par Dominique Lacroix

J’ai retardé le plus longtemps possible le moment de choisir les études que j’allais faire à l’université car je ne savais pas vraiment ce que je voulais. J’avais des talents et une facilité d’apprentissage dans plusieurs domaines, mais aucun d’entre eux ne m’attirait plus que l’autre, rien ne me passionnait vraiment. Une chose était certaine, je ne voulais pas choisir juste pour avoir une sécurité financière ou une position sociale. Je voulais faire quelque chose que j’aimais. J’ai finalement porté mon choix sur l’anthropologie en espérant que cela pourrait m’aider à trouver des réponses aux questions fondamentales que je me posais alors sur l’origine de la vie. Bien plus tard, j’ai compris que lorsque l’on prend une décision et que nous n’avons pas les résultats que nous espérons, cette expérience peut nous aider à avoir plus de clarté afin de prendre une nouvelle direction, si nous voulons bien nous en servir d’une manière positive. J’ai résisté longtemps, je ne voulais pas voir que le chemin que j’avais suivi ne correspondait pas à ce que j’aimais. Je ne voyais que le temps perdu, le jugement des autres si j’abandonnais ma carrière ou le sentiment d’échec de ne pas avoir fait un choix qui me rende heureuse. Bien entendu, lorsqu’on est dans la résistance et le déni, il n’est pas possible d’avoir de la clarté.

Pendant une grande partie de ma vie, j’ai eu beaucoup de difficulté à prendre une décision facilement. Je basais mes choix sur la raison, essayant de peser le pour et le contre et essayant de prévoir le résultat futur. Je ne comprenais pas que le résultat futur ne peut provenir que de la confiance que nous avons en notre choix et ne réside pas dans le choix lui-même. Je me suis longtemps demandée quel était mon problème, pourquoi est-ce que je n’arrivais pas avoir une attraction claire envers un choix ou un autre. Je ne savais pas à ce moment-là que comme je m’étais coupée de mon être intérieur, de mes ressentis, de mon intuition et de toutes ces informations qui forment notre guidance, je n’avais plus de compas interne pour me diriger. J’avais remis mon autorité à l’extérieur de moi et je cherchais les indications qui m’aideraient à faire les bons choix en utilisant les systèmes de référence qu’on m’avait enseignés. Je croyais qu’en me basant sur la raison, je pourrais trouver ce qui me plairait vraiment. Au fond de moi, j’aurai voulu qu’on me guide, qu’on me révèle le bon choix, qu’on prenne la responsabilité à ma place, parce que moi je ne savais plus comment choisir.

Je crois que beaucoup de gens peuvent se reconnaitre dans mon histoire. Nous faisons souvent des choix pour suivre le chemin que nos parents ou la société ont tracé à l’avance pour nous. Mais pour nous conformer à tout cela, nous devons accepter de faire taire et même de nier la petite voix intérieure qui nous guide. Et lorsque nous fermons cette porte, un grand sentiment de vide intérieur, de solitude et de séparation prend place en nous.

Puis il vient un temps où nous ressentons fortement que la vie ne consiste pas juste à travailler, avoir une famille et répéter l’histoire passée. Nous voulons laisser une trace de notre passage sur terre en accomplissant quelque chose de remarquable, quelque chose qui nous représente. Avoir ce désir signifie que nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous sommes ou de ce que nous avons accompli et nous croyons devoir faire quelque chose de plus.

La plupart du temps, nous cherchons à répondre à cette question avec notre compréhension humaine, c’est-à-dire avec les cadres de référence que nous avons adoptés, autrement dit ce que la société nous a inculqué. Nous nous faisons une idée préconçue du but de notre vie et de ce que nous croyons être notre mission. Il y a beaucoup de croyances à ce sujet qui nous limitent et nous maintiennent dans un état de peur de ne pas accomplir ce que l’on croit être notre mission.

Par exemple, nous croyons qu’une mission de vie, ça doit être important, que cela doit conduire à une certaine reconnaissance, que cela doit avoir une influence ou un impact sur les autres, ou encore que nous devrions voir des changements ou des résultats immédiats, etc. Il y a aussi la croyance très répandue que nous sommes ici pour sauver les autres et la planète, que nous devons révolutionner le monde. C’est-à-dire que nous devons FAIRE quelque chose pour contribuer à l’évolution ou au sauvetage de l’humanité.

Le but de notre recherche est d’apaiser notre sentiment d’inutilité, de remplir notre vide intérieur ou encore de combattre notre peur de passer à côté de l’essentiel. Nous croyons que ce que nous devons faire de notre vie nous est inconnu, qu’un but a été choisi avant notre incarnation ou encore qu’une mission nous a été assignée qui doit nous être révélée. Connaître ce but semble quelque chose d’inaccessible, difficile à atteindre et à trouver.

Cependant, connaître le but de notre vie est plus simple qu’il n’y parait. La notion de but signifie qu’il y a une finalité alors que la vie est plutôt comme un grand voyage qui ne se finit que lorsque l’on est prêt à faire une transition dans le monde non physique. Il s’agit donc de commencer par en connaître le plan ! C’est comme quand vous partez en voyage, vous devez d’abord savoir ce que vous aimez avant de choisir ou vous voulez aller. Et il n’y a pas que la destination qui compte, car il n’y a pas un but unique dans un voyage. Tout le voyage est une expérience en soi. Chaque arrêt, chaque visite, chaque rencontre contribue à faire de ce voyage quelque chose d’unique car il vous permet de vous découvrir, d’élargir vos horizons et c’est l’appréciation de chacune de ces expériences qui amène un grand sentiment de satisfaction, d’appréciation, d’excitation et d’expansion. Votre vie est ce grand voyage.

Vous passez à côté de l’important, en cherchant des pistes tout autour de vous, en vous comparant avec les autres, en vous comparant aux idées qui ont de la popularité, sans d’abord observer ce qui est présent en vous ou dans votre vie. Si vous voulez savoir quelle direction prendre, vous devez d’abord savoir qui vous êtes et ce que vous aimez ou quelles sont vos préférences. Si vous aimez l’art ou si vous aimez la cuisine, vous ne ferez pas le même genre de voyage, n’est-ce pas ? Si vous aimez les arts, vous préfèrerez un voyage culturel qui vous permettra d’apprécier différents endroits comme des musées ou des architectures extraordinaires et ainsi de suite, alors que si vous aimez la cuisine, vous voudrez découvrir des spécialités exotiques et peut-être même suivre des cours de cuisine locale pour enrichir votre répertoire. Il en va de même pour votre mission de vie.

Votre plan de vie vous est révélé à travers votre ressenti et vos émotions. La raison pour laquelle vous croyez ne pas avoir de clarté ou de réponse est tout simplement parce que vous ne vous écoutez pas. Vous ne suivez pas votre inspiration, vous n’avez pas confiance dans ce que vous aimez vraiment, ce que vous préférez peut vous apporter ce que vous désirez, peut vous conduire à ce que vous recherchez. Deux des principales causes de votre incapacité à écouter votre guidance intérieure sont que vous doutez de vous et de vos capacités à réussir si vous choisissez ce que vous aimez ou encore vous avez peur d’être jugé ou rejeté si vous choisissez ce qui vous fait vraiment vibrer. Or ce sont justement toutes ces peurs auxquelles vous accordez de l’importance qui vous maintiennent éloigné de votre véritable mission de vie. La peur est à l’opposé du pouvoir intérieur, la peur est l’opposé de l’amour, la peur est le signe qui vous dit que vous opérez encore dans le système d’opération qui appartient à la matrice de l’illusion.

YouTube video

 

Ce que toute mon expérience de vie m’a amenée à comprendre, c’est que la mission la plus importante de notre vie, et c’est valide pour chaque être humain incarné à l’heure actuelle, consiste plutôt à nous connaître, à nous aligner de nouveau à notre vraie nature afin de nous libérer de l’emprise de l’illusion, pour faire place à la liberté d’être et de choisir. C’est ce processus de libération de l’emprise de la matrice (illusion) qui nous conduit à être capables d’exprimer la nature unique de notre être, car il n’y a pas deux êtres semblables dans l’univers.

Et le plus grand cadeau que vous pouvez faire aux êtres que vous aimez ainsi qu’à l’humanité, c’est de leur offrir la vérité et l’unicité de votre être. C’est pourquoi vous sentir libre d’être et d’exprimer votre nature unique contribue à l’instauration d’une nouvelle vision de l’être humain, de la vie sur terre et de la réalité. Vous devez prendre conscience que vous ne pouvez pas exprimer votre vérité et votre nature uniques en restant connecté à l’ancienne matrice, c’est-à-dire en basant vos choix sur la raison, à partir de la croyance que vous êtes un être limité, qui n’a pas accès à l’intelligence universelle et infinie. Le principal but de votre vie à l’heure actuelle est donc de vous en libérer pour laisser émerger une nouvelle version améliorée de vous.

Pour effectuer cette mise à jour, vous devez commencer par accepter que vous soyez bien plus qu’un être matériel, qui accomplit des actions dans le monde matériel. Vous devez SAVOIR que vous êtes une extension dans la matière de la Conscience du Créateur. « Vous êtes fait à l’image de Dieu » signifie que vous êtes un être éternel, infini et illimité et que vous avez le pouvoir de créer. En conséquence, votre forme humaine actuelle n’est qu’une expression, qu’un aspect temporaire de votre être. Vous avez une conscience multidimensionnelle, qui existe dans de multiples autres expressions simultanément, infiniment et éternellement…

Si vous avez encore des doutes à ce sujet, ou si vous acceptez l’idée, mais que vous croyez encore que vous n’avez pas accès à cette énergie qui est la vôtre, voilà votre première mission de vie : connaître la vérité ou l’essence de votre être. Connaître signifie réaliser ou intégrer cette vérité afin que vous viviez votre vie à partir de cette nouvelle énergie. Ce n’est pas une petite mission !! C’est la mission la plus importante de toute votre vie et elle consiste à laisser émerger une version améliorée de vous opérant avec une nouvelle conscience de soi.

Parce que vous êtes unique, chaque être qui se libère de la matrice de l’illusion fait une GRANDE différence dans la conscience collective humaine !

La manifestation actuelle de votre être – votre corps et votre personnalité – n’est qu’un des aspects par lequel votre conscience multidimensionnelle s’exprime ; si vous comprenez que c’est une manifestation temporaire et transitoire de votre conscience, alors en conséquence, vous n’êtes pas ce que vous croyez être, c’est-à-dire que votre personnalité et votre histoire ne vous définissent pas. C’est cette profonde réalisation qui va vous rapprocher de la réalisation du but de votre incarnation actuelle.

J’ai compris que pour ne plus répéter les mêmes vieilles histoires, je devais cesser de m’identifier à mon histoire passée, comme cesser de vouloir plaire aux autres pour me sentir utile ou mériter l’amour. C’était nécessaire si je ne voulais plus continuer à créer en répétant les mêmes histoires. Cela ne signifie pas d’oublier son passé, ou que notre personnalité n’existe plus. Nous aurons toujours notre personnalité et un caractère, cela signifie simplement que le passé n’a plus d’importance et n’affecte plus la création de notre futur. Chaque choix que je fais n’est plus basé sur ma vieille histoire et la peur que ceci ou cela se répète, voyez-vous ? Ça veut dire qu’il est temps de laisser aller tous les ressentiments, les blâmes et tout ça pour les remplacer par la compréhension que nous sommes tous semblables, que nous sommes tous des êtres de lumière ayant une expérience humaine.

C’est pourquoi, je n’aime pas beaucoup parler de mon histoire passée, « je suis anthropologue, j’ai été cadre dans une grande société, j’ai deux enfants, j’ai eu telle ou telle maladie », car c’est me limiter à une expression temporaire et limitée qui ne me représente pas vraiment. Ce sont là des rôles que j’ai joués qui m’ont procuré l’occasion de faire des expériences. Et dans ces rôles, comme la plupart d’entre vous, j’avais accepté de remettre mon pouvoir de choisir et de décider à d’autres. Cela signifie simplement que nous croyons que la vision que d’autres ont pour nous est plus importante que notre propre vision. Et tant que j’ai été dans ces rôles, c’est-à-dire dans ces croyances, j’ai eu beaucoup de difficulté à choisir une nouvelle direction dans ma vie, car je n’étais plus en communication avec ma nature profonde. La communication est coupée alors qu’on remet notre pouvoir de choisir à l’extérieur de nous, en remettant notre autorité intérieure à d’autres.

À suivre…

Dans la suite de cet article, vous apprendrez quelle est la clé principale vous permettant d’accomplir votre mission de vie.

Je vais guider un atelier sur ce thème de la mission de vie en collaboration avec ADN TV Nouveau Paradigme, le 10 juillet prochain. Cet atelier n’est pas du développement personnel. C’est un atelier qui va vous aider à transmuter vos vieilles croyances sur la personne que vous croyez être afin de vous ouvrir à la possibilité de connaître la vérité, l’essence de votre être.

Car nous ne sommes pas ici pour reproduire le passé, mais bien pour créer quelque chose de totalement nouveau ! Cliquez ici pour vous inscrire.

Points vus et développés pendant cet atelier : 

  • Comment reconnecter avec votre vraie nature.

  • Comment exprimer votre nature unique. 

  • Vous libérer de la peur d’exprimer votre vérité. 

  • Vous libérer de la peur de ne pas accomplir votre mission de vie. 

  • Comment reprendre votre liberté intérieure. 

  • Comment faire des choix de vie en accord avec votre nature profonde ou « mieux vous connaitre pour mieux décider » 

  • Réécrire votre entente sur votre mission de vie.

Avec beaucoup d’amour

Dominique

.

Dominique Lacroix

SÉANCES INDIVIDUELLES PAR SKYPE de 30 ou 60 minutes DISPONIBLES ICI

Mon site web : www.nouvellerealite.com

ou contactez-moi directement ici:

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: