par Alain Titeca

Je suis le Plantain Major, Grand Plantain. Dans notre famille des Plantains, vous trouvez deux espèces principales : le plantain major et le plantain lancéolé, ainsi qu’une multitude de sous-espèces. Je pousse un peu partout dans le monde et m’adapte aux sols ; pour cette raison je suis souvent considéré comme une mauvaise herbe, une herbe de peu de vertus. En réalité, c’est exactement l’inverse, mon abondance cache des propriétés thérapeutiques nombreuses et variées. Je vous invite à ne pas me déconsidérer. 

Parmi toutes mes utilisations thérapeutiques possibles, je vous propose d’en retenir trois. Je suis tout d’abord un anti-inflammatoire des muqueuses et de la peau. Dès l’instant où votre peau pique, gratte ou démange, vous pouvez adopter le réflexe plantain. En fonction de la nature du problème, vous pouvez utiliser une préparation ou une autre. Par exemple, en cas d’inflammation localisée comme une piqûre d’insecte ou une ampoule au pied, la teinture-mère est tout à fait adaptée. Si vous êtes en balade dans la nature, vous pouvez mâcher une feuille de plantain puis l’appliquer en cataplasme sur la zone douloureuse. Pour les problèmes de peau plus étendus comme l’eczéma, le macérât huileux ou l’onguent permettent une application externe prolongée. Le macérât huileux de plantain avec une huile végétale de millepertuis et associé à l’huile essentielle de lavande vraie est particulièrement recommandé pour les brûlures, coup de soleil, et les égratignures. En cas de plaies qui cicatrisent difficilement je vous invite à mettre en synergie mon macérât avec celui de soucis en utilisant une huile végétale de germes de blé. Par voie interne et utilisées en infusion ou en teinture-mère diluée dans un verre d’eau, mes feuilles traitent les inflammations des muqueuses de la bouche, du larynx mais aussi celles gastro-intestinales et respiratoires. Sur cette sphère respiratoire je suis très adapté pour traiter les inflammations chroniques du type bronchites ou sinusites. Les effets positifs de mes propriétés sur vos muqueuses internes se font ressentir sur le moyen et long terme et non dans l’urgence d’un symptôme aigu. 

Mes plantes sont également antihistaminique et antiallergique. L’usage de mes feuilles préparées en infusion ou en teinture-mère est très adapté pour traiter vos allergies annuelles aux pollens. Un mois et demi avant l’arrivée des premiers pollens printaniers, démarrez une cure de plantain, trois verres d’infusion par jour. Voici la recette d’infusion que je vous conseille à partir de mes feuilles séchées : plongez une poignée de feuilles dans un litre et demi d’eau bouillante, ébouillantez mes feuilles sèches pendant une minute puis coupez le feu et laissez macérer durant 24h. Ensuite, filtrez et mettez en bouteille. Buvez un verre d’infusion 3 fois par jour durant toute la durée de la cure.

Dernière utilisation quotidienne de mes feuilles, une fois froissées et placées dans vos chaussures, elles limitent la transpiration. Je suis la plante qui vous accompagne au quotidien. Gratitude

 

banner_alain_titeca

Accompagnement individuel ou en couple


.
Alain Titeca

Utilisez le lien Contact pour communiquer avec moi !

Découvrez mon site: http://www.alaintitecasexologue.com/

Ma page FB: ICI

Me contacter <==> Mes Chroniques

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: