Le papillon déploie ses ailes de la métamorphose

par Sandrine Laroche

Nous voici arrivés devant les portes d’un nouveau monde, ces dernières sont impressionnantes, nous faisant redouter ce qui peut se cacher derrière…

L’inconnu, cet ailleurs qui fascine autant qu’il effraie…

Qu’allons nous découvrir? Quelle réalité allons nous expérimenter? saurons nous être à la hauteur?

Nous nous sentons si petits, si vulnérables lors de notre phase d’éclosion, tel le papillon qui sort de sa chrysalide. Cet état n’est pas une illusion. Nous sommes bel et bien vulnérables. A la fois porteur de notre plus haut potentiel et si fragilisé par la métamorphose.

Lorsque les conditions sont favorables, le papillon réussit à déployer ses ailes et prendre son envole. Dans notre cas, si nous réussissons à traverser les phases de turbulences émotionnelles qui nous assaillent en cette période, avec des hauts et des bas, il sera plus facile de retrouver notre équilibre. Celui la même qu’il est nécessaire de cultiver pour que se développe notre nouveau monde. En cette période de réveil collectif, une myriade de papillons majestueux et magnifiques sortent de leur chrysalides pour apprendre à développer leurs ailes. Tous sont fragilisés, leurs ailes encore humides ont du mal à se libérer et se déployer. Il en revient à ces êtres lumineux de reconnaître leur métamorphose et de créer par la force de leur mental les conditions nécessaires pour le bon déroulement de la transformation.

Oui, ces êtres ne savent pas dans leur cerveau ce qui les attend, mais dans leur cœur ils entendent sonner le chant de la liberté, du bonheur, de la paix, de l’amour. Ils doivent suivre les battement de ce cœur si longtemps refoulé. Il s’agit d’une épreuve… d’un acte de courage et de persévérance. Ces anges terrestres sont parmi les premiers à prendre leur envol, ils sont les montreurs de chemin, leur tâche est ardue, ils permettront de tracer les lignes de la métamorphose pour toute âme se sentant appelée à la suivre. Cette transformation intérieure, correspond à une élévation vibratoire rapide, elle ne peut se faire sans conséquences directe dans la vie de l’être qui se déploie. Il est nécessaire de prendre son temps, de ne pas forcer car tout se produit très vite en cet période. Les corps ont besoin d’un temps d’adaptation pour suivre l’évolution.

Aux papillons lumineux qui se débattent encore dans la nuit de l’âme, sachez que vous êtes accompagnés, vous n’êtes pas seuls. Gardez la lumière en vous, qu’elle soit votre guide intérieur. Faîtes appel à la lumière autant que cela sera nécessaire.

Vous êtes unique, Vous êtes aimé.

Vous êtes une partie de ce nouveau monde, celui dont vous rêvez depuis votre plus jeune âge.

Il se réalise maintenant sous vos yeux spirituels, n’ayez pas peur… ouvrez les bien grand et appréciez le spectacle lumineux qui vous entoure…

Source: http://sagessequantique.over-blog.com/

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email