Précédent
Suivant

Seul reste le présent. À dire vrai, c’est lui qui a toujours été là pour toi, mais l’as-tu été pour lui? Pour toi à travers lui. As-tu su t’arrêter et contempler? Les fleurs qui éclosent, tes peurs qui chantonnent? Ton temple intérieur a besoin de toi. Il possède des recoins plus sombres ou poussiéreux que d’autres, mais il demande toute ton attention. C’est une chose de veiller sur les apparences, une autre d’être aligné entre ce qui vibre en dedans de toi et comment tu agis en dehors de toi. Il ne peut plus y avoir de séparation. Tu peux construire ensemble (toutes les parts de toi unies), et non pas si tu es divisé.

Pourtant certains le sont en ce nouveau cycle. Alors ils cherchent une solution à l’extérieur afin de fuir ces ombres qui les dérangent. Et si l’extérieur ne faisait qu’un reflet de cette panique intérieure qui a vu le jour depuis quelque temps? Si, au final, nous t’invitions à te poser dans ton temple et à observer tes émotions – sans plus t’y attacher – mais aussi tes peurs – sans plus chercher de pourquoi – afin de laisser place à une paix qui est telle l’eau calme d’une rivière? Les situations que tu vis ne te définissent pas. Ce n’est pas car tu souffres que tu as moins de valeur qu’une personne qui ne souffre pas. Ce n’est pas car tes émotions te submergent que tu ne trouveras jamais un rivage accueillant. Mais pour constater cela, il convient de lâcher prise et d’accueillir pleinement tout ce qui te compose au-delà des jugements, des pérégrinations mentales et de ta volonté de trouver une porte de sortie. Nous te le disons: il ne s’agit pas tant de sortir que de rester à l’intérieur de toi.

Nous savons aussi que le temps est aux réjouissances pour certains. Tu peux avoir la sensation que tout ton potentiel se révèle enfin à toi avec un désir – profond – de te positionner et de dire pleinement qui tu es sur l’instant. Tout le monde peut jouir de cette énergie qui vient libérer l’âme. Pour certains cela passe par des habits qui se font arracher, et pour d’autres par un bain bienfaisant dans lequel ils pénètrent naturellement.

Parce-que cette période est porteuse de votre essentiel. De cette simplicité que vous rejetez parfois afin de cumuler des connaissances, multiplier les savoirs. Mais vous n’avez pas besoin de tout cela pour être heureux. Vous n’avez pas besoin d’ajouter des couches mais au contraire en retirer. C’est dans cette nudité qui rappelle la naissance que vous êtes les plus forts. Fort de cette humanité qui n’a pas peur de faillir, de se tromper et de changer de route. Parce-que personne, même pas toi, peut répondre aux besoins ou aux envies de tout le monde. C’est en cela que tu ne peux plaire à tout le monde et c’est pour cela que tu es invité à prendre soin de tes besoins et de tes envies. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Comprends-tu le sens de ces paroles?

Personne ne tente de te nuire, tout le monde fait au mieux en répondant à ses propres envies. Celui qui croit que le mal est logé dans chaque geste de la vie devient bien malheureux. Il se voit frustré, avec une impression de vivre une vie qui n’est pas à sa hauteur. Si tel est ton cas, nous t’invitons à poser ton regard avec douceur sur toute ta richesse: celle de pouvoir parler; d’être entouré; d’avoir accès à ce message et faire tes prises de conscience; d’avoir profité du soleil sur ta peau lors d’une fin de journée…La liste serait longue. Mais trouve – vois et vis – tous ces instants emplis de douceur que la vie te propose. C’est en posant ton attention sur ta richesse qu’elle se multipliera. C’est ainsi que tu t’offres ta propre reconnaissance.

Plus les jours vont passer, plus tu sentiras un élan toujours plus grandissant de cohésion humaine. Mais cette dernière nait dans ton être avant de se communiquer à l’extérieur. Tu seras amené à sentir le parfum de l’amour. Il se manifestera par une justesse toujours plus forte, mais aussi des chemins qui se dessineront avec toujours plus de précision. Ils seront telles des tranchées. Ce n’est que ton attachement qui pourra rendre la tâche plus ardue. Il ne s’agit plus ici de tergiverser, de s’accrocher au passé, mais bel et bien de s’actualiser dans le ici et maintenant. C’est en cherchant des raisons à toutes choses que l’on peut se perdre. C’est en se regardant en face, en exprimant ce qui doit l’être, qu’on se retrouve.

Pour finir, nous vous encouragerons à croire en vous. Totalement. Sans demie-mesure et peu importe ce qu’il se passe. Souvenez-vous: le temps n’est pas plus rapide ou plus lent. Cela dépend toujours de votre présence à vous-même.

Auteur: Farah Sahbi – Ozalee

OZALEE

Je reçois vos partages avec joie !

Visitez mon site web: Voyage au coeur des Astres

et ma page Facebook ici

Me contacter <==> Mes Chroniques

Retrouvez les chroniques de Ozalee sur la Presse Galactique

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant