Précédent
Suivant

 

par Sam Samuel Art

Les prévisionnistes de la NOAA disent qu’il y a 60% de chances de tempêtes géomagnétiques de classe G1 en cette fin de journée du 17 mai.

Un courant de vent solaire devrait faire vibrer le champ magnétique de la Terre jusqu’à demain voire jusqu’au 19 mai. La matière gazeuse coule d’un trou du sud dans l’atmosphère du soleil.

Pour l’instant, les vents solaires souffle à 450 Km/sec, rien de bien affolant mais pour les plus sensibles et chose étrange, les effets au niveau de nos différents ressentis ont pu avoir été remarqués voici 3 jours environ.

D’ailleurs, les fréquence partielles de la Terre (voir image) ont fait monter ses harmoniques avant hier à 70 Hz jusqu’à 110 Hz le 16 mai vers 13H00, heure française.

Sans nul doute, cela a eu une incidence sur nos corps énergétiques, lesquelles ont du mal à s’ajuster. Pourtant, cela ne semblait pas directement lié a des vents solaires parce que non encore parvenus frapper la magnétosphère.

C’est assez souvent que nous pouvons ressentir certains effets plusieurs jours avant l’arrivée de vents solaires, comme un effet d’intrication à un niveau de notre biologie qui est avant tout électromagnétique et agit telle une antenne émettrice/réceptrice.

Ainsi, ces ressentis particuliers nous révèleraient alors que nous sommes connectés au Soleil bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer.

Ces changements de fréquences créent des états de conscience différents qu’il n’est pas toujours évident à vivre. Lorsque notre état de conscience change ou augmente, nous avons une plus grande accuité qui peut se traduire par une anxiété, une fatigue du fait de la perte de repères.

Des peurs irrationnelles peuvent surgir, un manque de confiance en soi que des part sombres de nous-mêmes font remonter et dont nous avons du mal à reconnaitre comme faisant partie de nous.

Pourtant, cette résistance à s’accepter tel que nous nous voyons à ce moment là est l’une des clés qui nous est offerte à lâcher ce frein illusoire pour accueillir de nouvelles informations vers un nouvel état d’être.

Les trous coronaux du soleil sont des ouvertures afin qu’il s’opère un échange d’informations en provenance du noyau (trou noir) de notre étoile, vers sa surface.

Les trous coronaux sont comme des fenêtres libérant de l’énergie informationnelle à travers les éjections plasmatiques. Une partie est propulsée dans l’espace tandis qu’une autre (grande partie) s’effondre sur lui-même pour être ré-informé.

C’est ainsi que l’univers prend conscience de lui-même.

Les éjections de masse coronale ainsi que les rayonnement cosmiques sont donc un champ informationnel énergétique extrêmement dense qui remplit l’espace et nous parvient en impactant tout le vivant, nous poussant vers toujours plus d’évolution.

L’univers est interconnecté !

Pour celle et ceux intéressés par cette affirmation et le phénomène de trou noir en chaque choses, je vous invite à visionner l’extrait de la conférence de Nassim Haramein

 » Toute la matière que l’on voit dans l’Univers ne fait que 4%. Et nous sommes fait de 99,999999% d’espace !
Mais l’espace n’est pas vide, il est plein. Cette énergie du vide est très dense. Avec un peu de cette énergie on peut avoir assez d’énergie pour la planète durant des milliers d’années.
Et nous sommes faits de cette énergie et toute la matière en émerge.
On a tendance à penser la spiritualité séparée de la matière, mais en fait la spiritualité est dans la matière.
La matière, c’est la spiritualité manifestée. »
– Nassim Haramein –

Traduction trouvée sur Sam Samuel Art

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant