Précédent
Suivant

par Sam

Les vents solaires atteignent plus de 650 Km/Sec

Les symptômes habituels se sont fait sentir dans le courant de la soirée d’hier dont les plus manifestes et pour les plus sensitifs, sont les scintillements cristallins auditifs, un regain énergétique relatif aux humeurs, une sensibilité plus marquée qui peut parfois nous jouer des tours.

Comme c’est souvent le cas désormais, Gaïa semble très sensible à l’activité géomagnétique solaire.

Les harmoniques de sa fréquence sont grimpées à exactement 44.44 Hz à minuit cette nuit, soit 7 heures après que les vents solaires se soient échappés de la couronne solaire, notre Étoile étant située à 152 millions de kilomètres de la Terre.

Ce qui voudrait dire que la vitesse de l’onde provenant de ce trou coronal est d’environ 2.520.000 Km/H

Y-aurait-il une possibilité d’intrication anticipative comme suggéré dans l’avant dernier billet. Ou un transfert énergétique par photo-luminescence à travers l’Espace ?

Quoi qu’il en soit, les ressentis sont bien présents et Gaïa semble nous le confirmer une nouvelle fois.

Pas facile de rester centré dans ces moments là mais pourtant, c’est bien ce qu’il y a lieu de faire car c’est toujours une invitation à observer et vivre ce qui se passe lors de ces ressentis, conscient dans l’action qu’une plus grande présence nous est proposée ici et maintenant.

On peut le prendre comme un jeu, une forme d’apprentissage et de pas-sage.

Qu’importe si les résultats ne sont pas au rendez-vous dans le mesure où l’on est conscient de nos dérapages, nous faisons toujours le mieux possible avec les moyens dont nous disposons.

La bienveillance et l’indulgence sont de mises car elles favorisent à la longue, de nouvelles connexions neuronales et psychiques, permettant le réajustement de notre structure énergétique.

Nous sommes exactement là où nous devons être quelque soit ce qui est vécu car l’enseignement, c’est la manière éprouvée dans ce qui nous traverse, même si ces derniers temps, ça secoue fort parfois.

Y faire résistance, c’est renforcer les sensations désagréables alors que la simple intention de lâcher la volonté de devoir lâcher, l’acceptation de cette possibilité ouvre un autre espace.

Le billet se termine sur ces réflexions et par cette citation de Eckhart Tolle :

« Superficiellement, l’acceptation peut ressembler à de la passivité. En réalité, elle est active et créative du fait qu’elle amène quelque chose d’entièrement nouveau en ce monde.

Cette fréquence vibratoire subtile de paix est la conscience.

Acceptez, puis agissez.
Peu importe ce que le moment présent contient, acceptez-le comme si vous l’aviez choisi. Allez toujours dans son sens, pas contre lui.

Dites toujours « oui » au moment présent.
Qu’y aurait-il de plus futile, de plus insensé, que de créer une résistance interne à ce qui est déjà ?

Qu’est ce qui pourrait être plus fou que de s’opposer à la vie elle-même, qui est maintenant et toujours maintenant ? Abandonnez-vous à ce qui est.

Dites « oui » à la vie, et vous la verrez soudainement commencer à fonctionner pour vous plutôt que contre vous. »

Il se pourrait bien qu’une nouvelle énergie nous habite comme un grand besoin de nous reposer, nous abandonnant à soi-même et à nous faire confiance.

Pensons à boire beaucoup d’eau parce que l’eau est un résonateur et un véhicule informationnel faisant le lien entre toutes les cellules du corps.

Bien et bon toujours @Toutes(s) dans toutes les expressions d’Être

Sam’s

Source: https://www.facebook.com/profile.php?id=100013160926281

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT