par Benjamin Fulford

Ces jours-ci, lire le New York Times et d’autres publications de propagande de la Mafia Khazar, c’est comme lire la Pravda juste avant la chute de l’Union Soviétique. Personne ne croit plus à leurs mensonges. Pourtant, même eux se voient obligés de publier que l’Union Européenne Socialiste Soviétique est dans les ennuis jusqu’au cou. Ceci parce que le Président des Etats-Unis Donald Trump et le Président Russe Vladimir Poutine sont tombés d’accord sur le fait que leur ennemi commun est la Mafia Khazar. Ils y travaillent de nombreuses manières, comme nous allons le voir.

Nous y reviendrons ultérieurement, mais tout d’abord, examinons deux sondages d’opinion récents qui montrent que la Mafia Khazar a perdu le contrôle aux États-Unis. Le premier est un sondage Axios qui montre que 92% des Républicains et 72% des Américains en général sont d’avis que « les sources d’informations des principaux médias qu’ils connaissent sont falsifiées, fausses, ou volontairement biaisées ».

L’autre est un sondage Gallup qui a interrogé les Américains sur leurs préoccupations. « Le réchauffement climatique » n’a pas été mentionné du tout, et la Russie représentait moins de 1% des réponses, malgré une énorme campagne prolongée des médias de la Mafia Khazar pour promouvoir ces deux questions comme étant les plus importantes sur terre.

Il en allait de même de la Pravda (« Vérité » en Russe) juste avant la chute de l’Union Soviétique contrôlée par la Mafia Khazar.

Les médias de propagande Khazars ont également subi le choc dévastateur de la « bombe de vérité » lancée par le Président Russe Vladimir Poutine à la conférence de presse commune avec le Président Américain Donald Trump qui a suivi la réunion au sommet du 16 juillet. 

Poutine a déclaré aux centaines de journalistes et propagandistes présents que « les associés en affaire de l’agent d’influence Néoconservateur Bill Browder avaient gagné plus de 1,5 milliards de dollars en Russie. Qu’ils n’avaient pas payé d’impôts, ni en Russie ni aux Etats-Unis, et que pourtant l’argent était sorti pour être transféré aux Etats-Unis » et « qu’ils avaient fait un don de 400 millions de $ de contribution de campagne à Hillary Clinton ».

Cette révélation à elle-seule a fait exploser toute la campagne du Russiagate contre Trump, dont les Khazars avaient espéré qu’elle allait les sauver. Cependant, ils ne seront pas sauvés, parce que les Khazars ont désormais perdu entièrement le contrôle de l’appareil militaire et du renseignement aux États-Unis. Les sources du Pentagone affirment que les informations sur Browder que leur a fourni Poutine contribueront à « détruire Hillary et sa cabale ».

Extrait de https://benjaminfulford.net/

Traduction trouvée sur http://mediaverite.blogspot.com/

Partagé par la Presse Galactique

Le Quotidien qui Réunit

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur: