Précédent
Suivant

 

par Yvan Poirier

Dans le processus du Face-à-face, nous vivrons une autre étape aussi importante que les autres, en étant conscients de nos rêves. Les rêves ne sont pas tous sujets à des trames astrales. Ils sont souvent révélateurs face à ce que nous sommes dans ce bas-monde, et aussi ce que nous avons comme mémoire volatile face à nos vies antérieures et nos vies parallèles. Nous découvrons et découvrirons des mémoires de nous que jamais nous aurions imaginé, qui font partie des mondes parallèles et alternatifs du monde des morts ou du monde des désincarnés.

Nous constatons et constaterons que tout est vivant en réalité, que rien ne meurt, sauf notre véhicule physique de carbone qui est fabriqué de plasma, et qui doit retourner en poussière lorsque les organes ne fonctionnent plus. Nous constatons et nous constaterons que les rêves sont un sous-produit de ce que nous vivons dans une journée autant le jour que la nuit. Nous réalisons et nous réaliserons à quel point notre subconscient est comme une caméra-vidéo qui enregistre tout ce que nous observons, et que nous ne percevons pas consciemment ou que nous ne réalisons pas au cours d’une journée.

Donc, l’œuvre du rêve dans notre vie est la plupart du temps causée par l’intermédiaire du subconscient, qui sert de mémorisateur de ce que nous faisons, vis-à-vis des personnes que nous rencontrons et nous ne nous en apercevons pas lors du moment où nous les avons croisé pendant la journée. Nous sommes et nous serons aussi sous l’effet de notre transgénérationnalité qui s’exprime à travers notre conscience durant le sommeil. C’est-à-dire qu’il pourrait arriver que nous rêvions ce que notre transgénérationnalité avait eu comme expériences et que ces expériences ne nous concernent aucunement.

De plus, les rêves sont souvent de différentes natures : ils peuvent être secrétés, créés par le mental. Nous pouvons dire aussi qu’ils peuvent être de nature intuitive. Comme je vous soulignais un peu plus tôt, ils peuvent être liés aux activités qui ont été vécues durant nos journées. Somme toute, ils sont également liés à un état de la conscience particulière où nous sommes dans un état de rêve, qui n’est pas plus réel de ce que nous vivons sur ce monde fabriqué d’illusions.

Les rêves sont des activités électriques qui se produisent dans notre cerveau, mais dont les origines possèdent de nombreuses possibilités. Nous pouvons alors dire qu’il existe des rêves prémonitoires, des rêves intuitifs, des rêves liés à nos préoccupations que nous vivons dans notre quotidien. Nous avons également des rêves symboliques, nous rêvons autant en couleur qu’en en noir et blanc ou des rêves qui n’ont aucun sens logique, mais surtout qui nous ne concernent guère.

Néanmoins, les rêves peuvent se situer à différents niveaux, depuis les mondes de la matrice astrale totalement illusoires, jusqu’aux domaines de l’Êtreté. Ce que nous vivons ici-bas est vécu, la plupart du temps, durant nos périodes nocturnes. Ce qui est profondément différent du niveau vibratoire que nous atteignons avec notre Corps d’Êtreté. Ainsi, nous ne pouvons attribuer de certitude de Vérité à une vision, quelle qu’elle soit. Nous devons réaliser que nous ne pouvons attribuer une quelconque certitude de Vérité Absolue à ce que nous vivons pendant nos rêves. Il est possible que notre niveau vibratoire puisse nous amener dans d’autres Dimensions.

Pour cela, nous devons être investis de la présence du Corps d’Êtreté. De cette façon, il y a de fortes possibilités pour que nous pénétrions par le biais du Corps d’Êtreté dans des mondes inter-dimensionnels. Les voyages avec le Corps d’Êtreté peuvent se produire à différents moments. Pour vivre ces rêves en conscience, il est essentiel que nous soyons en communion avec une des Couronnes Radiantes, soit de la tête, du Cœur Vibral ou de la Kundalini ou Sacrum. Sans cela, nos rêves sont de natures astrales. Il faut dire que notre capacité à imaginer et à rêver, et même à projeter, est infinie. Nous ne pouvons nier que nous sommes les créateurs de nos propres réalités. Donc, comme il existe différents plans et différents mondes d’existence, on ne peut pas toujours distinguer ce qui réel ou pas.

Alors le rêve est un espace, mais le plus souvent et en grande majorité, c’est une relation intrinsèque avec la matrice astrale où nous pouvons avoir un certain nombre de perceptions. Je le souligne de nouveau, nous devons avoir dépassé les cadres de la matrice astrale pour pouvoir accéder aux espaces multidimensionnels de Vibrations. Il faut être conscient et se rappeler que les rêves ne sont pas ni négatifs, ni positifs en soi.

Les rêves peuvent contenir des significations pouvant nous orienter dans notre vie, au sein de la personnalité. Il est possible aussi que ce soit les soubresauts de l’ego qui peut venir s’interposer dans le rêve, nous ramenant son sens aigu d’égocentrisme ou d’égoïsme qui font partie de notre personnalité. Toutefois, il faut nuancer que ce n’est véritablement pas l’ego qui s’exprime durant un rêve, mais, bien certaines franges d’interférences ou des lignes de prédations ainsi que des couches isolantes maintenus en soi, qui avaient déjà été projetées par l’ego qui se manifeste ainsi que les deux chakras de base, dont la Kundalini et le centre sexuel ou Sacré. Nous pouvons vivre aussi des rêves où la juxtaposition du mental « menteur », peut nous faire voir des lacunes qui nous hantent, comme des peurs que nous avons ou des craintes quelconques, qui  envahissent notre conscience depuis notre tendre enfance. Tout est possible.

Ainsi, nous devons réaliser que ce Face-à-face à l’égard de nos rêves représente une vue intéressante pour jauger où est notre niveau de conscience, mais aussi où nous en sommes en ce qui concerne notre taux vibratoire. Nous n’avons rien à négliger, nous n’avons qu’à observer. Cela ne veut pas dire de toujours vouloir interpréter nos rêves, mais, bien de les regarder comme étant des états du subconscient, du mental discursif et de l’âme qui nous transmettent, à leur façon, des messages concernant notre vie.

Nous savons qu’il existe quantité de livres d’interprétations des rêves qui possèdent leur part de vérité. Cependant, nous devons apprendre à lire et à interpréter nos rêves à partir de notre propre conscience, mais, surtout, à partir de la vibration de la Couronne du Cœur dont la Lumière nous éclairera avec plus de justesse.

Enfin, le phénomène du rêve doit nous amener à réfléchir qu’en cette période de Grâce, on nous donne tous les outils dont nous avons besoin pour transcender nos contreparties de la conscience, pour rejoindre la Lumière de notre Corps d’Êtreté.

Or, durant nos rêves, il se peut fort bien que l’exercice conscient ou inconscient nous fasse voir ce qui ne va pas en nous. Il y a aussi de fortes possibilités qu’ils nous fassent voir et observer ce qui reste comme ombre en nous, et ce, afin que nous les transcendions. Souvent, nous pensons que ce n’est pas notre propre volonté que nous pouvons établir une transcendance. Je vous dis immédiatement que c’est faux, c’est plutôt la relation intime que nous avons avec notre Corps d’Êtreté, qui nous aide et nous aiguille vers la transcendance de nos mémoires existentielles, que nous vivons et que nous avons vécues depuis notre toute première incarnation.

Avec tout mon Amour!

Source: LaPresseGalactique.org

 

INTERPRÉTATION MULTIDIMENSIONNELLE DE VOS RÊVES

Maintenant GRATUIT pour tous – DÉCRIVEZ BRIÈVEMENT VOTRE RÊVE ICI

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant