répondrais ce que tout le monde dis : tout est à l’intérieur de vous. Ne cherchez pas à l’extérieur.

Chercher à l’intérieur de soi veut dire faire le silence totale dans son mental. Arrêtez de vous poser des questions. Ou du moins, posez-vous de bonnes questions. Les bonnes questions ne polluent pas le mental, elles vous permettre de trouver les bonnes réponses. Arrêtez de chercher des preuves à l’extérieur de vous. Vous ne les aurez pas. Tout se passe en vous. Pour ce faire, la méditation est un bon outil.

Chercher à l’intérieur de soi veut aussi dire que votre regard doit se tourner vers vous. Pensez-vous vous connaitre? Réellement? Savez-vous quels sont les blocages qui empêchent la lumière vous traverser? Cherchez donc à vous connaitre en profondeurs, au-delà de votre personnalité. Cherchez à connaitre votre signature, votre éclat, vos véritables couleurs, votre unicité.

Voyez à quel point votre émotionnel fait de vous un être humain enfermé dans ce qu’il croit savoir. Ouvrez-votre cœur vers l’inconnu car l’inconnu est en fait l’UNconnu. En d’autres mots, il est déjà connu par l’UN que nous formons tous.

Cherchez à vous unifier dans toutes vos parties subtiles, tous vos corps, afin de ne faire qu’UN avec vous-mêmes. Ceci faisant vous allez vous unir à l’UNivers et tout ce qui en fait partie car ne sentant plus séparation de vous-mêmes vous verrez que rien n’est à l’extérieur de vous, tout est à l’intérieur et tout est unifié à vous.

Le lâcher prise est donc très important. Beaucoup me demandent comment lâcher prise? Et je vous dirais que le lâcher prise est tout simplement l’accueil de tout ce qui se présente à vous, quelle que soit la situation ou la personne. Accueillir ne veut pas dire être d’accord ou pas d’accord avec ce qui se présente à vous. Accueillir veut dire stopper toute émission émotionnelle de votre part, prendre un recul et observer la raison de sa présence. C’est donc l’accueil sans jugement, ni critique, ni aucune autre émotion telle que la colère, la déception, l’impatience, etc.

Il est certain qu’au début ce n’est pas évidant à faire. Il est certain qu’on ne peut se maitriser dès la première fois. Plus vous pratiquez le lâcher prise, plus vous verrez la paix s’installer en vous.

Je vous souhaite donc la paix intérieure, qui est selon moi, quelque chose qui n’a pas de prix. Un jour, un homme m’a dit que l’Homme le plus heureux est celui qui se couche le soir dans son lit, le coeur en paix. J’étais alors trop jeune pour comprendre, trop inconsciente et trop enfermée dans ce que je croyais savoir. Aujourd’hui, je reconnais la valeur de ces propos.

Sur ces dernières paroles, chers lecteurs, je vous dis soyez les diamants que vous êtes, la perfection que vous êtes, l’Amour que vous êtes.

 

Avec tout mon Amour,

Olésia

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: