Précédent
Suivant

Par Yvan Poirier

Salutations Chers Frères et Sœurs de la Lumière UNE,

Dans cette deuxième partie, je vais développer différents plans relatifs aux archétypes qui sont dans une période de plus en plus intense de dé-cristallisation et de dissolution.

Dans mon dernier article j’ai abordé certains mécanismes de l’Imaginal. Or, l’Imaginal permet la transcendance du monde invisible au « réel » que nous pouvons aussi appeler : « l’autre côté du voile ». Cet élément de l’Imaginal peut permettre de vivre un cheminement spirituel vers un plus haut degré de réalisation sur un plan intermédiaire qui touche un nouveau sens à la vie qui nous sort de l’emprisonnement séculaire et du temps linéaire par des moments de stase. On peut voir cela comme étant une certaine forme de réconciliation entre antagonistes reliés au réel et à la réalité interdimensionnelle, à l’invisible et au visible, au spirituel du rêve collectif et au monde de l’Esprit ou le Parabrahman d’Éternité; et finalement, à l’Esprit Divin vis-à-vis du corps physique ou si vous voulez de l’aspect matériel.

L’Imaginal est donc captif ou dans une grande contrainte illusoire, il est enfermé dans une boucle temporelle au plus profond des cellules de notre corps physique ainsi que de la conscience éphémère, ce qui nous pousse à nous réveiller du grand rêve illusoire. C’est ainsi qu’en levant le voile de l’ignorance dans lequel nous avons été enfermé, nous prenons conscience de cet éphémère. Nous sortons graduellement de cette impasse fugace et séculaire face à ce monde falsifié depuis des millénaires.

Ce mécanisme de l’Imaginal nous aide à sortir de l’imaginaire illusoire afin de rejoindre ce monde de liberté Imaginal. C’est en partie de cette manière que nous entrons vibratoirement dans des états anémotifs et de stases de la conscience afin de nous unifier. Cela peut nous conduire à des révélations de notre Impersonnalité Éternelle c’est-à-dire à la reconnaissance du monde Éternel de l’Esprit qui fait partie du Corps d’Êtreté.

Il s’agit d’une délivrance créée à la fois par la révélation de nouvelles énergies dispensées par la Loi d’Action de Grâce qui favorise l’émission de Vagues d’énergies cosmiques et de Particules Adamantines nous permettant de profiter de façon plus consciente du « NOUMÉNAL » c.à.d. de ce qui est en nous.

Que signifie ce terme ?

« Le NOUMÉNAL est le mot que j’utilise afin de comprendre ce qui est en nous, autrement dit, ce que représente la vision du Coeur Vibral. Il signifie en réalité l’intelligible dans le sens originel, ce qui est au-delà de l’expérience des sens, ce que nous pouvons vivre hors de l’événementiel et de l’existentiel.

C’est le Principe Inné de la Source qui permet la manifestation intérieure du Corps d’Êtreté. Le NOUMÉNAL, c’est le monde des noumènes, c’est-à-dire le monde des émanations, donc des plus hauts plans de vibrations. En d’autres termes, c’est le monde de l’Intelligence Créatrice qui sous-tend notre vie invisible ainsi que celle d’autres entités de la nature. Le NOUMÉNAL représente la réalité multidimensionnelle qui est inexpériencielle et qui s’oppose au « phénoménal ».

Ce NOUMÉNAL est ce que je nomme aussi la « PÉRIENCE », nos expériences au-delà de la forme et des concepts  falsifiés qui ne peuvent être antérieurs au monde enfermé, car ils se vivent uniquement dans l’instantanéité.

La Vision NOUMÉNALE est celle de notre multidimensionnalité issue de notre Géodésie Quantique que nous appelons le Tétrakihexaèdre à 24 facettes qui est la représentation multidimensionnelle de notre Coeur Vibral et contient la Supraconscience qui mène à la manifestation directe du Corps d’Êtreté.

Contrairement à ce qui a été dit sur le plan scientifique, la conscience n’est pas à l’extérieur du corps. Elle est intrinsèquement inscrite et manifeste en-dedans de nous parce qu’elle est fondamentalement vibratoire. La conscience n’est certes pas une connaissance issue de l’extérieur, elle est fondamentalement une Étincelle vibrationnelle de l’Absolu qui est bien au-delà de tous les mécanismes d’enfermement. 

Ainsi, le NOUMÉNAL se démarque largement des phénomènes astraux, ancestraux et archétypaux se pointant dans nos expériences dîtes humaines. Le NOUMÉNAL nous vient intrinsèquement de la Supraconscience qui est au-delà la conscience éphémère et ne peut être enfermée par l’illusion. »

Cependant, ces mondes Imaginal et Nouménal ne sont qu’une partie de la transcendance multidimensionnelle qui se manifeste en nous, voire dans notre conscience qui évolue jour après jour vers une Supraconscience. Par contre, ces mondes beaucoup plus vivants que ceux des archétypes vont éventuellement nous emmener dans le Coeur du Coeur.

Bien sûr, il existe des archétypes dans ces mondes Imaginal et Nouménal. Il faut considérer cependant que nous ne sommes pas ces archétypes, peu importe leurs histoires. Nous sommes littéralement antérieurs à toute manifestation, à toute expression et à toute projection quelles qu’elles soient, peu importe leurs origines ou leurs histoires. C’est surtout cela que nous devons conscientiser. En Vérité, nous sommes AMOUR, ce qui est bien antérieur à la création, à la conscience et à la Supraconscience car il est l’ABSOLU.

En fait, nos religions ont créé des archétypes avec des soi-disant dieux accompagnés de leurs acolytes spirituels et leurs ont attribué différents noms que je ne mentionnerai pas ici. Plusieurs de ces religions ont voulu démontrer que ces déités jouaient un rôle prépondérant au sein des consciences, mais en maintenant la loi de la dualité ou d’action/réaction. Cette loi se jouait dans la conscience éphémère entre trois concepts distincts : bien/mal/doute. Elles ont permis de créer une histoire face à ces déités qui possédaient des valeurs profondes et qui donnaient de l’espoir aux adeptes qui avaient foi en leurs archétypes plus dissonants que libérateurs.

Malgré la bonne volonté de certaines de ces religions, elles ont maintenu un espoir d’être sauvés par ces archétypes illusoires et limitants. Leurs visions étaient dénuées d’Évidences qui ne sont pas des croyances, mais des ressentis intenses et profonds en notre propre intérieur. C’est-à-dire que leurs déclarations et leurs écrits alléguaient des manifestations qui semblaient vraies et doctrinaires, alors que celles-ci n’étaient que des projections issues de l’extérieur.

Cela se faisait par des croyances à des divinités qui venaient les sauver et les emmener dans un paradis à la fin de leur jour. Autant que je sache, ces promesses d’un soi-disant sauveur, peu importe la religion, se voulait être une façon de les sauver et de les libérer de l’enfermement. Pour ma part, je considère qu’aucune religion n’a déjà mentionné que la Vérité était essentiellement à l’intérieur de nous et non par l’intermédiaire d’une entité libératrice. Elles se sont plutôt appropriées la conscience de leurs adeptes afin de les soumettre à des croyances, des concepts, de fausses vérités et de faux-semblants.

Les religions ont utilisé des archétypes à travers des images holographiques d’êtres de l’au-delà ou autres dans le but maintenir les consciences dans l’ignorance de leur propre réalité intérieure qui porte la Vérité Absolue qui est AMOUR. Cet Amour n’est pas là pour revendiquer des archétypes quels qu’ils soient, mais bien pour nous dévoiler que nous sommes véritablement des Divinités bien au-delà de ces archétypes.

Que vous le vouliez ou non, nous sommes littéralement tous/toutes des « ABBA ». C’est-à-dire des manifestations au-delà d’une histoire, d’un concept ou d’une forme quelconque. Ce terme ABBA signifie au-delà de toutes créations, de toutes manifestations et de toutes consciences, donc le PÈRE qui n’est pas créateur, mais antérieur à la création. Il est en nous, ne le cherchez pas ailleurs ! C’est lui qui nous parle spontanément sans artifice ! C’est lui qui nous indique le chemin du retour imminent À notre Éternité. Il n’est ni un concept, ni un sauveur, ni un patriarche, ni un espoir, et n’a pas besoin de se faire reconnaître. Il nous ramène à notre propre Reconnaissance qui dépasse toutes formes et toutes croyances. C’est à nous-même que nous disons : « Que ta Volonté soit faite, et non la mienne! » ou encore quand nous récitons le Notre Père.

Cet ABBA est intimement et éternellement inscrit en nous, tout comme il était à l’intérieur du Christ-Jésus, est sans attachement, sans conditionnement, sans questionnement et sans appropriation possible, nous sommes unifiés en tant que LUI dans nos singularités individuelles qui ne font qu’UN avec le TOUT, voire avec l’ABSOLU. En étant cet Amour, nous sommes antérieurs à toutes créations parce que nous sommes ce QUI EST et tout ce qui a toujours été, parce que ce TOUT est déjà en nous au Coeur du Coeur dans notre poitrine qui contient l’ensemble de tous les univers, les multivers et les super-univers.

Ce que nous croyons à titre de concepts ou de visions extérieures ne sont que les reflets de ce QUI nous sommes intérieurement. L’extérieur n’est qu’un miroir de notre divinité intérieure. Tout est déjà en nous! Il est temps de cesser de chercher à l’extérieur un sauveur qui nous emprisonne dans des archétypes et des histoires qui sont à l’opposé de ce QUI nous sommes véritablement à l’intérieur de nous !

Sans élaborer davantage face à ces projections et à ces croyances extérieures, je vous réfère à un article dans lequel je donne une idée d’ensemble de ces réflexions, en nous faisant regarder dans un miroir multidimensionnel formé de plasma, qui nous reflète en infiniment de fois, dans d’infinies quadri-couches dimensionnelles. Voici un résumé suivi du lien vers l’article:

« Dans ce contexte vis-à-vis la magnétosphère, l’héliosphère est une “salle aux miroirs”, composée de cristaux liquides, confinés par des champs magnétiques, à même de refléter d’infinies images d’un même corps. Si les champs magnétiques changent, les miroirs et les images se déplacent… C’est la révélation que nous n’avons pas observé des corps réels, mais uniquement leurs “ombres”, comme disait Giordano Bruno, à savoir leurs images qui peuvent être agrandies et déformées par le fait que les “miroirs” sont courbés et capables même de changer le temps et l’espace. »

« QUE DEVONS-NOUS CONSCIENTISER À L’ÉGARD DE CE QUI EST APPELÉ « LA NOUVELLE TERRE »? (1 de 2) »

Nous devons nous détacher émotivement et spirituellement de ces mécanismes archétypaux, même s’ils sont attrayants pour la personne/ego, parce que nous sommes au-delà de la Création, au-delà de la forme et de l’informe. Nous sommes l’Absolu où rien ne peut exister de tout cela, même si cela fait partie de cet Absolu sans forme, sans frontières, sans espace, sans temps, sans dimensions, sans conscience et sans début ni fin.

Ainsi, le subconscient autant individuel que collectif doit s’éteindre au plus profond de nous afin de retrouver nos repères multidimensionnels qui avaient été enfermés, même occultés et cloisonnés par la matrice astrale. Je vous rappelle que le monde de la matrice astrale n’était qu’une simulation informatique, une illusion binaire! Nous sommes, présentement et définitivement sous les fréquences de la Matrice Christique ainsi que celles de la Conscience Christique qui ne peuvent enfermer quiconque dans des dualités sans fin.

Dans ce contexte, je vous réfère à un autre article dans lequel je partage différentes informations relatives à l’illusion binaire. Je vous rappelle que mes articles sont conséquentiels afin de poursuivre l’ÉTUDE Multidimensionnelle et vibrationnelle de QUI nous sommes Éternellement. Ces articles n’ont pas pour objectif de vous faire croire quoi que ce soit, mais de vous livrer des messages afin de vous ramener vers QUI vous êtes intérieurement dans un État où l’Autonomie Intégrale représente la Liberté d’être et de vivre intelligemment.

« IL EST TEMPS DE PASSER DE L’ÉTAT ÉLECTRONIQUE À « L’ÉTAT MÉTATRONIQUE »… »

D’autre part, je vous réfère également à un autre article qui précède ce dernier afin de vous donner une idée d’ensemble de ce qui nous attend et de ce que nous vivrons au-delà de toutes formes artificielles d’archétypes. Cet article n’est qu’un prélude à nos temps de Résorption et d’Absorption qui sauront nous libérer de tout ce qui est éphémère, voire de tout ce qui a été création et cocréation peu importe laquelle.

« UN JOUR L’HUMANITÉ ET LES UNIVERS VIVRONT UNE RÉSORPTION DE CE QUI EST ÉPHÉMÈRE »

Somme toute, ce processus de décompositions et de dé-cristallisations archétypales se veut et se manifeste autant sur les sphères intérieures trans-temporelle, trans-personnelle, trans-générationnelle et trans-dimensionnelle ainsi que sur les plans physique, psychique, âmique, vital et vibral. Nous plongeons littéralement, dans un monde de translation et de Résorption multidimensionnelles où la conscience s’élargit de jour en jour. Toute ce que nous vivons en ce moment est en fonction de cette transcendance imminente et évidente du basculement vers l’Impersonnalité qui n’a pas de lien avec tous ces mystères et ces mythes archétypaux. En fait, c’est un extraordinaire Cadeau de l’Intelligence de la Lumière qui est Pur Amour pour chacun d’entre nous, peu importe qui nous sommes ou ce qu’est notre histoire.

Avec tout mon Amour!

 

Ce séminaire ainsi que plusieurs autres sont présentement en promotion ici

***

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant

LE REPLAY DE CE SÉMINAIRE EST DISPONIBLE À PRIX RÉDUIT