Benjamin Torre

Rédigé par : Benjamin Torre

Visites mon blog sur : http://www.ben-lifechanger.com
Ma page youtube ICI
Ma page Facebook ICI

Précédent
Suivant

par Benjamin Torre

Que veut dire l’amour de soi ? Comment je peux m’aimer plus ? On a tous déjà entendu ces phrases quelque part, plus de confiance, plus d’assurance, plus de charisme, plus de bla bla bla, okay, donc si tout commence par de l’amour de soi, comment faire ?

Cela fait bien des années maintenant depuis le texte du « guerrier spirituel, cet homme que vous recherchez » et bien des choses se sont passées.

Des voyages, des aventures, des expériences, mais toujours pas pour autant la femme, l’âme sœur qui fait vibrer mon cœur. Ceci étant, bien des leçons j’aurai apprises ces dernières années de voyages.

Mais ce qui fut le plus marquant est la rencontre de l’un de mes maitres. Ce maitre, que j’appellerai d’ailleurs Spirit, il a toujours fait preuve d’une grande patience, et d’une grande bonté avec moi, d’une générosité extrême, et surtout d’une compassion à toute épreuve face à mes crises de colères ou frustrations, voire même anxiétés.

 

« Sur le chemin que tu as choisi, il n’y a ni louange, ni blâme. Les louanges et les blâmes sont des formes de manipulation dont tu n’as plus besoin. »

 

La voie du guerrier spirituel, ou du guerrier pacifique, est un chemin long et délicat si tant est que l’on y arrive. C’est un travail de toute une vie, mais passé une certaine étape il ne s’agit que de simple formalité de maintenance ou de routine si je peux me permettre de le dire ainsi. Spirit me rappelle souvent à l’ordre en me montrant à quel point je suis encore un idiot, et loin d’avoir atteint ce niveau de maitre, ceci étant je vois que dans sa manière d’être aujourd’hui je ne suis plus très loin de cette étape…

Et l’une des dernières et ultimes qui m’attendait était celle de l’amour de soi. Et croyez-moi, j’étais loin d’imaginer ce qui allait suivre.

Pour devenir un guerrier spirituel, il nous faut passer par tout un processus de purification et de déconditionnement, et être capable de se regarder dans le miroir et de s’avouer à soi-même à quel point on est fuck up et ce n’est pas forcément facile. Etre capable de reconnaître que depuis tant d’années on se pensait être un badass de la vie mais qu’au final, la seule chose que l’on réussissait à faire était de créer de la souffrance pour soi-même et pour les autres, est une pilule difficile à avaler, pourtant avec recul, on voit clairement le jeu de notre mental.

J’ai lutté contres des illusions toute ma vie, chacun de mes petits problèmes personnels me tourmentaient. En sortant de l’armée, j’ai voué ma vie à mon évolution, sans percevoir le problème qui fut mon point de départ. Alors que j’essayais de faire en sorte que tout dans le monde se conforme à mes désirs, je succombais toujours à mon propre mental. Je ne pensais toujours qu’à moi, moi, moi… Tant que j’obtenais ce que je voulais, peu importe les dommages collatéraux, tant que mon mental avait ce qu’il voulait pour se sentir bien…

 

Mais bref, retour à Chiang Mai dans le nord de la Thaïlande, tandis qu’un matin je m’apprêtais à commander mon breakfast, un mélange de fruits avec du lait de coco et quelques graines, le tout servi dans un magnifique bol en céramique à la thaïlandaise, Spirit commanda une assiette de pancakes avec un coulis de chocolat sur de belles bananes tranchées…

Cela faisait des semaines que j’étais à la diète de sucres et autres aliments, des mois que Spirit me répétait l’importance d’une alimentation saine pour devenir un guerrier spirituel mais surtout ma peine de cœur de ma rupture dans la semaine qui venait de suivre, je rêvais d’un peu de douceur ! Donc inutile de vous expliquer la tête que je fis.

Essayant de garder ma langue dans la poche et de ne parler que en cas de stricte nécessité mon visage en disait long. Lorsque que nos plats arrivèrent, au vu de ma tête Spirit éclata de rire et me dit:

– « T’ai-je jamais dit qu’il n’existe pas de « mauvaises habitudes ? »

« Mais c’est une blague » dit cette voix dans ma tête, je n’en croyais pas mes oreilles, et encore moins mes yeux !

– « Cela fait des mois que j’essaie de modifier mes mauvaises habitudes selon tes conseils et là tu me dis qu’il n’y en a pas ? »

– « Ben, chaque enseignement a un « purpose », cela a forgé ta volonté, ta détermination, ta créativité et capacité d’adaptation, et bien d’autres. Toute habitude en elle-même, et j’entends par là tout rituel automatique et inconscient, est négative. Mais une activité spécifique, tel que fumer, manger des sucreries, boire, prendre des drogues, n’est ni bonne ni mauvaise. Chaque action a son prix en soi, et ses plaisirs. En étant conscient des deux aspects, tu deviens responsable, et réaliste de tes actions. Et c’est ainsi que tu disposes du libre choix de tout guerrier, celui de faire ou ne pas faire, en toute conscience. »

Etre conscient, telle était la clé de la voie du guerrier spirituel.

Conscientiser nos actions. C’est sur ces quelques mots que je vous laisserai méditer et voir si ce chemin vous appelle pour nous livrer à un autre sujet qui est l’amour de soi !

L’amour de soi est notre capacité à prendre soin de nous en premier et ce peu importe la situation ou raison, no matter what !

Et de nouveau, je dois ce texte à une femme de grande classe, une vraie déesse qui a su m’enseigner avec légèreté, amour, bienveillance et avec souffrance l’importance de ces 3 points-clé que je vais vous partager.

Chaque relation est la pour nous faire grandir, nous faire avancer, je crois en l’amour, celui avec un grand A, dans ma jeunesse j’ai eu beaucoup de relations, lorsque au jour au j’ai commencé à cesser et m’intéresser à de profondes connexions d’âme à âme, aujourd’hui je ne rencontre que des soul mates, ce qui du coup se fait bien rare et je sais pertinemment que si ce n’est pas le cas je n’ai même pas envie de m’investir dans une relation car elle ne mènera nulle part.

 

1.Etre conscient de ses besoins

Etre conscient de ses besoins est pour moi le plus important des points-clé dans une relation de couple, amicale ou professionnelle mais surtout dans une relation avec soi-même. C’est la base de l’amour de soi. De quoi j’ai besoin maintenant.

Etre capable de sincèrement reconnaître de quoi j’ai besoin fut un réel challenge.

Je pourrais vous donner des exemples à la pelle, mais restons seulement avec ces deux-là.

Koh Phangan, Thaïlande, j’étais tranquillement en train de me relaxer à la plage lorsqu’une très bonne amie m’appela pour me dire qu’elle voulait me présenter à une personne qui faisait du human design et qui était nouvelle sur l’île… Autant vous dire qu’elle a vraiment su éveiller ma curiosité car pour me faire bouger du hamac en bord de plage avec ma coconut il faut avoir du niveau !

Lunettes de soleil sur le nez, j’enfourchais ma mobylette pour le café. C’est là que je l’ai vue, d’une beauté incroyable, un halo de lumière dorée émanait autour d’elle, un sourire d’une blancheur éclatante, sa peau était dorée, légèrement bronzée mettant en valeur ses yeux d’un bleu dans lesquels je pouvais facilement me noyer. De longs cheveux blonds et pour finir un joli corps de rêve… bref j’étais déjà sous le charme !

« Hi ! How’s it going !? » Me dit-elle – Oh mon dieu, oui je suis sous le charme… Après plusieurs heures d’échange sur le Human Design, son histoire, la mienne, bref quel gros kiff… je savais déjà qu’elle allait avoir un impact dans ma vie !

L’une des premières choses que je lui dis fut « prends conscience de tes besoins » Si tu souhaites changer ta vie, si tu souhaites créer un changement tu dois prendre conscience de ce dont tu as besoin maintenant.

Et bien devinez quoi ! Elle a très bien su me le montrer.

Combien d’entre vous sont restés avec une personne en vous alignant sur les désirs et besoins de votre partenaire. Vous avez tellement envie d’être avec cette personne que vous négligez vos propres besoins.

Qu’est ce qu’il se passe ? Et bien d’un point de vue psychologique, vous venez vivre dans l’ombre des valeurs de quelqu’un d’autre, vous venez donc créer ce que mon ami le Dr John Demartini appelle le ABCDEFGH du fantasme complet de la relation de couple ou amicale.

 

Ce qui nous amène sur divers sentiments et emotions à l’egard de notre partenaire (amicale, pro, ou couple) tel que: colère, sentiment de trahison, frustration, depression, blamer…

Vivre dans les valeurs de quelqu’un d’autre que ce soit familial, professionnel, relationnel, amical vous emmènera toujours au même point. Une intense déception, perte de confiance en soi, crash de vos systèmes de valeurs, crash de l’estime de soi, violence, colère, attentes irréalisables, projections sur votre partenaire, et j’en passe.

Pour la seule et simple bonne raison que vous allez vous attendre à ce que cette personne se sacrifie pour vous, tout comme vous, vous vous sacrifiez dans cette instant pour elle.

Donc savoir reconnaitre nos besoins est fondamentalement important pour toute relation saine, et surtout développer un profond amour de soi. De quoi j’ai besoin maintenant.

 

« Avant de dire oui a quelqu’un soyez sûr que vous n’êtes pas en train de dire non à vous-même… »

 

Donc on résume cette première Habitude du kiff de l’amour de soi :

Reconnaître nos besoins, être capable de parler notre vérité, exprimer réellement ce que l’on souhaite demande du courage, car vous aurez à faire face a plein de peurs, telles que celle d’être rejeté, ou critiqué, ou que les gens n’acceptent pas et vous abandonne, oui c’est normal, mais cela construira un profond et puissant sentiment d’amour de soi.

  • Votre exercice est donc très simple, sur une feuille de papier je vous invite à lister vos besoins aujourd’hui.
  • La communication crée des liens et facilite l’échange, parler est une nécessité, communiquer est un art. Et Spirit ma toujours dit, ne parle que si c’est nécessaire, autrement tais-toi et garde ton énergie.
  • Trouver le courage de vous exprimer clairement.

Je suis reconnaissant car je vois que je n’ai pas besoin d’une relation de couple, je suis focus sur mon propre developpement et c’est ce quel ma renvoyé – mais j’ai un besoin d’intimité et d’attention. S’accepter pleinement et ne pas ce mentir à soi meme est la clè de l’amour de soi. Donc à vos stylos et en avant pour les besoins!

Ceci nous emmène donc sur le deuxième point-clé ou habitudes à adopter;

 

2.Self-discipline

Self discipline est la définition de l’amour de soi, c’est d’avoir assez de discipline pour ne plus se mettre dans des situations où on sait pertinemment que cela sera pire.

Self discipline c’est de se dire  « Mec je sais que tu as grave envie de cette pizza, mais je t’aime beaucoup trop pour te laisser la manger, car après tu vas te sentir trop coupable et tu vas te juger pour cela. » Self love et self discipline vont de pair, c’est vraiment de se dire putain je m’aime trop pour m’auto-saboter encore et encore.

C’est de se dire, « Bon ma chérie, je sais que tu es super attirée par ce mec, mais tu vois bien qu’il ne te respecte pas, qu’il ne te fait pas passer en priorité, et parce que tu t’aimes réellement tu ne vas plus continuer de le voir, pour ton propre bonheur et ta propre santé émotionnelle. »

Self discipline c’est vraiment être capable de savoir dire non quand cela ne rentre plus dans nos besoins, dans nos valeurs. C’est de ne plus se compromettre pour les autres. Et de savoir se mettre en priorité.

Et lorsque vous faites cela pour vous, l’univers vous récompense. On quitta l’île de Koh Phangan, direction la Malaisie, je donnais un training sur l’entreprenariat et comment vivre de sa passion, trouver sa mission de vie, comment générer de l’argent avec son rêve. Le training était complet. Elle se reposa au bord de la piscine de notre appartement, une vue panoramique sur la ville de Kuala Lumpur, je bossais sur l’ordi les pieds dans l’eau.

Elle prit un vol pour Chiang Mai, Thaïlande 2 jours plus tard, je la rejoignais quelque jours après.

Entre temps elle avait trouvé un logement pour elle, sa propre maison, signé un client à $1000 et acheté un nouvel ordinateur…

Abraham Hicks a dit : « Le secret de l’univers est de t’occuper de tes affaires. Ne soit pas autant impliqué dans les affaires des autres ce qui compromet ton propre alignement avec la source… »

En l’espace de quelques jours nous avions repris notre propre rythme et flow et manifestions tout ce dont nous avions besoin…

Mais au fond de moi, je voulais plus… Je voulais continuer notre relation de couple, elle n’était pas prête pour cela, ses valeurs et besoins du moment étaient centrés sur trouver un logement pour elle, lancer son activité, avoir plus de stabilité, etc… Elle avait peur d’échouer si on restait en couple.

L’une des choses aussi que j’ai appliquée en self discipline est de ne plus me mettre dans des relations où je suis le sauveur, et dieu seul sait que souvent j’ai envie d’aider la personne en question mais putain quelle galère par la suite car on se retrouve toujours à donner plus que ce que l’on reçoit et nos besoins à nous ne sont pas comblés.

Donc tant bien que mal, j’ai dû prendre du recul, cela nous a brisé le cœur à tous les deux, et pour l’instant nous avons besoin d’être focus chacun dans notre coin, et trouver le courage de faire confiance dans la vie est une grande force de self discipline.

Spirit me fit donc remarquer « l’univers te testera pour savoir si tu as assez de discipline envers toi-même pour ne pas sortir de ton chemin, les tentations seront nombreuses, et lorsque que l’opportunité sera saine pour ton purpose, la reconnaître tu seras capable, mais en attendant, continuer de travailler sur toi tu dois »

Ainsi le sage avait parlé… et il avait raison, soyez capable de reconnaitre vos distractions pour mieux vous discipliner.

J’aimerais souligner, j’aime beaucoup la métaphore de Will Smith avec self discipline et self love, et il insiste, ne voyez pas self discipline comme quelque chose de mauvais, ou de disciplinaire, de punition, loin de là, c’est vraiment de se dire, parce que je m’aime, je ne veux plus cela dans ma vie… Je ne veux plus être traité comme cela dans une relation de couple, je ne veux plus être le larbin au travail, je ne souhaite plus ceci ou cela… Je mérite ce qu’il y a de mieux pour moi. Parce que je m’aime je reconnais que je mérite ce qu’il y a de mieux !

Le goûter sucré est une distraction, la tarte au chocolat lorsque émotionnellement vous êtes au plus bas… étouffer nos émotions avec la nourriture… Fuir dans l’alcool, ou les réseaux sociaux pour avoir sa dose de dopamine au lever le matin…

Bref plein de choses à observer, et souvenez-vous, je n’ai jamais dit que cela serait facile. Comme Spirit me l’a dit, être conscient de nos actions est la clé. Quelle est l’émotion qui se trouve derrière notre action. De quoi j’ai besoin maintenant…

Ce qui nous emmène sur la 3ème clé.

 

3.Maitriser notre mental et nos émotions.

« Travailler davantage sur vous-même que ce que vous faites à votre boulot, travailler davantage sur vous-même que sur votre business… Durant des années je m’attendais à ce que le monde change, l’économie change, le gouvernement change… Et voici ce que j’ai réalisé, cela ne changera jamais ! Alors si ça ne changera jamais comment ma vie pouvait-elle changer ! »  – Jim Rohn

La voie du guerrier spirituel est facile à prendre, mais il est aussi facile de ne pas la prendre me disait Spirit… « Tout le monde peut devenir un guerrier, mais tout le monde ne deviendra pas un guerrier… »

Si vous voulez que cela change, c’est à vous de changer.

Cela va demander beaucoup de travail et de réflexion sur votre mental et d’observer vos émotions.

L’amour de soi est un profond respect envers soi-même, de notre environnement et surtout de ne plus se laisser emporter dans des spirales émotionnelles de haut et bas dues à un manque d’attention et de présence dans l’instant présent. Vous êtes responsable de l’énergie que vous apportez dans une pièce, dans un lieu, vous êtes part de ce monde, de cet univers, de la conscience collective. Voyez à quel point votre rôle est important ?

Le mental crée des perturbations, des parasites à l’intérieur de nous. Mais c’est avec notre conscience que nous pouvons conscientiser les émotions et pensées. Donc à un moment donné, il faut arrêter de regarder à l’extérieur et commencer a regarder à l’intérieur de nous.

 

« Tu ne peux pas gagner la guerre contre le monde si tu ne peux pas gagner la guerre contre ton propre mental » Will Smith

 

L’exercice que je peux vous proposer pour travailler votre mental, est bien évidement la méditation, première heure de la journée et dernière heure avant de dormir.

Ce sont des moments cruciaux pour travailler l’énergie de votre corps, la fréquence, la vibration de votre esprit. Je recommande pas de téléphone portable ou social media durant ces périodes.

Autre exemple, j’ai toujours les même habits non pas car je suis pauvre ou n’ai pas de goût, mais je décide de rester focus sur des choses bien plus importantes que de savoir comment m’habiller le matin…

Prenez exemple sur les grands de ce monde, tel que Bill Gates ou Mark Zuckerberg, ils ont toujours le même polo et jean H&M…

Le monde entier est rempli de distractions pour vous sortir de ce qui est réellement important pour vous.

S’autoriser à vivre nos rêves, à vivre avec amour, est la plus belle estime de soi et confiance en soi, qui indéniablement vous conduira vers un profond amour de soi, un respect de soi.

Prenez garde au TV show, à la Facebook dépression, scroller le feed d’actualité Instagram et voir à quel point la vie des gens est meilleure que la vôtre, observer cette vie au travers de filtres…

J’ai été tellement inspiré par Simon Sineck il y a des mois en arrière, par son discours du WHY. Pourquoi nous faisons ce que nous faisons.

Et Spirit m’a répété bien de nombreuses fois, la seule et unique raison pour laquelle nous faisons ce que nous faisons devrait être Love.
L’amour de nourrir notre mission de vie, notre purpose, l’amour de partager notre gift avec le monde, d’apporter une contribution… C’est la nature profonde de l’être humain…

Je pourrais écrire encore des heures et des heures mais cela ne serait plus un article mais un roman, donc restons-en là pour le moment.

Récapitulons ensemble, la voie du guerrier spirituel sur l’amour de soi comporte 3 points-clé:

  • Etre capable de reconnaître nos besoins et de les honorer
    Pour cela je vous invite a faire une liste, de noter sur du papier vos réels besoins.
  • Self-Discipline
    Fixez-vous de petits objectifs, ils construiront votre confiance en vous.
  • Travailler sur notre mental, nos émotions, nos habitudes.

Observez chaque fois que vous créez de la souffrance pour vous- même, respirez et revenez dans le présent. Ensuite fixez-vous des routines, pour discipliner votre mental, vos émotions. Et souvenez-vous, la première heure, et la dernière heure de ma journée sont celles où je veux avoir le contrôle. No phone, no TV or other shit !

Je souhaite être inspiré dans ma vie, je souhaite avoir de l’amour autour de moi, de l’espoir, mais par dessus tout, je souhaite être cette inspiration pour moi-même et aussi pour les autres. « Profondément à l’intérieur de nous vit un guerrier  – répétait Spirit – et il ne demande qu’à sortir. »

Trouvez le courage de développer ces qualités et avec amour inspirer votre vie et celle de votre entourage.

Je termine avec ce dernier conseil qui fut donné par Bouddha à ses disciples.

« Faites de votre mieux, mais assurez-vous que votre mieux est tout ce que vous avez donné. »

Que la force soit avec vous,

Ben.

Ps, merci à Orlane pour son aide avec l’ortographe!

 

BENJAMIN TORRE

Visites mon blog sur : http://www.ben-lifechanger.com

Ma page youtube ICI

Ma page Facebook ICI

Me contacter <==> Mes Chroniques

Retrouves les chroniques de Ben sur la Presse Galactique !

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant