Précédent
Suivant

par Carolann Durand

Êtes-vous de celle et ceux qui sentent que vous n’avez pas le choix que d’aller vers les antibiotiques pour soulager vos infections ? Vous n’aimez peut-être pas cela, mais vous êtes convaincu que c’est la seule solution qui peut vraiment vous aider ?

Si c’est votre cas alors je vous invite à lire attentivement cet article, car son contenu risque de transformer votre façon de voir les choses quand vous faites face à des infections de toutes sortes.

Vous allez découvrir 5 huiles essentielles, intéressantes à avoir sous la main pour vivre sans antibiotique et avoir un système immunitaire qui est fort et en mesure de faire face aux infections.

Vous allez découvrir pourquoi les huiles essentielles sont, à mon avis, le choix n° 1 pour surmonter une infection.

J’ai eu le privilège de ne travailler pendant 15 ans auprès de personne en fin de vie, avec un diagnostic de Sida.

Dans cette maison, il n’y avait pas une journée où l’on ne devait pas aider quelqu’un aux prises avec une infection.

Il faut comprendre que les infections se développent davantage lorsque le système immunitaire est affaibli. Dans le cas des patients atteints de VIH/sida, cela devient particulièrement sérieux comme vous pouvez l’imaginer, car les infections peuvent leur être fatales.

J’étais souvent épatée des résultats. Dans bien des cas, on évitait l’hospitalisation en intervenant avec des huiles essentielles.

Une expérience qui a fait toute la différence

Ma petite expérience avec les huiles essentielles

Ma petite expérience avec les huiles essentielles

Si vous me permettez, j’aimerais vous raconter une situation que j’ai vécue qui m’a convaincu de vivre sans antibiotique depuis maintenant 30 ans.

Je me suis réveillée un matin plutôt mal en point ; avec un mal de tête terrible, de la fièvre, j’étais congestionnée, mes sécrétions étaient verdâtres et j’avais même de la difficulté à respirer. C’était tellement inhabituel pour moi d’être aussi malade, que je me suis un peu inquiété et je suis allé consulter pour savoir ce qui m’arrivait.

Le diagnostic médical a révélé que je faisais une bronchite asthmatique sévère. Je suis évidemment ressorti de la clinique avec une prescription d’antibiotique.

En tant que naturopathe et avec toute l’expérience que j’avais déjà à cette époque, j’ai choisi de rentrer chez moi et d’utiliser les huiles essentielles avant tout. Je gardais en réserve les antibiotiques en dernier recours.

J’ai fait ce qu’on appelle un traitement-choc aromatique. J’ai utilisé un mélange d’huiles essentielles avec des propriétés : antivirales, antibactériennes, décongestionnantes et tonique immunitaire que je prenais en sirop toutes les heures. Ce mélange était constitué de cannelle, de clou de girofle, de thym saturéoïdes, de ravintsara et de menthe poivrée.

En complément de ce mélange, j’ai ajouté un bain chaud de 20 minutes. J’y ai mis 30 gouttes de ravintsare et de bois de hô pour une action antivirale et bactérienne. À la sortie du bain, je me suis badigeonnée avec ce même mélange et hop, sous les couvertures pour la journée.

Pour venir en aide à mes poumons, j’ai ajouté par voie rectale ce même mélange. On dit souvent que la voie rectale est la voie royale pour atteindre les poumons, et bien, je vous le confirme. 5 heures plus tard, mes sécrétions étaient redevenues transparentes, ma fièvre était retombée et j’étais beaucoup moins congestionnée. Déjà le lendemain, ma respiration avait pris du mieux. Wow, je vous avoue que cette fois-là, j’étais vraiment impressionnée par la vitesse des améliorations.

Évidemment, je suis une spécialiste et je sais exactement quoi faire, quelles huiles utiliser et surtout comment les prendre.

À la lumière de ces résultats, on peut constater qu’en connaissant bien et en maîtrisant l’art des huiles essentielles, il est possible d’obtenir des résultats plus que satisfaisants.

Comment de tels résultats sont-ils possible ?

Tableau comparatif des modes d’action des Huiles essentielles et des antibiotiques

Tableau comparatif des modes d’action des Huiles essentielles et des antibiotiques

En fait, c’est assez simple : la raison principale pour utiliser les antibiotiques est leur efficacité à traiter les infections bactériennes. Dans ce domaine, ils ont fait leurs preuves !Maintenant pour celle et ceux qui se demandent comment ça peut être aussi puissant et aussi rapide, je vous ai préparé un petit tableau comparatif des modes d’action des huiles essentielles et des antibiotiques.

Bonne nouvelle, les huiles essentielles aussi ! Plusieurs études menées sur le pouvoir antibactérien des huiles essentielles confirment qu’elles sont capables d’agir sur 99 % des bactéries et cela inclut les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Deuxième point : Il est bien connu que les antibiotiques sont complètement impuissants à détruire les virus. Par contre, il est prouvé que plusieurs huiles essentielles ont une activité sur plusieurs micro-organismes en même temps, sur les virus, les champignons, les levures et plusieurs autres parasites.

Troisième point : Le problème majeur des antibiotiques actuellement, c’est que les bactéries mutent et deviennent résistantes et la médecine ne sait plus trop vers quoi se tourner pour soulager les gens. La conséquence est qu’il y a de plus en plus de gens qui meurent d’infections nosocomiales non contrôlées. Une des principales raisons de ces mutations, c’est que les molécules sont isolées et que les bactéries s’adaptent rapidement.

Avec les huiles essentielles, on ne voit pas ce genre de problématique pour 3 raisons :

La première est que la composition des plantes aromatiques est plus complexe et les bactéries n’arrivent pas à s’adapter à autant de molécules simultanément.

La deuxième c’est que la composition des huiles essentielles change constamment en fonction de l’ensoleillement, de l’eau, des conditions dans lesquelles elles vont se développer, alors elles ne sont jamais complètement identiques.

Finalement, un autre facteur tout aussi important est qu’au lieu d’affaiblir le système immunitaire et de laisser toute la place aux bactéries, les huiles essentielles stimulent et activent le système immunitaire qui vient collaborer à tout le processus d’élimination.

Quatrième point : Une autre raison pour laquelle les gens vont se tourner vers les antibiotiques c’est parce qu’ils agissent généralement rapidement. Ceci est aussi vrai avec les huiles essentielles. Comme vous avez pu le constater avec mon histoire, quand il s’agit de rapidité et de puissance d’action les huiles essentielles peuvent donner des résultats qui sont très comparables à la majorité des antibiotiques. En moins de 5 heures, mes sécrétions étaient redevenues claires.

Libre et en santé

Libre et en santé

À la lumière de ces informations, vous comprenez certainement mieux pourquoi depuis plus de 30 ans mon choix se tourne vers les huiles essentielles.

La prochaine fois que vous sentez venir une infection…

Ayez sous la main un flacon de Ravintsare et dès les premiers symptômes, faites ce qui suit :

  • prenez un bain chaud, mettez-y 30 gouttes dans un peu d’huile végétale et laissez-vous tremper une vingtaine de minutes. En sortant du bain, badigeonnez-vous joyeusement la poitrine, le cou, les avant-bras avec encore 20 à 30 gouttes et ensuite, allez-vous reposer.

Les chances sont que, dès votre réveil, vous vous sentiez déjà beaucoup mieux. Vous pouvez appliquer cette recette aussi auprès des enfants. Par contre, diminuez la dose en fonction de leur âge.

Le ravintsare est une huile essentielle très douce et très sécuritaire malgré son grand potentiel.

Dans le programme « Libre et en Santé », je vous présente plusieurs types de formules anti-infectieuses, plus spécifiques selon le type d’infections et plus puissantes, avec toutes les mises en garde importantes. Je vous donne les bonnes questions à vous poser pour savoir à quel moment vous devez cesser d’intervenir vous-même avec les huiles essentielles et aller consulter un médecin.

En attendant, en utilisant le ravintsare, vous pouvez être assuré que vous ne courez aucun risque.

Pourquoi traîner pendant des semaines des infections, alors que la nature vous offre des solutions aussi puissantes qui supportent admirablement la vie en vous ?

 

Voici la version vidéo : 30 années sans antibiotique :

Source: http://quantumsante.ca/

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant