Précédent
Suivant

par Léandre

En ce moment, cela ressemble à un déboulonnage en cours du monde 3D : désintégration d’une réalité holographique, désalignement et désintégration de la géométrie 3D et des lignes temporelles qui subsistent, dissolution du voile, mais aussi attaque de reptiliens et donc augmentation de la négativité dans l’environnement.

Semée jadis par une technologie artificielle maintenant évacuée, l’imbrication au cerveau s’est désintégrée en juillet et pourtant, au niveau de la conscience, cela n’a pas eu un effet de dégagement comme à l’habituel. Cela a plutôt provoqué la révélation du chemin karmique. Des pensées liées aux conflits de notre ancien karma individuel nous ont envahis, causant du désarroi, de l’inquiétude et une focalisation sur le besoin de régler ces conflits sans savoir comment passer à l’action. C’est une bulle qui finit par éclater pour que la quiétude reprenne sa place.

Logée dans le système interstitiel (interstices entre les cellules et les capillaires sanguins, composés de liquide qui se rapproche de l’eau), cette imbrication a donc utilisé les liquides du corps physique pour s’infiltrer dans les moindres recoins. Le système interstitiel étant lié directement au système lymphatique où il rejette ses surplus de liquide, lors de la période d’évacuation suivant cette désintégration des cauchemars concernant des liquides ou des fluides corporels souillés peuvent se manifester. Mais aussi lourdeur dans les jambes en position assise, sensation d’être gonflé. Le système lymphatique n’ayant pas de pompe pour le faire circuler, il évacue les souillures qu’il accumule via le mouvement du système circulatoire cardiaque. En tant que système excréteur, le système lymphatique est actuellement très, très sollicité. La fin de cette imbrication dans notre corps a enclenché le début de la désintégration de la réalité holographique 3D perçue d’abord de l’intérieur et entretenue à l’extérieur par le voile, les lignes temporelles 3D, etc.

Le thème des prochaines semaines : une nouvelle réalité physique 4D

Nous sommes de plus en plus libérés d’une perception erronée de notre existence, en fait, la perception de notre cheminement existentiel change. Il y a redirection vers notre chemin d’origine. Ce qui provoque une sensation de loupe dans l’existence comme si nous revenions au point de départ afin de vivre ce que nous aurions dû vivre si nous n’avions pas été éloignés de nos objectifs par la force du contrôle 3D. Nous retrouvons des éléments du passé qui ont été abandonnés. Toutefois, c’est davantage une observation du potentiel (anéanti en 3D) que nous revoyons, l’idée (inachevée et impossible à réaliser en 3D) qui nous a titillés toute notre vie. Il n’est plus possible de revivre ces moments passés figés dans la réalité 3D.

Une perception continue de s’installer et plus qu’un changement de perception, c’est tout le corps physique qui doit se réajuster. Avec le poids du monde 3D, nos corps se sont tordus, ont plié jusqu’à ce qu’ils s’écroulent de fatigue. En ce moment un rééquilibrage de la structure osseuse, dont l’atlas, première vertèbre du cou qui supporte la boite crânienne et qui a toujours été légèrement désaxé, provoque des tiraillements au niveau des tendons, des ligaments, etc.  et cette déstabilisation temporaire des articulations provoquent des déséquilibres, légers il va s’en dire. Et des maux de bassin, de jambes et de pieds!

Morphologie du corps

Les émotions, croyances, programmes karmiques avaient profondément un impact sur la morphologie du corps physique. En ce moment, le corps se « redresse » et cette transformation actuelle est liée aux changements de perception à l’intérieur du corps (maintenant avec une conscience 4D) + la perception de l’environnement extérieur qui change. Non pas que le 3D change mais bien parce que son détachement et son « éloignement » du corps physique provoque un réajustement face à cette nouvelle réalité qui se déploie autour du corps. Celui-ci, ainsi « dégagé », subit un changement dans sa morphologie (posture, capacité physique, endurance, etc.).

Il est possible maintenant, selon nos vécus personnels et l’état actuel de notre corps physique, d’accomplir des mouvements ou des activités qui étaient laborieux auparavant et exigeaient beaucoup d’effort. Cette légèreté donne le goût de changer nos habitudes de vie et de prendre de nouvelles avenues.

Changement de trajectoire personnelle et peut-être collective à prévoir car, ce changement de réalité pourrait se traduire par un basculement rapide lorsque suffisamment de dégagement du corps sera perçu. Tout se passe dans un rééquilibrage constant entre perception des récepteurs du corps face à son environnement et libération de l’influence du monde 3D sur  cet environnement immédiat. Nous nous éloignons pour l’instant en douce du monde 3D.

PS: Le processus actuel est aussi perçu différemment parce que la perception change. Perte d’intérêt même pour le processus en lui-même, nous sommes rendus à un point de décrochage important. Tout s’estompe.

Léandre

LÉANDRE

Retrouvez les chroniques de Léandre sur la Presse Galactique !

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant