Précédent
Suivant

La plupart d’entre nous sommes conscients qu’il est très important de développer la patience pour vivre de manière plus intelligente. Mais il existe une grande différence entre le vouloir et y parvenir. Notamment si nous tenons compte du fait que le monde actuel n’est pas exactement un royaume de tranquillité.

La patience est une vertu transcendantale car, en réalité, les choses les plus importantes dans la vie prennent du temps. Tous les processus qui valent la peine doivent combiner les temps d’action avec les temps d’attente. Les temps de succès avec ceux de travail.

« La patience est un arbre aux racines amères mais aux fruits très doux. »

-Proverbe persan-

Développer la patience n’est pas facile. Mais cela reste néanmoins possible. L’habitude intervient également dans ce processus. Nous prenons l’habitude de réagir rapidement et de ne pas introduire les marges d’attente et de pauses nécessaires. Par conséquent, il est important d’apprendre de nouvelles habitudes nous amenant à être plus patients. En voici cinq d’entre elles.

1. Ne jamais juger

Quel est le rapport entre l’habitude de juger les autres et l’objectif de développer la patience ? Nous dépensons parfois trop d’énergie à remettre en cause les autres. A penser à ce qu’ils font de mal et à ce qu’ils pourraient ou devraient être. Cet exercice, en lui même, introduit une forte tension interne entre le monde et nous.

ne pas juger pour développer la patience

Juger les autres signifie adopter une attitude hostile envers la réalité. Cette hostilité se traduit souvent par une intolérance, laquelle déclenche l’impatience. En revanche, il est plus facile pour nous de maintenir l’équilibre interne si nous apprenons à accepter les autres tels qu’ils sont. Nous aurons alors une plus grande capacité à développer la patience.

2. Prendre ses distances avec le conflit

Si nous l’analysons en profondeur, nous réalisons que de nombreux conflits sont inutiles. Ils naissent du mal-être que chacun porte, mais ne mènent généralement nulle part. Ils sont l’expression d’une insatisfaction qui conduit dans une large mesure à se sentir encore plus insatisfait.

Le conflit n’est pas mauvais en soi. Au contraire. Il est souvent enrichissant car il nous aide à voir les choses d’un autre point de vue ou nous permet de réaliser les erreurs que nous faisons. Le secret consiste à traiter correctement ce conflit. A ne pas lui permettre de se perpétuer et de nous amener dans un état de tension constante.

3. Reconnaître les apports des autres

Il est essentiel, pour développer la patience, d’apprendre à valoriser les apports des autres. Certaines personnes font beaucoup pour nous au quotidien. Aucune d’entre elles n’est parfaite, tout comme nous-mêmes, mais elles enrichissent finalement nos vies et les rendent meilleures.

reconnaître les apports des autres pour développer la patience

Nous finissons par accorder une importance incommensurable aux petites erreurs des autres lorsque nous ignorons leurs contributions. Développer la patience suppose l’acceptation et la valorisation des autres. Nous nous plaçons dans une dimension plus généreuse et calme, tant avec les autres qu’avec nous-mêmes, lorsque nous reconnaissons leurs contributions.

4. Ralentir

L’’un des grands maux de notre époque est l’obsession pour la vitesse. Nous sommes devenus les ennemis de la lenteur. Nous perdons de vue le fait que la chose la plus précieuse de la vie prend toujours du temps. La différence entre une bonne ou une mauvaise décision, ou entre une bonne ou une mauvaise action, ne tient parfois qu’à un moment d’attente.

Nous nous construisons nous-mêmes, nous construisons notre propre vie. Nous ne serons probablement pas les architectes d’une structure solide si nous voulons tout faire rapidement. En effet, nous bâtirons plutôt quelque chose d’éphémère, et donc de fragile. Ralentissons un peu chaque fois que nous prenons conscience que nous sommes envahis par la hâte.

5. Respirer, une action fondamentale pour développer la patience

La respiration enferme nombre des secrets d’un esprit et des émotions saines. L’oxygène est l’un des aliments les plus importants de notre cerveau, si bien que tout ce qui a trait à la respiration est également lié au bon fonctionnement de notre monde intérieur.

Prendre un moment pour respirer, si possible trois fois par jour, est une habitude très saine qui nous aidera à développer notre patience. Il est préférable de fermer les yeux et d’essayer de ne penser à rien. Seulement à cet air qui entre et sort…à la vie qui nous habite.

Vous devez également faire preuve de patience pour développer votre patience. Vous n’y parviendrez pas du jour au lendemain. Cela suppose du temps et des efforts. Il s’agit cependant d’un succès qui vous changera à jamais et sera un facteur extrêmement enrichissant de votre vie. Essayez !

Source: https://nospensees.fr/

Print Friendly, PDF & Email

Partagez sur:

Précédent
Suivant