Plus que la Voix d’une seule Marie, c’est surtout la Voix des Madeleines, qui coule en moi en cet instant, où, assise à l’entrée de la grotte Sacrée, je me sens baignéee dans leur pleine présence.

Le sujet ici, n’est pas de se demander si il y a eu une seule ou trois Maries, car c’est un autre débat. L’important est de sentir l’énergie des Madeleines comme une énergie unifiée en Soi.

Si vous ne savez pas ce qu’est une Madeleine, je vous conseille de vous référer à l’histoire Essénienne, ainsi qu’à l’histoire d’Isis, d’Osiris et d’Horus. C’est une lignée spirituelle qui œuvre à des expérimentations mystiques et qui éprouve la transcendance et la résurection.

Je retranscris ici ce que j’ai entendu d’une seule voix claire pénétrante; car le Rayon de Marie Madeleine exprime que ce qu’elle a à transmettre a une résonance avec les temps que nous traversons aujourd’hui. Même si à la base, ce n’était pas fait pour être partagé.

Marie Madeleine s’exprime au présent, comme si une part d’elle vivait encore dans toute son humanité d’alors, les expériences qu’elle me dicte.

«Marie, ma douce Marie, si tu savais comme j’appréhende quand la nuit s’en vient en cet endroit.

Ici, il fait très froid la nuit et parfois le vent souffle si fort qu’il s’engouffre jusqu’au fond de la grotte et fait résonner un bruit lugubre. Comme si la rumeur des Romains venait nous provoquer même-là.

Elle poursuit en rebondissant sur mes pensées:

Oh oui bien sûr,nous avons un paysage magnifique mais cette vue si étendue nous assure surtout de rester vigilant quant aux hordes toujours plus nombreuses, qui avancent toujours plus loin, toujours plus haut. On dirait qu’ils nous suivent où que nous allions. Ici elle fait référence au contexte historique, à leur périple d’Israël jusqu’en Grande- Bretagne.

Elle poursuit maintenant au passé: Les gens, en venant ici, ne savent pas le climat d’alors, pour mes pairs et moi. En vérité, ce fût une période de survie, un temps plein d’angoisses et de terreur car on avait toujours peur pour nos vies et que les hommes de Rome nous repèrent.

Je m’étonne alors des colonnes de Lumière qui s’élèvent dans le Ciel au dessus de la grotte et des visiteurs autour de moi, leurs auras incroyablement développées et Lumineuses contrastent avec l’atmosphère qui m’est dépeinte.

Eh oui ma fille, la Lumière que tu vois ici et le rayonnement que tu observes des pèlerins et visiteurs, n’est autre que le reflet, non pas de mon énergie et de mon état d’esprit de jadis, mais de ce que j’ai transmuté, en ce lieu, de mes peurs, de ma colère et de mon chagrin parfois.

Ce rayonnement, il est dans tes yeux, et dans les yeux de chacun. Ce que vous nourrissez en vos cœurs pour moi, c’est ce qui fait que vous pouvez ressentir ma Présence si intensément, et c’est cela aussi qui s’imprime dans l’atmosphère que tu sens si différente ici. Ce rayonnement est issu de vous et non uniquement de moi. Je pense qu’elle est quand même pleine d’humilité quand elle me dit ça, et après je comprends qu’elle cherche réellement à nous faire prendre conscience de notre propre pouvoir et de notre propre puissanceEn tous cas, c’est vrai qu’à la grotte de la Sainte Baume, l’air est si léger qu’il fait vite tourner la tête, si on ne s’abandonne pas. On devine que de nombreux plans s’interposent.

Marie Madeleine termine son intervention ainsi: Les Romains, ils nous suivaient réellement… Notre groupe était comme une étoile qui scintille. Nous étions repéré par l’ombre (les Romains),pour notre lumière.»

Voilà, je crois que c’est là qu’Elle voulait en venir… Plus la Lumière brille, plus l’ombre la poursuit… Car l’ombre n’est que de la Lumière déguisée en peur. Et l’ombre a besoin de la Lumière, pour pouvoir se transmuter.

.

Marie Le Pennec

Utilisez le lien Contact pour communiquer avec moi !

Découvrez mon site web : marie-soins-energie.com

et ma page FB: ICI

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: